Art Schooled

Après le lycée, Daniel débarque en ville pour suivre des études de graphisme dans une école d’art. Tout y est nouveau pour lui : les cours, les filles, les potes, l’alcool ou la fumette. Jamie Coe dévoile Art schooled, un récit sur cet univers à part et parfois étrange aux éditions Même pas mal. Plongée dans le monde de l’art britannique.

« TOUT N’ÉTAIT PAS ROSE A L’ÉCOLE D’ART »

Daniel Stope vient de terminer son année de lycée et débarque dans la grande ville pour intégrer une école d’art, sa passion. Accompagné de ses parents qui lui « font honte », il emménage en cité universitaire londonienne. Il y fait la rencontre de Judith, la fille modèle toujours en train de se plaindre et qui ne mange que du bio et Charlie, son nouvel ami avec qui il partage clopes et alcool.

Les premiers jours de cours sont délicats pour le jeune étudiant, loin de ce qu’il avait imaginé. Lui qui avait envie de devenir peintre ou sculpteur, il  va être servi par des profs un peu bizarres et leurs critiques acerbes. Arrivé de province et ayant pris des cours dans une petite école d’art, le choc est rude. Il tente néanmoins de faire bonne figure et décide d’améliorer ses techniques.

UNE CLASSE VRAIMENT PARTICULIÈRE

Outre le jargon pour impressionner le public, les autres élèves s’avèrent être très particuliers. Uniques en leur genre, ils représentent la faune bigarrée des artistes : Rebecca est obsédée par les sexes masculins qu’elle met partout dans ses créations, George est narcissique et ne réalise que des portraits de lui-même ou encore Magnus, un travesti hétéro qui aime les photographies fétichistes.

Mais il y avait aussi Pip Lang, la fille de ses rêves, mystérieuse et sombre. Il tente alors de se rapprocher d’elle, en lui parlant lors d’une pause clope…

ART SCHOOLED : UNE BELLE PLONGÉE DANS L’UNIVERS DES ÉCOLES D’ART BRITANNIQUES

Publié par la maison d’édition britannique Nobrow en 2014, Art Schooled est un très beau roman graphique de Jamie Coe. Illustrateur pour de nombreux magazines ou revues (The New Yorker, Computer arts magazine, The Independente ou BBC focus magazine), cet album est sa première incursion dans le monde du comics.

Artiste multi-facettes, Jamie Coe brosse le portrait des écoles d’arts britanniques à travers le personnage de Daniel, jeune étudiant arrivé de sa province, un peu perdu mais qui va rapidement s’approprier les codes de cet univers un peu étrange. Il faut dire que ce n’est pas simple pour le jeune homme : déracinement, nouveautés en pagaille (cours, étudiants) et sa nouvelle indépendance. Malgré sa petite timidité, il trouvera quelques amis et connaissances pour se fondre dans ce milieu.

A travers Art schooled, Jamie Coe se moque gentiment des cours très conceptuels dans ces universités, des professeurs qui les donnent mais aussi des artistes en devenir, tous plus perchés les uns que les autres. En choisissant Daniel et même Charlie, il oppose ainsi l’académisme à l’originalité.

Si Daniel n’est jamais vraiment entré dans ce moule, il prend la vie du bon côté, comme elle vient. Le récit est donc plutôt sympathique, avec des moments d’humour bienvenus. Il structure son album par des courts chapitres, qui permettent de donner un rythme agréable au récit.

Le point fort de cette bande dessinée est sa partie graphique, extrêmement réussie. Les planches de Art schooled sont magnifiques, agrémentées de couleurs très tranchées (teintes de rouge-orangé, mais aussi bleue voire verte). Il accorde beaucoup de soin dans les expressions des visages par des gros plans ou des plans en buste.

Article posté le vendredi 25 août 2017 par Damien Canteau

Art schooled de Jamie Coe (Même pas mal) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Art schooled
  • Auteur : Jamie Coe
  • Editeur : Même pas mal
  • Prix : 20€
  • Parution : 24 août 2017
  • IBAN : 9782918645399

Résumé de l’éditeur : Art Schooled brosse un portrait provocateur et plein d’humour des écoles d’art. L’auteur y dépeint les « premières impressions », les angoisses, les rapports amicaux et la difficulté de passer de l’enfance à l’âge adulte, à travers le regard à la fois naïf et critique de Daniel. Daniel Stope est un jeune homme de province qui rêve de devenir artiste. Son inscription en école d’art et son déménagement à Londres l’ouvrent à un monde jusqu’alors inconnu de possibilités toutes plus séduisantes les unes que les autres. Mais Daniel réalise peu à peu les difficultés inhérentes à sa quête d’indépendance, se confrontant tour à tour à des enseignants et des camarades qu’il ne comprend pas et à une histoire d’amour… « compliquée ».

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir