Supers, tome 2 : Héros

Après avoir secouru les victimes d’un incendie de leur ville, Mat, Lili et Benji se posent toujours autant de questions. Ils sont tiraillés entre venir en aide aux gens et rester discrets. Leur condition de super-héros est à ce prix. Après un excellent premier volume, Frédéric Maupomé et Dawid dévoilent la suite de leur belle série jeunesse Supers, éditée par La Gouttière.

LES SUPERS FONT DES MARAUDES DE NUIT

Tout le monde en parle ! Les habitants de la ville, les journalistes et les policiers sont sur le qui-vive : qui sont les super-héros qui ont sauvé les victimes du grand incendie, il y a quelques jours ?

Si la police ne fait aucun commentaires, les rumeurs vont bon train dans la petite cité; surtout que les incendies criminels se poursuivent dans la plus grande crainte des habitants.

De leur côté, Benji, Mat et Lili – orphelins et super-héros venus de la planète Tsih – ne sont pas d’accord. Si le plus jeune et sa sœur sont contents de leur action passée et veulent la poursuivre, l’aîné, plus mesuré, veut surtout plus de discrétion. Après la broutille évacuée, ils décident de surveiller la ville de nuit. En effectuant leurs maraudes, ils espèrent tomber sur le pyromane et le capturer.

COURTES NUITS, FATIGUE ET NAISSANCE D’UNE IDYLLE

La multiplications de leurs interventions nocturnes perturbent les trois enfants. Les nuits sont courtes lorsque l’on veille sur les habitants; ils commencent à dormir en classe et décrocher de leur scolarité. Les professeurs s’inquiètent et convoquent leurs parents. Comment faire ? Comment garder leurs secrets (le fait d’avoir été abandonnées par leurs parents et le fait d’être des supers-héros) ?

De son côté, Lili confectionne des uniformes roses pour entrer encore plus dans le costume de super-héros. Aidée par Al, le robot intelligent, ils sont alors plus résistants.

De son côté, Mat tombe amoureux de Jeanne mais cela ne se déroule pas de la meilleure des manières. Entre attirance et répulsion, la jeune adolescente en fait voir de toutes les couleurs au pauvre garçon…

SUPERS : UNE TRÈS BELLE SÉRIE FANTASTIQUE JEUNESSE

Comme nous l’avions déjà expliqué lors de notre chronique sur le premier volume, Supers est une série … Super ! Hommage aux super-héros américains (Superman, Spiderman, Batman), le récit intelligent de Frédéric Maupomé est idéal pour les jeunes lecteurs. Accrocheur par ses nombreuses actions (les maraudes de nuits, les combats), par ses sujets abordés (l’entraide, le dépassement de soi, l’enfance qui passe, le passage à l’âge adulte, l’amitié, l’amour), son humour et sa fraîcheur (la narration est moderne), Supers plait tout de suite.

Pour pimenter son histoire, le scénariste de la remarquable série Anuki (avec Stéphane Sénégas, La Gouttière), met en scène un pyromane qu’il confronte directement avec la police et les Supers. Comme dans les récits de comics américains, les policiers ne trouvent pas le malfrat et doivent sa capture qu’à la vivacité d’esprit de personnes hors-norme extérieures.

L’auteur natif de Bordeaux a aussi la bonne idée de tourmenter ses héros de papier par d’autres thématiques fortes : la fratrie et ses relations (ici, ils sont tiraillés entre la discrétion imposée par leur vie seuls mais aussi leurs pouvoirs surnaturels) mais aussi les premiers émois de Mat, l’aîné de la famille. Comment aborder l’être aimé ? Comment lui avouer ses sentiments ? Comment se comporter face à elle/lui ? Comment réagir si cela ne fonctionne pas ?

Tout cela conforte tout le bien que l’on pense de cette série. Et surtout, tout cela concourt à l’identification des héros sur le jeune lectorat. Tout ou partie pourra « parler » aux enfants.

UNE SUPER PARTIE GRAPHIQUE

Là encore, nous avons pu vous dire tout le bien que l’on pense de Dawid, talentueux dessinateur de Passe-Passe & Dessus-dessous (avec Delphine Cuveele, La Gouttière) et coloriste de Philippine Lomar (Dominique Zay et Greg Blondin). Et encore une fois, il charme son lectorat par un trait humoristique virevoltant dans les scènes d’action et tendre dans les scènes entre Mat et Jeanne. Cette belle palette lui permet de faire naître chez le jeune lecteur, différentes émotions .

Après un passage à l’Atelier Pop à Tours, il s’installe dans celui du Cachalot (Loïc Chevalier, Cynthia, Philippe Masson, Philippe de la Fuente, entre autre) à partir de 2009. Dans l’atelier tourangeau, il réalise alors de nombreux travaux d’illustrations pour la presse jeunesse, la presse régionale (La Nouvelle République) ou des manuels scolaires. Il colorise aussi les albums de Mickaël Roux (La vie de tous les jours), Tennis Kids (Le Sourd et Céka, Bamboo) ou Les contes cruels publiés dans Lanfeust Mag. Un dessinateur à suivre…

Article posté le mercredi 31 août 2016 par Damien Canteau

Excellent deuxième volume de Supers signé Dawid et Frédéric Maupomé (La Gouttière), décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Supers, tome 2 : Héros
  • Scénariste : Frédéric Maupomé
  • Dessinateur : Dawid
  • Éditeur : La Gouttière
  • Prix : 18€
  • Parution : 26 août 2016

Résumé de l’éditeur : La vie continue pour Mat, Lili et Benji, qui jonglent désormais entre école et poursuite du criminel connu sous le nom de ‘‘Pyroman’’. Mais depuis un malencontreux cliché paru dans les journaux, les rumeurs vont bon train sur les nouveaux super-héros qui opèrent en ville. Ils vont alors devoir redoubler d’effort pour ne pas être découverts, et les choses vont s’annoncer plus compliquées que prévu…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir