Monsieur Lapin

Notre avis : Après La carotte sauvage, La chasse aux papillons et Les ballons, Loïc Dauvillier et Baptiste Amsallem proposent une nouvelle aventure de Monsieur Lapin. Pour cette histoire muette destinée aux très jeunes lecteurs, le petit animal s’essaie à La peinture.

Monsieur Lapin est heureux, il va enfin pouvoir peintre. Il a tout le matériel pour : chevalet, toile, pinceaux, tubes et palette. Mais sa quiétude est bouleversée par l’arrivée de Petit Lapin, enrhumé et son ami le cochon qui aimerait lui aussi essayer de peindre.

Après s’être mis en colère, il réussit enfin à être seul. Mais voilà, il n’a pas du tout d’inspiration. Revient alors Petit Lapin avec son rhume…

Ce récit pour les primo-lecteurs est d’une très grande sensibilité portée par une histoire simple mais efficace signée Loïc Dauvillier, rejoint pour ce quatrième volume par Mickaël Roux au scénario. Le scénariste de Myrmidon (avec Thierry Martin, La Gouttière) et de La petite famille (avec Marc Lizano, La gouttière, 2013) met en scène un petit personnage sympathique, amusant et un peu naïf mais très attachant. Pour cette histoire, le lapin tente de peindre mais rien ne se passe comme il devrait : pas d’inspiration, deux personnages qui viennent le perturber et surtout beaucoup de colères. Comme dans tous les albums jeunesse, le happy-end est essentiel.

Le trait de Baptiste Amsallem est d’une grande qualité et convient parfaitement pour ce style de récit. Des personnages d’une belle rondeur, des décors a minima pour laisser toute la place aux héros, ainsi que des couleurs douces et chaudes. De plus, le découpage dans un style cinématographique permet de rythmer le récit et permet aux plus petits de pouvoir entrer dans l’histoire facilement (de deux à quatre grandes vignettes par planche, idéales pour les enfants).

Article posté le mardi 08 novembre 2016 par Damien Canteau

Monsieur Lapin de Baptiste Amsallem, Loïc Dauvillier et Mickaël Roux (Des ronds dans l'o) décrypté par Comxitrip le site BD de référence
  • Monsieur Lapin, tome 4 : La peinture
  • Scénaristes : Loïc Dauvillier et Mickaël Roux
  • Dessinateur : Baptiste Amsallem
  • Editeur : Des ronds dans l’o
  • Prix : 12.50€
  • Sortie : 16 novembre 2016

Résumé de l’éditeur : Après avoir cherché à extraire une carotte du sol, à attraper un papillon et à gonfler un ballon, Monsieur Lapin a décidé de s’attaquer à la réalisation d’une peinture sur toile. Il dispose de tout le matériel nécessaire à l’exception de l’inspiration. Heureusement, Petit Lapin est toujours prêt à aider Monsieur. Sans compter sur Petit Cochon qui ne sera pas très loin lui non plus.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir