Axolot

Recueil d’histoires étonnantes et très bizarres, Axolot fascine par les récits mis en forme par Patrick Baud. Fantômes, diable et animaux sont au menu de ce troisième très bon opus chez Delcourt.

PATRICK BAUD : LE MAITRE DE L’ÉTRANGE

Après des études littéraires, Patrick Baud crée une émission radio Exocet sur Raje où il raconte des histoires étonnantes et bizarres mais surtout très vraies ! En 2009, il commence à animer Axolot, un site sur la même thématique.

AXOLOT : HISTOIRES ÉTONNANTES

Pour ce troisième volume d’Axolot, il s’entoure de 14 dessinateurs et illustrateurs pour mettre en image ces récits cocasses et étranges. Parmi ces histoires, nous pouvons mettre en lumière :

  • Le fantôme de Greebrier (Boulet)

En 1897, Zona Heaster Shue est retrouvée morte. Lorsque que le Docteur Knapp arrive sur les lieux pour faire le constat, il découvre le corps déjà lavée et enveloppée par Edward, son mari. D’une humeur agressive, il ne laisse personne ne l’approcher.

Une nuit, le fantôme de la défunte apparait à sa mère. Il lui raconte qu’elle a été assassinée par son mari. Insistant auprès du procureur, la vieille femme réussit à faire exhumer le corps. Là, le docteur découvre que la tête ne tient plus sur le reste de son corps. Au tribunal, c’est le témoignage du fantôme qui fit condamner Edward. Un cas unique aux USA.

Boulet (Les carnets de Boulet), apporte un vrai plus à cette histoire par l’humour de son dessin, grâce à des détails amusants qu’il glisse dans ses planches.

  • Jack l’aiguilleur (Steve Baker)

Uitenhage, Afrique du Sud, fin du XIXe siècle. James « Jumper » Wide est l’aiguilleur de la gare de la petite ville. Après un accident stupide, l’homme perd ses deux jambes. Alors qu’il visite le marché, il est estomaqué par la vision en face de lui : un babouin conduit un charriot de foin ! Ni une, ni deux, il convainc le propriétaire de le lui céder. Il l’entraine pour qu’il devienne le nouvel aiguilleur…

Steve Baker (Bots, avec Aurélien Ducoudray, Ankama) nous charme encore avec son dessin dynamique et très moderne. Lui aussi apporte son lot d’humour dans ce récit déjà très loufoque.

  • Les damnés du village (Guillaume Long et Olivier Pelletier)

Guillaume Long et Olivier Pelletier mettent en image quatre récits qui ont pour point commun d’étranges phénomènes qui handicapent les habitants : A Pingelap 10% des habitants voient en noir et blanc; à Kalachi, les habitants s’endorment n’importe où, ils sont narcoleptiques; à Bangkala une personne sur 60 est frappé de surdité; tandis qu’à Cândido Godoi un centaine de paires de jumeaux est née dans la vile depuis les années 60.

A travers des doubles-pages, Guillaume Long et Olivier Pelletier nous amusent par ces étranges handicaps. La partie graphique très colorée et moderne est d’une grande efficacité.

  • La bible du diable (Margaux Saltel)

Monastère de Podlazice, 1229. Frère Herman est condamné à être emmuré vivant après une faute grave. Il supplie les autres moines de lui laisser encore la vie pendant la nuit afin d’écrire le plus grand livre du monde à la gloire du monastère. N’y arrivant pas, il se met à prier et reçoit la visite du diable qui l’aide dans sa tâche…

Jeune auteure (Le joueur de flûte avec Sophie de Mullenheim), Margaux Saltel dévoile huit planches d’une belle rondeur très chaleureuse qui tranchent avec le propos satanique du récit. Même son diable semble sympathique.

  • Les sœurs Fox (Stéphane Fert)

Hydesville, 1848. Dans la maison familiale des Fox, d’étranges bruits se font entendre et qui font dire qu’elle est hantée. Kate et Margaret, 12 et 15 ans, établissent un contact avec l’esprit de Charles B. Rosma, un camelot. Les deux adolescentes deviennent alors très célèbres, se lancent dans une tournée mondiale et inventent ainsi le spiritisme…

Stéphane Fert, qui nous avait envouté par son sublime Morgane (Delcourt), réussit le même tour de force avec cette histoire de spiritisme. Sa partie graphique colle idéalement à ce récit fantastique.

Article posté le jeudi 24 novembre 2016 par Damien Canteau

Troisième très bon opus de Axolot de Patrick Baud (Delcourt) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Axolot, tome 3
  • Scénariste : Patrick Baud
  • Dessinateurs : Collectif
  • Editeur : Delcourt
  • Prix : 19.99€
  • Sortie : 09 novembre 2016

Résumé de l’éditeur : L’étrangeté de notre monde dépasse parfois la fiction et ces bizarreries font de notre univers un véritable cabinet de curiosités… Laissez-vous surprendre par ce nouveau recueil d’histoires étonnantes ! Quel est le point commun entre un bandit incompétent, un sculpteur fou et une arnaque au fantôme digne des plus grands canulars ? C’est insolite, parfois incroyable mais c’est totalement vrai. Axolot, la bible du bizarre, revient pour un troisième opus épatant : des histoires fantastiques ou cocasses réunies dans un très beau livre, porté par Patrick Baud et son équipe d’auteurs de talent !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir