Beauté noire & le groupe Prospero

Sur fond d’affaire Dreyfus, de complotisme et d’antisémitisme qui agita la France pendant de nombreuses années, Beauté noire & le groupe Prospero est la nouvelle série Glénat signée Noël Simsolo et Olivier Balez. Suivez ce mystérieux groupe humaniste qui décida de protéger Zola ou Clémenceau; de la belle aventure.

Le groupe Prospero lutte contre antisémitisme

Fin XIXe siècle, une organisation antisémite réveillonne dans un château au fin fond de la forêt bavaroise. C’est alors qu’une belle rouquine masquée et toute vêtue de noir s’introduit dans le château. Aidée par une beauté noire, déguisée en servante pour les circonstances, elles arrivent à mettre la main sur des documents compromettants visant à anéantir le mouvement sioniste. Elles se font surprendre mais arrivent à s’échapper grâce à l’aide de leurs complices d’une troupe de cirque et de leurs fauves.

C’est le premier fait d’armes de Lou, jeune femme noire, orpheline recueillie par un peintre parisien et ayant rejoint le groupe Prospero après avoir assassiné le meurtrier de son mari.

Ce n’est pour elle qu’un début car ce mystérieux groupe humaniste a fort à faire avec les fascistes et les antisémites, sans compter qu’elle a encore une vengeance à assouvir….

Beauté noire & le groupe Prospero : un très beau feuilleton politique

Ce premier tome de la diptyque nous entraîne au cœur de l’affaire Dreyfus et de l’ambiance délétère qui régnait à l’époque. En effet, les auteurs nous plongent dans les rues parisiennes où les actes antisémites, les bagarres, les complots et les tentatives d’assassinats sont légions. La France est alors coupée en deux : les anti-dreyfusards font face aux partisans du lieutenant-colonel, accusé à tord d’avoir falsifié un bordereau de l’armée – donc traitre à la nation – juste parce qu’il est juif (procès en 1894).

Avec des références aux faits historiques tels que le texte « J’accuse … » d’Emile Zola, Noël Simsolo, auteur entre autres de la série Napoléon pour la collection « Ils ont fait l’histoire » mais aussi de Mémoires de Marie-Antoinette (avec Isa Python), nous présente un scénario bien ficelé où le lecteur est tenu en haleine dans ce duel à distance que se livrent les deux clans : dreyfusards et antidreyfusards.

Ce suspens est renforcé par la vivacité du dessin d’Olivier Balez, dessinateur de Robert Moses (avec Pierre Christin) ou de L’homme qui ne disait jamais non (avec Didier Tronchet), qui donne du rythme aux scènes d’action et de l’épaisseur aux expressions de visage. Les ambiances de lieux sont particulièrement réussies avec une parfaite maîtrise des couleurs et des jeux d’ombre et de lumière.

Le ton des répliques est juste et les personnages se montrent charismatiques et attachants à l’image de Lou ou encore de ce mercenaire loyal qui n’a qu’une parole.

Beauté noire & le groupe Prospero : un très bon début pour ce diptyque historique, accrocheur et élégamment mis en image. A suivre !

Article posté le mardi 15 mai 2018 par Sophie & Noël

Beauté noire & le groupe Prospero 1 de Olivier Balez et Noël Simsolo (Glenat)
  • Beauté noire & le groupe Prospero, tome 1 : Les chasseurs de haine
  • Scénariste : Noël Simsolo
  • Dessinateur : Olivier Balez
  • Editeur : Glénat
  • Parution : 07 mars 2018
  • Prix : 15€
  • ISBN : 9782344012376

Résumé de l’éditeur : Fin du XIXe siècle. Alors que Paris a encore du mal à cicatriser des plaies de la Commune, un attentat se prépare contre l’écrivain Émile Zola. Son crime ? Avoir osé défendre le capitaine Alfred Dreyfus dans son célèbre texte « J’accuse ». Heureusement pour lui, dans cette Europe secouée par le fascisme, l’antisémitisme et les débuts de l’anarchisme, un groupe secret de marginaux lutte pour défendre les victimes des persécuteurs. Elle est noire, ils sont juifs, métèques ou saltimbanques. Et pour punir les ennemis de la liberté, ils n’ont pas peur de se montrer aussi cruels qu’eux. Ensemble, ils ne font qu’un. Ils sont le groupe Prospero. Pour leur première collaboration, Noël Simsolo et Olivier Balez nous offrent une série d’action au rythme implacable portée par une troupe de héros charismatiques et loin des stéréotypes. Plus qu’un hommage, une véritable relecture post-moderne de la BD d’aventure sur le théâtre de la grande histoire, portée par une ligne claire d’une rare élégance. Un premier récit en deux tomes.

À propos de l'auteur de cet article

Sophie & Noël

En savoir