Mémoires de Marie-Antoinette, tome 1 : Versailles

Notre avis : Enfermée à la Tour du Temple, Marie-Antoinette décide de raconter par écrit ses souvenirs, de ses derniers jours en Autriche à la naissance de son fils dans Mémoires de Marie-Antoinette de Noël Simsolo et Isa Python.

Paris, 13 août 1992. Louis XVI, Marie-Antoinette et leurs enfants sont de retour dans la capitale après leur tentative de fuite vers l’Angleterre. Sur fond de Révolution Française, les souverains sont conspués. La reine, Louis et Marie-Thérèse sont enfermés à la Tour du Temple. Pour faire passer ses longues journées, Marie-Antoinette débute l’écriture de ses mémoires.

Née en 1755, Marie-Antoine est la fille de Marie-Thérèse d’Autriche qui lui prédit un grand destin en la mariant au futur roi de France, Louis XVI. Lettrée, aimant le théâtre, très moderne dans la façon de se vêtir et plutôt libre, la jeune femme de 16 ans se prépare à rallier son nouveau royaume. Avant cela, étonnamment un premier mariage – sans le mari – est célébré en Autriche.

Très aimée et sous les hourras de la foule, elle quitte le palais des Habsbourg pour la frontière. En chemin, elle s’arrête voir son frère, tombe malade et arrive enfin au rendez-vous où elle découvre pour la première fois son futur mari. Avant cela, elle est confiée à Madame de Noailles qui doit veiller sur elle.

C’est le début d’un destin hors-norme et un peu à la marge, entre les noces, les difficultés de procréer et la chute de la monarchie…

Ecrit à la première personne – la narratrice est Marie Antoinette – l’album est facile de lecture et plaisant. Se basant sur une solide documentation, Noël Simsolo livre un premier volume accrocheur. Il faut souligner que ce style de biographie n’est jamais très intéressant et plutôt indigeste mais pour une fois, cela n’est pas vrai. De nombreux films, romans, essais, recherches historiques et bandes dessinées ont déjà été écrits sur la Révolution Française et la Reine, délicat donc de sortir la tête de ce flot important. Comixtrip recommande donc Mémoires de Marie-Antoinette.

Tous les moments clef de la vie de la souveraine sont mis en lumière : le départ d’Autriche, la rencontre avec Louis XVI, les noces, les difficultés de procréation mais aussi le théâtre, la Bergerie et le Trianon. Il faut ajouter les personnages qui gravitent autour de la Reine : Fersen, Mercy, Madame de Noailles ou encore Beaumarchais. L’on découvre une Marie-Antoinette très loin de l’étiquette – qui l’ennuie – des standards d’une souveraine, de sa liberté, de son insouciance mais aussi de sa difficulté de se faire aimer de ses sujets malgré les tentatives pour influencer son mari sur les questions internationales. Ainsi, l’album tente de la réhabiliter.

Pour accompagner le scénariste, Isa Python se charge de la partie graphique, plutôt réussie. Malgré quelques erreurs dans la composition des visages, le reste est plaisant. Aidée aux couleurs par la talentueuse Scarlett, elle réalise de très belles planches aux costumes et décors soignés.

Pour prolonger cette thématique, vous pouvez parcourir la chronique de Marie-Antoinette, la jeunesse d’un reine, un manga de Fuyumi Soryo.

Article posté le vendredi 26 mai 2017 par Damien Canteau

Mémoires de Marie-Antoinette de Isa Python et Noël Simsolo (Glénat) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Mémoires de Marie-Antoinette, tome 1 : Versailles
  • Scénariste : Noël Simsolo
  • Dessinatrice : Isa Python
  • Coloriste : Scarlett
  • Editeur : Glénat
  • Prix : 19.50€
  • Parution : 24 mai 2017

Résumé de l’éditeur : Paris, le 13 août 1792. La monarchie est abolie. Marie-Antoinette, épouse de Louis XVI, est internée à la Tour du Temple. Installée dans une cellule en attente de son procès, elle écrit ses mémoires… Du départ de son Autriche natale à ses noces avec le dauphin de France, en passant par le quotidien parfois impitoyable de la cour du roi et sa rencontre avec Axel de Fersen qui deviendra son amant et ami, celle qui passa des ors du Trianon à la puanteur des cachots s’y livre entièrement et sincèrement. En choisissant de raconter la vie de Marie-Antoinette comme si elle écrivait ses propres mémoires, Noël Simsolo trouve le ton juste pour brosser un portrait à la fois complet et touchant de la plus célèbre reine de France, auquel le trait léger et délicat d’Isa Python vient apporter un supplément d’élégance.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir