Calfboy

Après un braquage effectué avec son frère, Chris décide d’enterrer le magot mais le lendemain, il ne sait plus où il a creusé. Il promet de le retrouver en moins de trois jours. Plus facile à dire qu’à faire, surtout que des obstacles vont se présenter à lui, ralentissant sa progression. Rémi Farnos imagine Calfboy, un western original et très drôle aux éditions La Pastèque.

Où est le magot ?

Après une soirée bien arrosée, Chris Birden ne se souvient plus de rien. La veille avec son frère, il avait réussi le braquage d’une locomotive avec à la clef une fortune. Dans l’effervescence, il avait décidé d’enterrer le magot. Mais où est-il ? Impossible de s’en rappeler. Sa seule piste : le désert; un peu maigre…

Chris demande alors à son frère trois jours pour retrouver le magot. Il enfourche son cheval et part vers le désert. Il croise même la route d’une voleuse de chevaux.

Mort ou vif

A Helltown, Chris fait la connaissance d’un jeune orphelin à la recherche d’un homme dont la tête est mise à prix. Le cow-boy est alors engagé pour retrouver ce mystérieux inconnu mort ou vif.

Après d’âpres négociations, Chris et le jeune garçon se mettent en route pour retrouver l’homme. Mais pourquoi diable l’orphelin veut-il le retrouver ? Deux missions – l’homme recherché et le magot – n’est-ce pas trop pour Birden ?

Calfboy : western décalé et drôle

Un cow-boy, un magot, des chevaux, des indiens, des voleurs, des cadavres, un homme dont la tête est mise à prix, un canyon tout cela ressemble à un western. Calfboy est en effet un western mais c’est plus que cela. Rémi Farnos imagine une belle comédie, une parodie bien sentie, un western spaghetti digne d’un Sergio Leone.

Il met en scène un vrai anti-héros un peu stupide mais fin négociateur qui part on ne sait où pour retrouver un butin dont seul lui connait la planque. Se faisant berner par le premier venu, il est avant tout gentil et serviable. Ce cow-boy est donc un être attachant. Le garçon orphelin est quant à lui son opposé et semble parfois même plus mâture que lui. Leur chevauchée à deux ressemble à un bel attelage père/fils, une quête initiatique pour les deux.

Rémi Farnos ne glorifie par le Far-West bien au contraire, il tord ses codes pour apporter encore plus d’humour. Grand public, le récit de Calfboy plaira au plus grand nombre par la simplicité des relations entre les protagonistes, l’universalité de l’histoire, l’action, les scènes cocasses qui s’enchaînent et les dialogues percutant mâtinés de second degré.

Rémi Farnos : un auteur à découvrir

Né en 1987, Rémi Farnos est un auteur à suivre. Comixtrip avait déjà depuis longtemps repéré son talent notamment à la sortie de Alcibiade, un récit initiatique sans texte à La joie de lire (Sélections au Salon de Montreuil et au Festival BD d’Angoulême, lauréat du prix Versele 2018), mais aussi par son jeu de carte Thomas et Manon avec Alex Chauvel chez Polystyrène ou encore Le monde des Végétanimaux, un joli récit de science-fiction et enfin Le pré aux vaches, un album pour les tout-petits. Avec Calfboy, il ne s’adresse plus uniquement aux jeunes lecteurs mais à toute la famille.

Si son trait est simple et d’une grande lisibilité pour les personnages ou les animaux, il faut prendre le temps de regarder ses grandes illustrations sur une page concernant la nature. Comme dans Alcibiade, il utilise à merveille le découpage en gaufrier (souvent de 12 vignettes) pour apporter du rythme à son récit et pour être plus précis dans la mise en scène.

Calfboy : un western décalé, drôle; une quête initiatique au pays des cow-boys. Un très belle comédie pour toute la famille.

Article posté le dimanche 30 septembre 2018 par Damien Canteau

Calfboy de Rémi Farnos (La Pastèque) - Calf boy
  • Calfboy
  • Auteur : Rémi Farnos
  • Editeur : La Pastèque
  • Parution : 04 octobre 2018
  • Prix : 14€
  • ISBN : 978-2897770433

Résumé de l’éditeur : Chris Birden a un problème, il ne se rappelle plus trop où il a enterré le butin de leur dernier braquage de train. Il promet à son frère de retrouver l’argent en trois jours, ce qui semble à première vue facile à réaliser. Mais la rencontre d’un orphelin, d’une voleuse de chevaux et de quelques indiens compliquera un peu les choses…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir