Cul de sac, tome 1

Cul de sac est le nom de la petite ville où vit la famille Otterloop, composée de Alice, Petey, les enfants et leurs parents. Richard Thompson fait de leur quotidien – plutôt calme – un terrain de jeu sympathique et amusant dans ce tome 1 édité par Urban Comics.

CUL DE SAC : LE DÉBUT DE L’AVENTURE EN 2004

Créée en 2004, dans le Washington Post, la très belle série Cul de sac est l’œuvre de Richard Thompson, dessinateur de presse. Diffusée par Universal Press Syndicat, ce comics-strip sympathique et attachant se retrouve dans 150 journaux dans le monde. L’auteur arrêtera ce petit bijou narratif en 2011 car il voulait se concentrer sur sa santé après avoir été diagnostiqué de la maladie de Parkinson.

Richard Thompson est avant tout dessinateur de presse. Il se consacre entièrement à l’aventure du comics-strip avec la création de Cul de sac. Il marche alors dans les pas de la tradition caricaturiste de Winsor McCay, Art Spiegelman ou Bill Watterson. Peu connu en France, cet auteur sera consacré par ses pairs en recevant de nombreux prix dont un Reuben Award (en 2011, plus haute distinction honorifiques concernant les cartoonists), un Harvey Award (en 2012) ou encore de Eisner Award de la meilleure publication humoristique (en 2015).

UNE VILLE BAPTISÉE « CUL DE SAC »

Les Otterloop habitent un charmant pavillon de la ville de Cul de sac. Il y a là Alice, 4 ans, forte personnalité, un brin tyrannique; Petey, son frère plus réservé et qui commence à réfléchir sur le sens de la vie comme un adulte; et enfin les deux parents, aimants et très attentionnés.

Le quotidien des enfants est aussi marqué par l’école maternelle de Blisshaven, où officie une institutrice affublée d’un chignon, entourée par des élèves d’une rare intelligence. Cette dernière proposera d’ailleurs à Alice de garder pendant les vacances, le hamster de la classe appelé Danders ou plutôt Dr Danders, car il est fin lettré.

CUL DE SAC : LA FINESSE DE L’HUMOUR

A partir du quotidien d’une famille simple, Richard Thompson brosse le portrait de la middle-class américaine, entre enfants, travail et école. L’humour, tout en finesse de l’auteur, est visible dans les situations cocasses mais surtout dans la naïveté des enfants et parfois le décalage de leurs propos, proches des adultes et quasi existentialistes.

Les prédécesseurs cartoonists de Richard Thompson, Charles Schulz (les Peanuts), Dik Brown (Hägar Dunor) ou encore Bill Watterson (Calvin & Hobbes) aimaient à faire réfléchir leurs lecteurs par des strips « l’air de rien » et c’est aussi le cas de Cul de sac. Le Grand Prix du Festival d’Angoulême 2011 et auteur de Maus loue les grandes qualités de la série comme il l’explique dans la préface de 6 pages qu’il signe au début de ce premier volume. Il confie notamment :  « En tant que cartoonist, il a accompli une œuvre d’une importance capitale.. qui le hisse d’ores et déjà au sommet de l’histoire du comic strip ». Le papa de Calvin & Hobbes ajoutera quant à lui : « Je pensais que les meilleurs strips de presse appartenaient au passé, et je n’ai jamais été aussi heureux de me tromper. »

Article posté le jeudi 28 avril 2016 par Damien Canteau

Remarquable premier volume de Cul de sac la très belle série de Richard Thompson aux éditions Urban Comics, décrypté par Comixtrip le site Bd de référence
  • Cul de sac, tome 1
  • Auteur : Richard Thompson
  • Editeur : Urban Comics, collection Urban Strips
  • Prix : 22.50€
  • Parution : 29 avril 2016

Résumé de l’éditeur : Bienvenue à Cul-de-sac, petite ville américaine comme il en existe des centaines. Dans cette ville ordinaire résident Madeline et Peter Otterloop, heureux parents de la petite Alice et de son frère aîné Petey. Si la candeur et l’insouciance rythme le quotidien tranquille d’Alice, Peter, à l’inverse, est pétri d’angoisses que même les grandes personnes choisissent d’évacuer.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir