Davy Mourier vs La mort

La Mort obsède Davy Mourier. Alors qu’il la dompte dans La petite Mort, il va la découvrir d’encore plus près en devenant l’assistant d’une thanatopractrice le temps de deux jours. Il raconte ce stage dans Davy Mourier vs La Mort. Instructif et drôle !

La Mort rôde

Davy Mourier rencontre une jeune femme à qui il donne rendez-vous à l’exposition Tintin au Grand Palais. Ses yeux bleus et sa chevelure flamboyante le font chavirer. L’amour se déploie.

Rapidement, l’auteur découvre que l’humeur de sa bienaimée peut vraiment changer du tout au tout du jour au lendemain. Il décide donc de rompre après quelques temps avec elle.

Cette histoire si tant est qu’elle se termina vite, marqua tout de même Davy. Sans vouloir couper les ponts, il lui envoie souvent des messages qui restent sans réponse. Il recherche alors sur Facebook. Une de ses amies répond à son questionnement : son ex-copine s’est suicidée.

La petite mort et la thanatopractrice

Ce drame le bouleverse. Pourtant, Davy Mourier a l’habitude de jouer avec la mort, lui qui a publié La petite mort, une série de quatre albums, déclinée aussi en dessin animé diffusée sur france.tv Slash.

Mais il veut aller encore plus loin. Il veut comprendre cette chose incompréhensible, ce moment si douleur pour ceux qui restent. Il tente de découvrir les coulisses de la Grande faucheuse mais du côté de ceux qui organisent les funérailles des défunts. Pour cela, dans un premier temps en 2015, il se rend au Salon professionnel international de l’art funéraire.

Puis, il décide de suivre les pas d’une thanatopractrice. Pendant deux jours, il va devenir l’assistant d’une jeune femme dont le métier est de « rendre présentable les morts »…

Davy Mourier vs La Mort : un combat perdu d’avance ?

Dans la même collection que Davy Mourier vs Cuba – qui nous avait vraiment fait beaucoup rire – Davy Mourier vs la Mort se place dans la même veine. Comme pour son précédent ouvrage, l’auteur de Relation Cheap (avec Elosterv) se met en scène. Pour cet album, il se glisse dans les pas d’un journaliste pour nous faire découvrir l’envers du décor, le business de la mort mais surtout un métier méconnu : thanatopracteur.

Si le moment est douloureux pour ceux qui restent – ami.es et famille – Davy Mourier nous montre des professionnels dignes mais n’ayant pas la langue dans leur poche. Sorte d’exutoire, ils n’hésitent jamais pour un bon mot à rigoler, en dehors de la présence des clients. Ces lieux sont beaucoup plus vivants qu’on ne se l’imagine.

Véritable guide pratique, Davy Mourier révèle des choses inimaginables pour le commun des mortels. Du formol à mettre à la place du sang, en passant par la rigidité cadavérique, du coton pour rembourrer, de la bouche à coudre, du pet de ventre, du maquillage ou de l’habillage du défunt, tout est là, sans filtre. C’est cru, ça pourrait donner des hauts-le-cœur mais pourtant c’est très drôle. Sa maîtresse de stage possède un don pour l’humour noir, qui sera apprécié des lecteurs. En plus de cela, l’auteur de Super caca (avec Stan Silas) n’hésite pas à se moquer de lui même. Un sacré recul pour faire rire son lectorat.

Son dessin en noir et blanc tout en rondeur est d’une grande lisibilité afin de tendre au maximum vers son but : faire rire !

Davy Mourier vs La mort : déconseillé aux gens qui vont mourir un jour ! La mort, c’est pour tous, alors autant en rire !

Article posté le lundi 05 août 2019 par Damien Canteau

Davy Mourier vs La mort (Delcourt)
  • Davy Mourier vs la Mort
  • Auteur : Davy Mourier
  • Éditeur : Delcourt, collection Shampooing
  • Prix : 9.95€
  • Parution :  05 juin 2019
  • ISBN : 9782413007791

Résumé de l’éditeur : Toujours dans sa veine autobiographique, Davy Mourier nous fait rencontrer la mort en direct… Au programme, une expérience inédite ! Car, le temps d’un album, le chroniqueur-animateur-réalisateur-acteur-auteur découvre un nouveau métier… le voilà transformé en stagiaire-thanatopracteur : ce délicat travail qui consiste à donner la meilleure apparence possible aux personnes décédées. Après ça, vous ne verrez plus votre vie, ni votre mort, comme avant.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir