De la nécessité d’avoir un ours chez soi

Avoir un animal de compagnie est toujours bénéfique pour la plupart des gens. On peut parfois en avoir certains plus imposants que d’autres, mais tout de même, Jules fait très fort. Un ours chez soi ? Une si bonne idée ? Il faut croire que oui.

Ernest l’ours

Jules a trente-trois ans, est célibataire, écrivain et possède un ours. Enfin possède est un bien grand mot. Un matin en se réveillant, Ernest était là. Ernest, imposant ours d’un peu plus de deux mètres. Là où l’on s’inquiéterait d’avoir un animal aussi sauvage et puissant chez soi, Jules semble plutôt serein. Avoir un ours chez soi amène son lot de bons côtés, comme de mauvais. Mais la ville et un petit appartement est-il le bon environnement pour un ours ?

L’arrivée d’Alice

Alors oui, avoir un ours a de bons côtés. On se sent en sécurité, Ernest est de surcroît plutôt sympathique, mais peut-être un peu trop collant. Si collant, qu’il pose quelques problèmes à Jules. Après s’être fait renvoyer de son travail et jeté en prison, on pourrait croire que la vie de Jules est au plus mal. Mais cette série de mauvais événements en apporte un de bon, la rencontre d’Alice. Bon pour Jules, mauvais pour Ernest. Cet ours si habitué à la vie citadine, aux petits plaisirs des supermarchés et à la chaleur d’un foyer va devoir retourner à la vie sauvage. Pour son bien qu’elle disait.

La nécessité de posséder un ours chez soi

Cet album est à la fois drôle et émouvant. Se retrouver à vivre avec un ours chez soi du jour au lendemain, c’est étrange, même dans une bande dessinée. Et pourtant, Jules vit avec lui comme s’il était un simple colocataire, ou simplement un ami de passage. La proximité entre ces deux êtres se scinde lors de la venue d’Alice, mais une amitié aussi forte ne peut que s’en remettre. C’est le côté émouvant de l’histoire, l’attachement entre ces deux amis qui n’aurait pas dû se rencontrer. Un merveilleux album de Debuhme à retrouver aux éditions Le Lombard (Kivu, Le Grand banditisme).

Article posté le samedi 01 décembre 2018 par Damien Duarte

De la nécessité d'avoir un ours chez lui aux éditions Le Lombard décrypté sur Comixtrip, le site BD de référence
  • De la nécessité d’avoir un ours chez soi
  • Auteur : Debuhme
  • Editeur : Le Lombard
  • Parution : 31 août 2018
  • Prix : 14.99 €
  • ISBN : 9782803672370

Résumé de l’éditeur : Oui, Jules a un ours chez lui, et alors ? Qu’est-ce que ça change à son quotidien finalement ?
Sa mère est plus préoccupée par la précarité de sa vie d’écrivain célibataire que par son nouveau colocataire… et pour son psychanalyste, cela confirme son trouble de la personnalité. Mais il y a aussi Alice, la jeune femme activiste qui tente de ramener l’ours dans son milieu naturel ou Amédée, le concierge qui ressort son attirail de chasseur pour compléter son mur de trophées. Jules, lui, tout ce qu’il désire, c’est qu’on les laisse vivre en paix…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Duarte

Damien Duarte

Passionné par l'univers de la bande dessinée depuis toujours, ses plus grands héros sont divers et variés comme Ric Hochet, Spider-Man, Batman, Astérix...

En savoir