Deep Sea Aquarium Magmell

Dans les profondeurs de la mer, il existe un monde que le soleil n’atteint pas. Un monde peuplé de créature qui mangent la terre, qui fabrique leur propre lumière. Bienvenue dans les abysses. L’aquarium des profondeurs, le Deep Sea Aquarium Magmell vous emmène à la découverte d’un monde inconnu.

Deep Sea Aquarium Magmell

Le jeune Kōtarō est passionné par les fonds marins. Il tient ça de son père. C’est une passion sans fin qui le fait basculer dans un tout autre monde. Adulte, il décide d’aller travailler à l’Aquarium des abysses : le Deep Sea Aquarium Magmell. Un institut d’un genre particulier, puisque l’aquarium entièrement dédié à la faune abyssale est construit au fond de la mer !

On y accède en train, on vient y voir des créatures très difficiles à garder en vie dans les aquariums traditionnels. Comme un Chimaera  Phantasma, un requin-corbeau ou un vampire des abysses… Des créatures souvent méconnues du grand public et toujours surprenantes.

Kōtarō travaille là. Enfin tout est relatif. Kōtarō est agent d’entretien. Il fait le ménage. Mais grâce à ses très grandes connaissances sur les fonds marins, il se fait vite remarquer. Au contact des soigneurs de l’aquarium et des visiteurs intrigués, Kōtarō fait son bonhomme de chemin.

Le charme des poissons sans écailles.

Deep Sea Aquarium Magmell est un manga épatant. Il est beau, mais relativement simple dans son graphisme : il joue avec les contrastes des sombres fonds marins et la lumière du soleil. Il rend des créatures bizarroïdes et laides, charmantes et gracieuses. Le récit dévoile des curiosités de la nature et montre à quel point elle est folle, complexe, précieuse et fragile.

Saviez-vous par exemple que le vampire des abysses porte très mal son nom ? Qu’il existe un requin au ventre brillant ou encore que le « requin-lézard » est considéré comme un « Fossile vivant » tant il rappelle le Cladoselache – non, il n’y a pas de faute de frappe – lui-même vieux de quatre cent millions d’années ?

Un encadré explicatif accompagne chaque anecdote racontée dans Deep Sea Aquarium Magmell. Kiyomi Sugishita, le mangaka, porte ainsi à notre connaissance des informations insoupçonnées sur des créatures insoupçonnables.

Voici le mantra de ce manga : il faut être passionné pour transmettre une passion. Et bien Kiyomi Sugishita a réussi son coup. Car pour écrire un manga si passionnant, il faut être profondément passionné par ce que l’on raconte. On sort de Deep Sea Aquarium Magmell comme si l’on avait réellement foulé le sol de ce musée-zoo imaginaire. Comme si l’on avait visité ses salles sombres, noyé dans la lumière bleutée des profondeurs.

Les petites et La Grande histoire

La grande histoire, elle, suit son cours lentement. De tome en tome, on apprend à connaître les personnages qui peuplent cet aquarium. Ils ont chacun leur singularité, leur vie intime, leurs rêves et les choses importantes à leurs yeux. On s’accroche aux parts de mystère qui traînent entre eux. On se questionne sur les zones d’ombre entre Kōtarō et son père ou dans le passé du directeur Minato. Sans prendre trop de place, certaines questions sans réponse nous invitent à suivre les tomes avec soif et curiosité.

La Vulgarisation la plus simple

Les vulgarisateurs scientifiques vous le diront. Le plus dure est d’expliquer quelque chose de compliquée de façon suffisamment claire pour être comprise et de façon suffisamment ludique pour être retenue. C’est là que se trouve – en tout cas à mes yeux – toute la richesse d’un manga (pour ne pas dire de la bande dessinée en général). Chef-lieu des récits les plus loufoques au plus sérieux, les mangas sont la parfaite excuse pour apprendre autant les règles du Basketball, que l’histoire du Grand Séisme du Kanto en 1923 ou la vitesse de nage du grand cachalot.

Deep Sea Aquarium Magmell est un manga de vulgarisation formidable, édité aux très éclectiques éditions Vega-Dupuis. Car on le lit autant pour ses personnages que pour ses explications. La part de fantaisie qu’il développe grâce à cet aquarium au fond des océans a son charme. Les personnages sont délicatement développés et dévoilés. Le monde que Kiyomi Sugishita nous ouvre est plein de choses étonnantes et précieuses.

Il y a fort à parier qu’après avoir lu Deep Sea Aquarium Magmell, vous ne regardiez plus jamais un aquarium de la même manière.

Article posté le mercredi 21 juillet 2021 par Ma Lo

Deep Sae Aquarium Magmell - Kiyomi Sugishita - Vega/Dupuis
  • Deep Sea Aquarium Magmell T1 à T5
  • Auteur : Kiyomi Sugishita
  • Éditeur : Vega-Dupuis
  • Prix : 8€ – tomes 1,2,3 à 3€ l’unité
  • Parution : 2 avril 2021
  • ISBN : 9782379500015

Résumé de l’éditeur : Le Deep Sea Aquarium Magmell est un lieu public unique au monde où la faune abyssale peut être observée de près. Kôtarô Tenjô, jeune garçon timide, adore les créatures sous-marines depuis son enfance. Sa rencontre avec Minato Osezaki, directeur de l’établissement, va changer sa vie. Il se fait engager en tant que balayeur, pour assouvir sa passion, mais aussi pour retrouver la trace de son père disparu. En effet, si ce dernier, plongeur expérimenté, lui a transmis sa passion, il semble également avoir été à l’origine de la construction du Magmell avant de disparaître mystérieusement…

À propos de l'auteur de cet article

Ma Lo

Ma Lo

"C'est fou ce qu'on peut raconter avec un dessin". Voilà comment les arts graphiques ont englouti Ma Lo. Depuis, elle revient de temps en temps nous parler de ses lectures, surtout quand ils viennent du pays du soleil levant. En espérant vous faire découvrir des petites pépites à savourer ou à dévorer tout cru !

En savoir