Descender #1

Jeff Lemire associé à Dustin Nguyen jouent le remake de la guerre entre les machines et les hommes dans l’excellent Descender, publié par Urban Comics. Pour sauver la Galaxie de sa fin inexorable, il y a Tim-21, un petit robot de compagnie.

LA GUERRE DES ROBOTS

Dans le Conglomérat Galactique Unifié (CGU), neuf planètes se sont associées. Les robots côtoient les êtres humains qui les ont fabriqué. Cette quiétude est mise à mal, lorsqu’un robot géant se positionne au-dessus du CGU. C’est la panique, les attaques sont violentes et des millions de morts sont comptés.

Dix années plus tard, Tim-21 se réveille sur la Lune de Dirishu 6 d’un long sommeil. Ce petit robot compagnon pour enfant est serviable et gentil. Il est triste parce que ses parents adoptifs et Andy son frère de cœur ont été exterminés par les Géants. Pour comprendre leurs morts et rattraper ces dix années, il regarde des vidéos des destructions et des pogroms sur les êtres humains.

TIM-21 : L’ESPOIR

Spécialiste en robotique, Jin Quon a fabriqué tous les Tim, compagnon pour enfants. Ce chercheur mystérieux est retrouvé par la Capitaine Tesla qui lui demande un maximum d’informations sur le Codex et les robots gigantesques afin de les détruire. La jeune femme est aussi la fille du Général Nagoki en charge des Botgroms (extermination des robots).

Mais le plus étonnant, ce serait Tim-21 qui serait l’espoir, l’antidote, l’élément central dans la lutte contre les Géants. Ils retrouvent alors le petit robot, accompagné de Bandit, son ami et Foreur, grand robot destructeur. Mais il est mal en point, il faut le réparer. Quon s’y attèle afin de le remettre en état…

LES HOMMES VICTIMES DE LEURS CREATIONS

Le récit de Jeff Lemire est un très bon récit de science-fiction construit comme un space opera, ayant de nombreuses portes d’entrée : tout d’abord, le scénariste du formidable Sweet Tooth construit un système politique complexe autour d’un conglomérat de planètes et donc d’un parlement de représentants comme dans Star Wars. Ce dernier sera mis à mal avec les pogroms initiés par les robots.

Pour contrer ces attaques, il met en scène un petit robot gentil et timide qui deviendra le seul espoir du CGU. Sur ses frêles épaules sont concentrés l’avenir de l’humanité. Accrocheuse, son histoire se lit d’une traite, l’agrémentant d’aventure mais aussi de créatures détestables qui poursuivent Tim-21. Pour pimenter le tout, il glisse des éléments fondés sur le mensonge de certains personnages. D’ailleurs, l’auteur de Trillium, par le robot-compagnon, parle aussi de l’enfance, des relations parents-enfants, de l’adoption et de l’attachement entre les humais qui en découle. Comment un robot, sans sentiments, peut éprouver de l’amour envers ces êtres humains ?

UNE FORMIDABLE PARTIE GRAPHIQUE

Dustin Nguyen nous en met encore plein les yeux ! Celui que l’équipe de Comixtrip a rencontré pendant le Festival d’Angoulême cette année et qui nous a accordé un bel entretien, livre une partition graphique d’une grande qualité. Le dessinateur de Little Gotham (avec Derek Fridolfs, Urban Comics) utilise admirablement l’aquarelle. Ses traits de construction ainsi que le grain de la planche sont alors visibles pour le plus grand bonheur des lecteurs. Son sens des cadrages serrés permet de découvrir toutes les expressions des protagonistes.

L’ambiance de Descender est sombre mais paradoxalement poétique et lumineuse grâce à  Tim-21 et à Foreur, son ami robot.

Article posté le jeudi 11 février 2016 par Damien Canteau

  • Descender, volume 1 : Etoiles de métal
  • Scénariste : Jeff Lemire
  • Dessinateur : Dustin Nguyen
  • Editeur : Urban Comics, collection Urban Indies
  • Prix : 10€
  • Parution : 29 janvier 2016

Résumé de l’éditeur : La Galaxie se remet péniblement du traumatisme causé par l’apparition, il y a dix ans, des Récolteurs, des robots de la taille d’une planète qui préfigurèrent la révolte des machines contre les Hommes. C’est dans cet univers en pleine reconstruction, qui a depuis appris à haïr le genre mécanique, que s’éveille Tim-21. Sans le savoir, le petit droïde cache dans ses circuits imprimés l’héritage et es véritables intentions des Récolteurs. Un secret dont tous les gouvernements de la galaxie rêveraient de s’emparer.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir