Détox #1 – Le déni –

Il y a quelques temps, Jim nous avait confié ce plaisir de créer avec des auteurs dont il admire l’univers artistique. Lui qui a travaillé avec tant de dessinateur.ice.s, ajoute un nouveau nom. Réalisé à quatre mains avec Antonin Gallo, Détox se démarque par sa conception dans la bibliographie de l’auteur d’Une nuit à Rome. Il avait déjà expérimenté pareille association avec ‘Fane pour Petites Éclipses. À la différence près que ce nouveau duo ne se partage pas la création des protagonistes. Détox est le fruit d’un assemblage peu commun mais ô combien réussi lorsque les personnages de l’un se confondent harmonieusement dans les décors de l’autre. Et l’histoire dans tout ça ? 

UN PEU DE DOUCEUR…

Les cinq premières planches qui relatent l’enfance de Matthias d’Ogremont, sont aussi savoureuses que déroutantes. Savoureuses car d’emblée nous entrons avec lui dans la maison de ses grands-parents et sentons, nous aussi l’odeur, de cette tarte aux pommes qui éveille de bons souvenirs… Déroutantes par cette dernière case blanche laissant planer un mystère à demi-élucidé aux trois-quarts de l’album. Une chose est sûre, ce que les yeux de cet enfant ont photographié va façonner l’homme qu’il est devenu.

… DANS UN MONDE DE BRUTES !

Et la transition est brutale. La douceur de la scène précédente laisse brusquement place à un homme imposant entouré de son équipe prêts à nous foncer dessus. Matthias a la cinquantaine passée. Ce directeur général d’une grande société qui rachète les entreprises en cessation, ne se donne aucun répit. Sa vie, il ne la croque pas à pleines dents, il la bouffe. Et ça lui va très bien comme ça. Préférant éluder ses excès, il n’est même pas réceptif aux mises en garde de son médecin. Vivre à deux cents à l’heure, c’est sa drogue et ce, en dépit des avertissements de sa femme ou de ses amis.

Jusqu’au jour où le drame presque attendu survient. Ce jour où Matthias ressent la peur. L’avertissement, il le prend en pleine poire. Le « stage Détox » conseillé par une amie refait surface. Comme une échappatoire, il se dirige vers ce qui est en totale contradiction avec son mode de vie. Matthias est-il ainsi prêt à « libérer l’esclave en lui » ?

MATTHIAS, LE CANDIDAT IDÉAL POUR UNE DÉTOX

Pour ce nouveau diptyque qu’est Détox, Jim fait du Jim. En entendant une anecdote véridique racontée par l’un de ses précieux amis, Christian, il flaire l’opportunité d’en faire une fiction dont il a le secret. Peu importe de savoir ce qui est vrai ou ce qui ne l’est pas, nous saurons parfaitement nous identifier à certaines situations tellement elles sont d’actualité. Dans ce premier tome intitulé Le déni, Jim mise tout sur son personnage haut en couleur. Matthias, clairement inspiré de Christian, est un addict. De quoi ? Du travail, de l’argent, de ses smartphones, de l’exigence de la société d’aujourd’hui. Tout cela ne laisse pas beaucoup de place pour se retrouver avec lui-même. Il faudra qu’un drame se présente face à lui pour qu’il passe d’un extrême à l’autre. Un changement violent mais qui pourrait être salvateur.

JIM DONNE VIE À SES PERSONNAGES

Jim met beaucoup d’épaisseur dans son personnage principal. Que ce soit physiquement ou émotionnellement, Matthias ne passe pas inaperçu. À la fois bougon et attendrissant, on s’attache peu à peu lui. Tout comme à certaines rencontres qui croiseront son chemin dont Adèle, cette jeune femme voilée. Comme il en a l’habitude, Jim n’hésite pas à donner de l’ampleur, du mouvement, des gros plans à ses protagonistes. De sorte que l’on vive leurs émotions avec eux.

QUI SE FONDENT DANS LE DÉCOR DE GALLO

Mais dans ce roman graphique, il est beaucoup question de nature, de grands espaces, de scènes extérieures. Jim dessinant plus volontiers des édifices italiens voire haussmanniens, son côté urbain lui fait passer la main à Antonin Gallo pour les décors. Quelle ingénieuse idée ! Cet autodidacte qui officie plutôt sur le net gagne à être connu pour un panel plus large que celui de dessiner de superbes courbes. En attestent toutes ces grandes cases où les paysages prédominent avec une beauté incroyable. Un autre élément de cette parfaite entente avec son acolyte ? La mise en couleur. Quand Antonin s’occupe des niveau de gris, Jim ajoutera un rendu sépia qui donneront des planches totalement immersives et adaptées à l’ambiance de cette jolie aventure.

Nul doute que cette association avec Jim va offrir à ce talentueux dessinateur l’opportunité de se dévoiler un peu plus dans le monde du neuvième art. En tout cas, c’est tout ce qu’on lui souhaite. En attendant, laissons nous happer par ce qui réunit Christian, Antonin et Jim : humour, authenticité et beauté de la nature humaine. La suite et fin de Détox s’appellera L’acceptation. Et on n’a qu’une hâte, continuer à vivre avec eux cette belle expérience.

Article posté le vendredi 19 avril 2019 par Mikey Martin

1er tome du diptyque Détox de Jim & Gallo (Bamboo / Grand Angle) roman graphique décrypté par Comixtrip, le site BD de référence
  • Détox, Tome 1 : Le déni
  • Scénario et dessins des personnages : Jim
  • Dessins des décors et mise au gris : Antonin Gallo
  • Éditeur : Bamboo (Grand Angle)
  • Prix : 16,90 €
  • Parution : 27 mars 2019
  • ISBN : 9782818966761

Résumé de l’éditeur : Mathias vit à 200 à l’heure. Jusqu’à ce que son médecin lui conseille de mettre le pied sur le frein. Sans ça, Mathias risque gros. Il décide alors de suivre un stage un peu particulier. Pendant dix jours, pas d’ordinateur, pas de téléphone. La nature à perte de vue. Un séjour pour retrouver ce qu’il est vraiment au fond de lui. Mais avec quoi occupe-t-on son cerveau quand on n’a pas à checker ses mails toutes les dix minutes ? Sans l’urgence, sans le trop-plein de tout qui nous prouve qu’on existe ?

À propos de l'auteur de cet article

Mikey Martin

Mikey Martin

Mikey, dont les géniteurs ont tout de suite compris qu'il était sensé (!) a toujours été bercé par la bande dessinée. Passionné par le talent de ces scénaristes, dessinateur.ice.s ou coloristes, il n'a qu'une envie, vous parler de leurs créations. Et quand il a la chance de les rencontrer, il vous dit tout !

En savoir