Éclats / Cicatrices

Avec le diptyque Éclats et Cicatrices édité chez Champaka Brussels (Dupuis), Erik de Graaf nous entraîne dans la vie et dans les rêves brisés de deux jeunes amoureux durant la seconde guerre mondiale.  

Éclats

La guerre s’est achevée il y a un an mais Victor, un jeune soldat néerlandais, n’a pas oublié ses amis morts durant cette triste période. Alors qu’il repart du cimetière où il vient de se recueillir, il croise Esther.

Elle, c’est une jeune juive et tous les deux : ils s’aimaient. Mais leurs vies et leurs rêves ont brusquement éclatés au tout début de la guerre. Esther a du s’enfuir pour survivre sans que Victor ne le sache. Jamais depuis ce moment ils ne s’étaient revus.

Ils ne sont plus les mêmes. La joie et l’amour ont laissé place à une tristesse et à la dureté de leurs âmes.

Esther demande alors à Victor de lui raconter sa guerre, de lui parler de leurs amis qui tout comme lui ont combattus à leur manière l’envahisseur allemand.

Cicatrices

Après une première journée intense, forte et douloureuse où les souvenirs remontent à la surface, Victor continue à raconter son histoire, sa vie, ses combats, ses peurs, ses doutes et son engagement dans la résistance.

Petit à petit, Esther raconte la sienne, faite de fuite, d’abandon, d’abus et de trahison. Elle a du faire des choix que personne ne devrait avoir à faire. Des choix qui resteront gravés en elle toute sa vie.

Esther et Victor sont détruits par la guerre. Pourront-ils un jour espérer vivre une vie normale ?

Des vies brisées, des espoirs perdus, un avenir possible

Pour nous écrire cette fiction sur la seconde guerre mondiale, Erik de Graaf a puisé dans l’histoire de sa famille.

Il nous fait vivre de manière personnelle presque comme un journal intime le parcours de ces deux protagonistes.

Le lecteur est happé par la conversation d’Esther et Victor comme s’il assistait, sans mot dire, à cet échange poignant.

Ce choix est très judicieux et le récit en ressort plus fort.  En utilisant un dessin simple et en se focalisant sur des plans resserrés Erik de Graaf donne une intensité peu commune à cette lecture.

Tout comme Claire Fauvel et Julia Billet avec « La guerre de Catherine » ou Navie et Carole Maurel avec « Collaboration Horizontale » l’auteur nous offre une autre vision de la guerre.

Article posté le lundi 15 juin 2020 par Yoann

Éclats de Erik De Graaf (Champaka Brussels - Dupuis)
  • Éclats
  • Auteur : Erik de Graaf
  • Éditeur : Dupuis – Champaka Brussels
  • Prix : 25,00 €
  • Parution : 21 Août 2020
  • ISBN : 9782390410102

Résumé de l’éditeur : Un an après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Esther et Victor, anciens amants, se retrouvent dans un cimetière. Ils ne se sont plus revus depuis l’invasion des Pays-Bas par les troupes hitlériennes. Tous deux sont marqués par les années de guerre qu’ils tentent, vaille que vaille, de se transmettre en mots. Leurs récits, chargés en émotion, portent sur les choix – souvent impossibles – qu’ils ont dû faire, les êtres chers qu’ils ont perdus et, surtout, la bataille qu’ils ont menée avec leur conscience. Des amis proches ont en effet opté pour la résistance, d’autres pour le Front de l’Est. Sans oublier qu’Esther est Juive.

Éclats est la première partie de cette histoire sur la perte. Perte de l’innocence, des rêves, de la jeunesse et, bien sûr, de la liberté.n an après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Esther et Victor, anciens amants, se retrouvent dans un cimetière. Ils ne se sont plus revus depuis l’invasion des Pays-Bas par les troupes hitlériennes. Tous deux sont marqués par les années de guerre qu’ils tentent, vaille que vaille, de se transmettre en mots. Leurs récits, chargés en émotion, portent sur les choix – souvent impossibles – qu’ils ont dû faire, les êtres chers qu’ils ont perdus et, surtout, la bataille qu’ils ont menée avec leur conscience. Des amis proches ont en effet opté pour la résistance, d’autres pour le Front de l’Est. Sans oublier qu’Esther est Juive.

Éclats est la première partie de cette histoire sur la perte. Perte de l’innocence, des rêves, de la jeunesse et, bien sûr, de la liberté.

Cicatrices de Erik De Graaf (Champaka Brussels - Dupuis)
  • Éclats
  • Auteur : Erik de Graaf
  • Éditeur : Dupuis – Champaka Brussels
  • Prix : 25,00 €
  • Parution : 21 Août 2020
  • ISBN : 9782390410119

Résumé de l’éditeur : Un an après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Esther et Victor, anciens amants, se retrouvent dans un cimetière. Ils ne se sont plus revus depuis l’invasion des Pays-Bas par les troupes hitlériennes. Tous deux sont marqués par les années de guerre qu’ils tentent, vaille que vaille, de se transmettre en mots. Leurs récits, chargés en émotion, portent sur les choix – souvent impossibles – qu’ils ont dû faire, les êtres chers qu’ils ont perdus et, surtout, la bataille qu’ils ont menée avec leur conscience. Des amis proches ont en effet opté pour la résistance, d’autres pour le Front de l’Est. Sans oublier qu’Esther est Juive.

À propos de l'auteur de cet article

Yoann

Yoann

Yoann Debiais est un amoureux de la bande dessinée depuis de nombreuses années. Le temps et les rencontres lui ont permis de s'ouvrir à des lectures plus humaines et plus profondes. Il partage sa passion sur Instagram sous le compte @livressedesbulles. N'hésitez pas à découvrir son univers fait de partages.

En savoir