La fantaisie des Dieux, Rwanda 1994

Voici un album dont on ne sort pas indemne. La fantaisie des dieux est une bande dessinée-reportage sur les lieux du génocide au Rwanda en 1994. Patrick de Saint-Exupéry et Hippolyte ont décidé de raconter le massacre organisé de 800 000 tutsis marquant ainsi le génocide le plus rapide de l’histoire. Pour commémorer cet événement qui s’est déroulé il y a 20 ans, il créent une œuvre forte, bouleversante et font un beau travail de mémoire.

Rwanda : un génocide terrifiant

Du 6 avril au 10 juillet 1994, en 100 jours plus de 800 000 tués, des Tutsis du Rwanda et des opposants hutus furent assassinés. Tout cela, sous le silence assourdissant de la communauté internationale dont la France ; d’ailleurs notre pays est actuellement mis en cause par la président rwandais Paul Kagamé ou encore le couple franco-rwandais Gauthier qui essaie de débusquer les auteurs de tueries.

Pourtant dès 1990, l’ambassadeur de France à Kigali alertait la présidence française d’une stratégie de massacres envers les tutsis. Mais François Mitterrand faisait la sourde oreille comme ses alliés occidentaux.

TROIS JOURNALISTES A LA RECHERCHE DE LA VÉRITÉ

A bord d’une voiture publicitaire Patrick Saint-Exupéry et trois journalistes pénètrent dans le pays par la Tanzanie. Leur premier choc : un silence parcourait le pays aux 1000 collines. Quelques jours plus tard, les 4 hommes décident de suivre un convoi militaire français. A Kibuye, ils découvrent le spectacle effroyable d’un génocide qui ne dit pas encore son nom.

Juillet 2013. Patrick revient sur les lieux des massacres. La vie est revenue alors qu’en 1994, la vie avait été gommée. D’abord au Home Saint-Jean, une église, où 4300 personnes trouvèrent refuge le 17 avril 1994 mais armés d’arcs, machettes, fusils et grenades, des Hutus les massacrèrent. Des engins de BTP du ministère virent ensuite jeter les corps dans des fosses.

« Le génocide est une folie raisonnée. Quand un crime s’étale sur trois mois de temps, la colère n’explique rien. Tout était prêt. » 8000 tués en moyenne par jour entre le 6/04 et le 10/07. Une « productivité » deux fois supérieure à la solution finale nazie de Treblinka.

La fantaisie des Dieux : une bande dessinée-reportage précieuse

Peu d’auteurs de bandes dessinées se sont intéressés au génocide rwandais (Congo Bill – Cunningham et Zezelj, Mosquito, 2000 ou encore Déogratias – Stassen, Dupuis, 2000). Le journaliste Patrick de Saint-Exupéry, rédacteur en chef de la revue XXI, a couvert cet événement si tragique en 1994 et c’est cette expérience qu’il a voulu décrire dans La fantaisie des dieux. Il avait rédigé auparavant un livre en revenant du pays : L’inavouable : La France au Rwanda, puis a augmenté cette version en 2009 sous le titre Complice de l’inavouable : La France au Rwanda. Le scénariste et son complice, le dessinateur Hippolyte sont partis sur place pour recueillir des témoignages de survivants, 20 ans après les massacres. L’album retrace fidèlement ce voyage dans le temps, pas à pas, au fil des pages ; ainsi que les horreurs perpétrées par les Hutus, tout est vrai dans les témoignages. Les deux auteurs parlent des massacres, les évoquent sans jamais les montrer, épargnant aux lecteurs le côté sanguinolent ; et c’est une des grandes forces du récit, sensible et bouleversant. Il permet de s’interroger intelligemment sur la responsabilités des occidentaux et plus particulièrement de la France (elle aurait passé un accord pour fournir des armes aux Hutus début 2004 passant outre l’embargo du Conseil de Sécurité de l’ONU). Le trait semi-réaliste de Hippolyte met l’accent sur les visages et les détails par de grandes cases élégamment colorisées à l’aquarelle. Quelques planches mi-rêverie mi-onirisme soulignent les propos des témoins. A noter que quelques clichés photos pris par le dessinateur s’intercalent parfaitement dans les pages.

La fantaisie des dieux : un album pour la mémoire, pour les morts, pour les survivants, pour ne pas oublier cette horreur indescriptible qu’est le génocide rwandais de 1994. Vingt ans après, les hommes politiques ne répondent toujours pas aux questions soulevées dans ce magnifique album.

Article posté le samedi 09 avril 2016 par Damien Canteau

Formidable bande dessinée reportage sur le génocide rwandais de 1994, La fantaisie des dieux est un album de Patrick de Saint Exupery et Hippolyte aux éditions Les arènes, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • La fantaisie des Dieux, Rwanda 1994
  • Scénariste : Patrick de Saint-Exupéry
  • Dessinateur : Hippolyte
  • Editeur : Les Aènes
  • Prix : 19.90 €
  • Parution : 06 mars 2014

Résumé de l’éditeur : Il n’y avait plus de mots. Juste ce silence. Épais, lourd. C’était un génocide, celui des Tutsis du Rwanda, le troisième du XXe siècle. Il faisait beau, il faisait chaud. Nous avions pénétré le monde du grand secret. Sur les collines de Bisesero, des instituteurs tuaient leurs élèves, des policiers menaient la battue. C’était la « grande moisson ». François Mitterrand niait « le crime des crimes ». Comment raconter ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir