In Waves

Il y a des albums de bande dessinée et il y a In Waves… Puissant, beau, bouleversant, important, éloquent, éblouissant et admirable. AJ Dungo raconte son histoire d’amour avec Kirsten, atteinte d’un cancer. Entre rémissions et mort, entre liberté et surf, il nous emporte dans sa vague, tourbillon d’émotions, comme submergé par l’adrénaline du sport et l’exaltation de cette très belle idylle.

« Lorsque je ne serai plus là, je veux continuer à exister par ton dessin. C’est tout ce que je veux. Promets-moi de raconter notre histoire »

AJ rencontre Kirsten alors qu’il n’est encore qu’au lycée. Il est tout de suite ébloui par sa beauté, « le plus bel être humain à avoir jamais foulé cette terre ». L’amour prend place peu à peu dans leur vie en même temps que la maladie envahit le corps de la jeune adolescente.

Repéré par les éditions Nobrow grâce à un travail de fin d’étude, le dessinateur d’une vingtaine d’année avait pour ambition de raconter l’histoire du surf pour son premier album. Après une très longue discussion avec les responsables éditoriaux du groupe, il se laisse convaincre de raconter son idylle avec Kirsten. Nait alors In Waves, sublime roman graphique de 360 pages.

A peine quelque mois après la disparition de sa fiancée, il débute l’écriture de son histoire. A l’image du bouleversant Fin d’Anders Nielsen (Atrabile), il prend le temps de conter huit ans d’un amour fou, entre maladie et surf. Entre joies immenses et chagrin incommensurable, entre rémissions et mort.

In Waves, vague d’émotions

« Au milieu, un visage inconnu. Lorsque je l’ai vue, le temps s’est ralenti. Elle était tout ce que je n’étais pas. A la fois belle et cool. Et la plus naturelle du monde avec ça. »

Avec une infinie justesse et une grande pudeur, AJ Dungo se livre comme jamais un auteur ne l’aurait fait pour un premier album. Délicat dans ses sentiments, fort dans le chagrin, l’auteur natif de Los Angeles happe le lecteur et l’emporte dans un tourbillon d’émotions.

Le surf comme thérapie ?

Grâce à Kirsten, AJ découvre le surf. Ensemble, ils parcourt des milliers de vagues, des milliers de kilomètres pour trouver le bon spot.

Hawaï, le berceau du surf, devient leur écrin pour leur amour. Malgré la maladie, le cancer et l’amputation de sa jambe droite, Kirsten ne renonce pas à monter sur sa planche. Le bruit des vagues, le vent dans les cheveux, l’adrénaline du danger, elle souhaite toujours les ressentir, s’en imprégner. Elle possède cette force mentale même si son corps diminue. Hors de question de laisser cette liberté l’abandonner.

Alternance de vague

AJ Dungo maîtrise aussi parfaitement l’art de la narration. In Waves alterne avec maestria les moments de sa vie avec Kirsten, dans une vague de bleus profonds et l’Histoire du surf, dans un sépia-ocre magnifique.

Comme il devait le conter avant le décès de son amoureuse, il plonge dans son amour de ce sport de glisse pour nous conter une belle fresque historique. Solidement documenté (voir la bibliographie en fin d’album), il convoque les deux figures majeures de la disciplines : Duke Kahanamoku et Tom Blake. Le premier était nageur et double médaillé d’or olympique. Il révolutionna la surf par ses figures novatrices et le fit connaître dans le monde par sa grande notoriété. Le second, athlète, inventeur et écrivain, fut le plus gros influenceur de la discipline. Premiers surfeurs hawaïens et Beach Boys, AJ Dungo n’oublie pas d’évoquer non plus, les origines du surf.

« Je n’ai jamais cesser de l’aimer »

Quelle force il a fallu à AJ Dungo pour mettre en page In Waves ! Il lui faudra trois années pour coucher sur le papier cette aventure à deux. A l’image de Sous les bouclettes de Mélaka, il délivre une sublime ode à l’amour, son amour avec Kirsten. Il ne cesse de lui prouver à chaque page, un bel amour suspendu dans le temps, un amour pur et éternel, tel des adolescents dans leurs premiers émois, qui continueraient de s’aimer comme aux premiers jours. Pourtant, il n’a duré que sept ans. C’est fou !

Le lecteur sent néanmoins que l’auteur américain a du beaucoup travailler pour rendre un travail si parfait. Faire son deuil est une chose que l’on a déjà vu et lu de centaines de fois, pourtant In waves est ailleurs, un ailleurs encore plus beau et plus fort; un bouleversement et une douleur à nulle autre pareil. Oui, le lecteur est touché, oui, il pleure mais c’est tellement saisissant qu’il est difficile de rester de marbre.

Le dessin de AJ Dungo est simple, d’une grande lisibilité, précis et fort. Sans fard, il montre la maladie, l’épuisement, le corps qui vacille, l’hôpital mais aussi la beauté du surf, la mer, le calme, la tempête et la liberté. S’il semble froid, c’est pour imprimer encore plus de distance dans une histoire qui le touche lui en premier lieu.

Attention, si vous ne voulez pas être submergé par l’émotion et le frisson, passez votre chemin; In Waves n’est pas fait pour vous.

In Waves : une claque dans cette rentrée littéraire. Un petit bijou !

Article posté le dimanche 15 septembre 2019 par Damien Canteau

In Waves de AJ Dungo (Casterman)
  • In Waves
  • Auteur : AJ Dungo
  • Editeur : Casterman
  • Prix : 23€
  • Parution : 21 août 2019
  • ISBN : 9782203192393

Résumé de l’éditeur : Avec beaucoup de finesse et de pudeur, AJ Dungo, immortalise les instants de grâce de sa relation avec Kristen. La légèreté et l’émotion des premières rencontres, la violence du combat contre la maladie, la noblesse de la jeune femme qui se bat avec calme. Il évoque en parallèle leur passion commune pour le surf, l’océan. Et évite très justement l’écueil du pathos en intercalant dans son récit personnel, un petit précis d’histoire du surf.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir