Klaus, tome 1

Tout le monde connaît le père Noël, mais rares sont ceux qui connaissent son histoire… Avec Klaus, découvrons les origines du héros des petits et grands.

UNE RÉÉCRITURE DU MYTHE ?

A l’approche de la fête d’Yule, dans le froid de l’hiver, un homme tire un traineau d’un bras robuste. Figure sombre, barbe hirsute, c’est Klaus ; il rejoint Grimsvig pour y vendre de la viande et des fourrures. Mais cette cité qu’il a jadis connue n’est plus que l’ombre d’elle-même. Désormais, le baron Magnus y sème la terreur, les hommes ont disparu et les enfants ne sourient plus car dans Grimsvig, les jouets sont interdits.

LE STYLE GRANT MORRISON

Grant Morrison ne s’en cache pas, avec Klaus, il souhaite dévoiler les origines du Père Noël. Mais quel peut donc être le point commun entre le héros des enfants, porteur de joie le 24 décembre et Klaus au physique de Conan le Barbare ?

Difficile à dire… Et pourtant c’est simple : ce sont des super-héros, ils volent, ils sont immortels et apportent l’espoir.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Grant Morrison aime s’attaquer aux mythes. Il l’a d’ailleurs parfaitement montré en réalisant All-Star Superman qui explorait avec brio le mythe de l’Homme d’acier.

Superman… D’accord… Mais là… Le père Noël… Santa Claus…

Alors à quoi peut-on s’attendre lorsque l’auteur écossais s’attaque au mythe de l’homme en rouge ? Un conte de Noël ? Certainement pas ! Grant Morrison en a déjà écrit un et ça a donné HAPPY ! une histoire violente et irrévérencieuse, mâtinée d’une licorne bleue. On l’aura compris, Grant Morrison aime aller là où ne l’attend pas et là où personne n’irait.

Klaus : UNE RÉUSSITE

Le projet est alléchant et c’est avec plaisir qu’on se laisse emporter dans cet univers médiéval teinté de merveilleux.

Grant Morrison connaît les règles du genre et sait jongler avec elles pour développer une histoire rythmée. Les protagonistes évoluent dans un univers où on retrouvera avec plaisir des clins d’œil discrets au mythe de Noël. Pas de doutes, cette mini-série en 7 épisodes touche au but. Klaus est un héros charismatique comme on les aimait quand on était enfant et comme on les aime encore devenu grand.

DES DESSINS A LA HAUTEUR

La partie graphique de Klaus est réalisée par un Dan Mora (Hexed, paru lui aussi chez Glénat Comics) au sommet de sa forme. Les planches sont dynamiques, adoptant une construction filmique qui sert parfaitement le rythme du récit. Les double pages sont nombreuses et permettent d’apprécier le talent du dessinateur lauréat du Eisner Award du meilleur dessin en 2017 pour son travail sur Klaus.

UNE ÉDITION SOIGNÉE

Glénat nous livre un ouvrage qui fait honneur au travail initialement paru chez BOOM ! STUDIOS. En effet, l’édition est agrémentée d’une préface de Grant Morrison et de nombreuses couvertures variantes. Il est à noter qu’une version en grand format et en noir et blanc est aussi disponible.

Enfin, la mention de tome 1 nous laisse espérer que Glénat publiera par la suite les numéros spéciaux : Klaus and the Witch of Winter, Klaus and the Crisis in Xmasville et Klaus and the Crying Snowman.

Article posté le jeudi 06 décembre 2018 par Victor Benelbaz

Klaus 1 de Grant Morrison et Dan Mora (Glenat)
  • Klaus, tome 1 : La véritable histoire du père noël
  • Scénariste : Grant Morrison
  • Dessinateur : Dan Mora
  • Editeur : Glénat Comcis
  • Parution : 14 novembre 2018
  • Prix : 22€
  • ISBN : 9782344024751

Résumé de l’éditeur : Les origines « bad-ass » du Père Noël !Dans un monde médiéval fantastique, un trappeur itinérant du nom de Klaus entre dans l’enceinte de Grimsvig. Mais la ville a bien changé depuis sa dernière visite… Celle qui respirait la joie de vivre est désormais dirigée d’une main de fer par le tyran Magnus, qui a enrôlé de force tous les hommes valides pour travailler aux mines de charbons de la région. Et ce n’est pas tout, ses soldats sèment la terreur, interdisant la cérémonie du solstice d’hiver et sa traditionnelle remise de cadeaux. Sous ses airs taciturnes, Klaus sera-t-il l’homme capable de faire revenir le soleil dans le coeur des habitants ?Derrière chaque légende se cache un homme. Et si le Père Noël n’avait pas toujours été ce personnage jovial que nous connaissons tous ? Le grand Grant Morrisson s’associe au prodigieux dessin de Dan Mora pour nous plonger aux origines de cette figure populaire dans un univers de fantasy somptueux.Une édition grand-format noir et blanc paraitra simultanément. Augmentée de matériel graphique inédit, elle permettra de profiter pleinement du travail de Dan Mora, lauréat du Eisner Award du meilleur dessin sur cette série.

À propos de l'auteur de cet article

Victor Benelbaz

En savoir