La baie de l’Aquicorne

Accompagnée de son père, la jeune Lana est retournée dans son village natal pour venir en aide aux habitants après une tempête particulièrement violente. Le fait est que depuis quelques temps, les phénomènes naturels sont de plus en plus violents et menacent toute la baie. Avec une œuvre douce et poétique dont elle a le secret, Katie O’Neill nous propose de plonger dans les eaux magiques de La baie de l’Aquicorne.

UN RETOUR AUX SOURCES.

Après la mort de sa mère, Lana et son père ont quitté la baie d’Abalone et sont partis vivre à la ville. Depuis qu’ils ne sont plus que deux, le vague à l’âme a remplacé le doux bruit des vagues de l’océan.

Mais lorsque leur village natal manque d’être détruit par la fureur des éléments, ils comprennent que pour un temps, leur place est dans la baie, auprès de leurs proches et surtout de Tatie Mae, la pêcheuse au grand cœur.

LES MYSTÈRES DE LA BAIE.

Alors que les adultes travaillent d’arrache-pied à relever les clôtures et réparer les toitures, la jeune fille explore le rivage. Là, tout lui rappelle sa mère et bien vite, elle se laisse submerger par la mélancolie. Mais tout à coup, dans un trou d’eau créé par la marée, elle aperçoit une minuscule créature étincelante qui rappelle vaguement un hippocampe. Accrochée par la queue à une algue, elle semble malade…

UN CONTE ENGAGÉ.

Pour peu qu’on connaisse les œuvres de Katie O’Neill, on sait qu’elle excelle dans sa capacité à incorporer des messages engagés dans des œuvres aux allures enfantines et féériques.

Que ce soit dans le Cercle du Dragon-Thé ou dans Princesse Princesse, on avait pu constater que sous des airs faussement candides et simples, se cachait la volonté de faire en sorte que le 9e art suive les évolutions de la société.

La baie de l’Aquicorne, son dernier ouvrage, n’échappe pas à ce qui désormais fait le style de l’autrice. Ainsi, Katie O’Neill crée son conte par touches successives de thèmes qui lui tiennent à cœur : l’enfance, le rêve, le féminisme, la cause LGBT et bien entendu l’écologie qui ici tiendra le premier rôle.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, à l’image de ses histoires, aussi douces que magiques, ces thèmes sont abordés sans prosélytisme, avec un naturel aussi sain qu’appréciable.

UN PÉTILLEMENT GRAPHIQUE.

Comme à son habitude, Katie O’Neill accompagne ses histoires féériques de dessins reconnaissables entre mille.

Ses personnages joufflus et souriants évoluent dans un univers agréable et réconfortant. Et même si la tristesse et la mélancolie ne sont pas absentes des aventures de la petite Lana, on sait que le monde dans lequel elle évolue lui mettra du baume au cœur et lui permettra d’aller de l’avant.

A ce titre, le choix de la palette graphique permet de transformer chaque planche en un arc en ciel pastel aux vertus apaisantes.

Par ailleurs, et comme dans chaque album de Katie O’Neill, les créatures féériques ont la part belle. Ici, ce sont les aquicornes, sortes d’hippocampes magiques aux couleurs flamboyantes. Aussi adorables que charmants, ils donnent au récit une coloration enchanteresse tout en symbolisant des enjeux bien réels.

Bien entendu, La baie de l’Aquicorne est avant tout destinée aux plus jeunes (l’œuvre a d’ailleurs été nominée aux prestigieux prix Eisner dans la catégorie meilleure publication pour enfants âgés de 9 à 12), mais sa fraicheur et sa poésie seront capables de toucher tous les publics.

Saluons par ailleurs le très beau travail de production des éditions Bliss. En présentant un album somptueux, extrêmement soigné, dans un grand format, cette troisième collaboration fait honneur au travail remarquable de Katie O’Neill.

Notons pour finir la présence en fin d’ouvrage d’un dossier qui présente les récifs coralliens, tout en sensibilisant aux dangers qu’ils encourent.

Les éditions Bliss touchent une nouvelle fois au but en publiant le troisième opus de la talentueuse Katie O’Neill. La Baie de l’Aquicorne apparaît comme une œuvre touchante et féérique, susceptible d’émouvoir un large public.

Article posté le lundi 25 janvier 2021 par Victor Benelbaz

La baie de l'Aquicorne de Katie O'Neill (Bliss)
  • La baie de l’Aquicorne
  • Autrice : Katie O’Neill
  • Editeur : Bliss
  • Prix : 15 €
  • Parution : 27 novembre 2020
  • ISBN : 9782375782194

Résumé de l’éditeur : Quand Lana et son père retournent dans leur village natal pour aider à nettoyer les débris d’une grosse tempête, Lana se rend compte à quel point l’océan – et la présence rassurante de sa tante – lui ont manqué.
Alors qu’elle explore la plage, elle découvre quelque chose d’incroyable : une petite créature semblable à un hippocampe. Lana va le secourir et le soigner avec l’aide de sa tante Mae.
Quand une seconde tempête menace le village, Lana va devoir remettre en question le mode de vie des villageois pour protéger le récif corallien et défendre les aquicornes…

À propos de l'auteur de cet article

Victor Benelbaz

Victor Benelbaz

Tombé dans la marmite de la bande dessinée depuis tout petit, Victor est un vrai amateur éclairé. Comics ou récits jeunesse sont les deux genres préférés de ce professeur de français.

En savoir