L’arabe du futur, tome 3 (1985-1987)

Après deux premiers excellents volumes couronnés de succès critique et public, Riad Sattouf dévoile la troisième partie de son enfance dans L’arabe du futur couvrant les années 1985-1987.

UNE VIE EN SYRIE

Après la Libye, la Bretagne et la Syrie, lors des premiers opus (1978-1984 et 1984-1985), le troisième tome de L’arabe du futur revient sur la septième année du petit Riad.

Installé à Ter Maaleh – une petite ville syrienne – la famille Sattouf vivote : Abdel-Razak, le père donne quelques heures de cours à l’université et tente de récolter quelques fruits dans son verger qui feront de lui un homme riche pense-t-il, Riad va à l’école, tandis que Clémentine, la mère est excédée par ses conditions de vie : elle veut une voiture, de l’eau potable et surtout partir de la petite cité pour la capitale Damas.

Riad entame sa troisième année à l’école de la ville. Les garçons sont séparés des filles et ont changé d’établissement pour un plus neuf avec des murs fissurés et sans clôture. Le jeune garçon tente de devenir l’élève modèle : il chante le plus fort possible l’hymne syrien, a des 10/10 dans toutes les  matières, veut même prendre des cours de religion (Islam) et se fait circoncire (sans obtenir le Goldorak géant du magasin); comme il le racontera avec humour dans Ma circoncision (L’Association).

FAMILLE, RELIGION ET NOUVEAU BÉBÉ

La mère de Abdel-Razak, la grand-mère de Riad, est une femme pieuse, analphabète mais très chaleureuse et aimante. La famille Sattouf lui rend régulièrement visite mais cela se transforme souvent en querelle mère/fils à cause de la religion.

Les cousins eux aussi sont très croyants et aiment à colporter des rumeurs sur les juifs comme ils ont pu les entendre de la part des grands.

De son côté, le père essaie de trouver un travail plus rémunérateur, se rapprochant en cela d’un homme politique proche de Hafez El Assad. Le résultat s’avèrera décevant.

Quant à Clémentine, elle est enceinte pour la troisième fois mais elle rage de devoir rester dans cette ville sans grand confort. Pour sa convalescence, elle choisira de revenir en Bretagne avec Riad.

L’ARABE DU FUTUR : UN SUCCÈS MÉRITÉ

Riad Sattouf est l’un des auteurs les plus talentueux de sa génération. Réalisateur de deux chefs-d’œuvre Les beaux gosses et Jacky au royaume des filles (tous les deux avec Vincent Lacoste, le deuxième ayant connu un succès d’estime malgré sa drôlerie et son propos intelligent), il développe une très belle oeuvre reconnue dans le monde du 9e Art.

Né en 1978, il a publié notamment Les pauvres aventures de Jérémie, Retour au collège, Manuel du puceau, la série Pascal Brutal ou La vie secrète des jeunes.

Avec L’arabe du futur, il atteint la consécration grâce à trois volumes d’une grande force narrative et graphique. Avec une humour subtil, il décline la vie de sa famille; le lecteur aimant suivre ses aventures folles en Libye ou en Syrie.

Traduit en 17 langues (dont en finnois, en slovène ou en catalan), L’arabe du futur est unanimement salué par la critique dans tous les pays où il est publié : le New-York Times dit de la série que c’est « une lecture essentielle », The Guardian : « excellent, un page-turner » ou La repubblica : « brillant, fort, original » pour ne citer que quelques éloges.

Avec 700 000 exemplaires vendus des deux premiers opus en France, il a atteint près de un million dans le monde. Il a reçu le Fauve d’or du meilleur album au Festival BD d’Angoulême en 2015, le Grand Prix RTL de la BD de l’année en 2014 et le Los Angeles Time Graphic Novel Prize en 2016 !

Article posté le dimanche 08 janvier 2017 par Damien Canteau

L'arabe du futur 3 de Riad Sattouf (Allary) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • L’arabe du futur, tome 3 : 1985-1987
  • Auteur : Riad Sattouf
  • Éditeur : Allary
  • Prix : 20.90€
  • Parution : 06 octobre 2016

Résumé de l’éditeur : L’Arabe du futur raconte la jeunesse de Riad Sattouf au Moyen-Orient. Dans le premier tome publié en 2014 et qui couvre la période 1978-1984, le petit Riad est ballotté, de sa naissance à ses six ans, entre la Libye, la Bretagne et la Syrie. Le deuxième tome, paru en 2015, raconte sa première année d’école en Syrie (1984-1985). Dans ce troisième tome (1985-1987), après avoir suivi son mari en Libye puis en Syrie, la mère de Riad ne supporte plus la vie au village de Ter Maaleh. Elle veut rentrer en France. L’enfant voit son père déchiré entre les aspirations de sa femme et le poids des traditions familiales…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir