Le Choeur des femmes

Après Il fallait que je vous le dise un roman graphique très personnel, Aude Mermilliod adapte chez Le Lombard, Le Choeur des femmes de Martin Winckler.

Un simple stage en soins gynécologiques

Jean Atwood est une excellente étudiante, elle est major de promo et souhaite par dessus tout devenir une grande chirurgienne. Mais pour cela, elle doit passer les six derniers mois de son internat en soins gynécologiques avec Franz Karma, « Barbe Bleue », ce médecin dont on dit qu’il est donneur de leçons, mielleux, bavard et surtout toujours de mauvaise humeur. Elle doit y aller, mais elle n’a pas envie d’écouter « des bonnes femmes se plaindre à propos de leur pilule ».

« Moi, hors du bloc, rien ne m’intéressait. Sur la table, les patientes étaient silencieuses. Je voulais du concret, des scalpels, des ciseaux, du fil et des aiguilles. »

Passée la première journée, son avis est fait, ce médecin est dingue, il reste un temps fou avec ses patientes sans forcément les ausculter.

Deux visions de la médecine s’opposent, mais pour des raisons différentes les deux médecins ont besoin l’un de l’autre.

Le pacte : une semaine pour essayer de réconcilier les différences

À l’issue de cette première journée Franz Karma lui propose un essai de cohabitation.

« Pendant une semaine vous me suivez comme mon ombre. Observez, notez ce qui vous choque et faites ce que je vous demande. Si au bout d’une semaine vous pensez que nos différences sont irréconciliables, je vous laisserai partir en validant votre semestre. Sinon vous restez. C’est gagnant-gagnant, non ? »

C’est avec cet accord de raison que commence la seconde journée avec des consultations qui s’enchaînent. Jean « Djinn » prend des notes. Après la troisième patiente qui venait pour « un motif tout con : J’supporte plus ma pilule », elle fait, comme convenu, un rapport d’étonnement :

« Jeune femme- 19 ans- bon état général- consultation de routine- ptf… eud enfin … euh pas d’examen clinique – contraception renouvelée … mauvaise gestion du temps : ils ont parlé de tout et de rien pendant 20 minutes. »

Un retour bon élève qui rapporte les faits mais qui oublie l’essentiel, le passé de la jeune fille.

Les jours s’enchaînent et la vision de la médecine évolue avec l’expérience des rencontres. La médecine et la pédagogie non conventionnelle de Franz lui ouvrent petit à petit les yeux. La médecine n’est pas faite pour les médecins mais pour les patients.

Les médecins qui veulent le pouvoir font tout pour l’obtenir, ceux qui veulent soigner font tout pour s’en éloigner.

Au fil des jours, le passé et la vie de Jean viennent la hanter et rentrer en percussion avec ce qu’elle apprend et comprend du métier de médecin mais aussi avec ses propres peurs et angoisses.

Le Choeur des femmes une adoption merveilleuse

Martin Winkler connu sous pseudonyme de Marc Zaffran est un médecin militant féministe mais il est également connu comme romancier et essayiste. Une partie du roman graphique « Il fallait que je vous le dise » d’Aude Mermilliod lui était consacrée et c’est donc tout naturellement que l’autrice a accepté cette adaptation.

Cette bande dessinée, tout comme le roman d’origine, n’est pas un livre de médecine, mais un roman graphique qui aborde les soins et les patients autrement. Pas sous l’angle des chiffres, des statistiques, des aspects purement scientifiques mais au contraire d’un point de vue humain.

Au XVIe siècle, une des définition de soigner était « s’occuper avec attention de, avoir soin de ». C’est en tout point ce que l’auteur et l’autrice nous font passer. Réinventer les soins, en pensant avant tout au bien-être des soignés.

Mais cet album, ce n’est pas seulement une histoire de médecine, c’est aussi une histoire de transmission et également un récit initiatique d’une jeune femme qui affronte ses peurs, ses faiblesses et ses doutes.

Le dessin d’Aude Mermilliod est émouvant, fort et touchant à la hauteur du roman. Elle sait transmettre par l’image les sentiments et vient toucher.en plein cœur le lecteur.

Le choeur des femmes : Une lecture qui fera date, un immense coup de cœur.

Le Lombard met à disposition gratuitement un guide non exhaustif de la sexualité et de la santé des femmes qui se veut être une initiation à sujet très vaste. Vous le trouverez ICI
Article posté le dimanche 18 avril 2021 par Yoann

Le Choeur des femmes de Aude Mermilliod (Le lombard) - Martin Winckler
  • Le Choeur des femmes
  • Autrice : Aude Mermilliod
  • Editeur : Le Lombard
  • Prix : 22,50 €
  • Parution : 23 Avril 2021
  • ISBN : 9782803677139

Résumé de l’éditeur : Jean, major de promo et interne à l’hôpital, doit faire un stage en soins gynécologiques aux côtés du docteur Karma. Mais elle veut faire de la chirurgie, et non écouter des femmes parler d’elles-mêmes et de leur corps ! Elle se désespère de passer son temps auprès de ce médecin qui privilégie l’écoute à la technique. Contraception, maternité, violences conjugales, avortements… de consultations en témoignages, Jean pourrait bien pourtant changer sa vision de la médecine. Une adaptation sensible et puissante du roman culte de Martin Winckler.

À propos de l'auteur de cet article

Yoann

Yoann

Yoann Debiais est un amoureux de la bande dessinée depuis de nombreuses années. Le temps et les rencontres lui ont permis de s'ouvrir à des lectures plus humaines et plus profondes. Il partage sa passion sur Instagram sous le compte @livressedesbulles. N'hésitez pas à découvrir son univers fait de partages.

En savoir