Le printemps d’Oan

Nommé en Sélection pour le Prix des Ecoles du Festival BD d’Angoulême 2017, Le printemps d’Oan est une jolie petite bande dessinée qui met en scène la rencontre improbable entre une petite fille seule et une soldat pendant la Première Guerre Mondiale. Cet album Comme une orange est signé Marie Deschamps et Eric Wantiez.

RENCONTRE IMPROBABLE

21 mars 1915, dans la Somme. Oan, une soldat breton s’est perdu. Sans repère, il ne retrouve pas les lignes de front.

En entrant dans une maison en ruine, il découvre Angèle, une petite fille seule qui vit dans sa cave depuis de nombreux jours. Ses parents décédés et enterrés par les voisins, elle erre entre les décombres.

Oan décide de prendre sous son aile Angèle et de parcourir la campagne dans le but de retrouver les autorités militaires françaises. C’est le début d’un long chemin entre paroles libératrices, récits autour de la mer et la guerre…

LE PRINTEMPS D’OAN : AMITIÉ ET PROTECTION

De cette improbable rencontre, Eric Wantiez en fait une très belle histoire d’amitié où Oan, soldat déraciné loin de sa Bretagne protège Angèle l’orpheline.

Ensemble, ils vont se soutenir l’un l’autre, deux personnages solitaires involontaires. Sous la menace des bombes, la petite fille parle de l’absurdité de la guerre à cet homme, soldat démuni par ses questions naïves mais pertinentes.

Ils construisent une petite bulle de bonheur pour se protéger de ce conflit si meurtrier. Etrange printemps sanglant dans cette drôle de guerre, ils incarnent la résistance de l’amitié et de l’amour face à la mort qui rôde.

UN DESSIN DOUX POUR UN PROPOS SOMBRE

Marie Deschamps dévoile des planches au dessin doux et chaleureux qui tranche avec le propos sombre du récit. Le format à l’italienne de l’album lui permet de réaliser des pages lisibles d’une belle efficacité, parfois sans case parfois avec mais ne dépassant pas 3 vignettes.

Elle agrémente son dessin en noir et blanc de touches de rouge pour souligner les traces de sang ou pour illuminer la robe d’Angèle dans ce monde très gris.

Le printemps d’Oan s’il convient à de jeunes lecteurs, sera aussi apprécié par les plus grands.

Article posté le lundi 26 décembre 2016 par Damien Canteau

Le printemps d'Oan de Marie Deschamps et Eric Wantiez (Comme une orange) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Le printemps d’Oan
  • Scénariste : Eric Wantiez
  • Dessinatrice : Marie Deschamps
  • Éditeur : Comme une orange
  • Prix : 12€
  • Parution : 12 octobre 2015

Résumé de l’éditeur : Le 21 mars 1915, quelque part dans la Somme, Oan, un poilu breton perdu dans le no man’s land, découvre une petite fille seule dans les ruines d’une ferme. Ensemble ils vont tenter de rejoindre les lignes françaises.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir