Le secret

Quand il s’agit de bandes-dessinées américaines, les Éditions Urban Comics ont pour habitude de nous faire découvrir de véritables petites pépites (Severed, Southern Bastards, Men of Wrath…). Le Secret, one shot imaginé par Mike Richardson et Jason Shawn Alexander, ne déroge pas à la règle. Ce pur slasher n’est pas une révolution en terme d’originalité, mais a le mérite d’être bien ficelé de bout en bout.

« SOUVIENS-TOI »

M. Richardson, fondateur de Dark Horse Comics, célèbre éditeur américain (Sin City, Hellboy The Mask…), scénarise ici une histoire où tous les codes du genre sont respectés à la lettre :

Une bande de jeunes étudiants s’est réunie pour une soirée. L’un d’eux, le plus « pommé », les rejoint malgré une certaine réticence. Sa seule motivation, c’est son attirance pour Pam, l’organisatrice de l’événement. Il les retrouve en plein jeu puéril qui consiste à faire peur à un inconnu au téléphone, en lui révélant qu’ils connaissent son secret… Classique…
Bien évidemment, Pam, jolie jeune fille, va tomber sur la mauvaise personne. Le jeu stupide va se retourner contre elle. Et elle finira par disparaître. L’intrigue est posée. Laissée pour morte, seul Tommy, l’asocial du groupe, aura raison de suivre son instinct lui dictant de poursuivre ses recherches pour la retrouver.

UNE PRESSION DE TOUS LES INSTANTS

Tous les ingrédients sont donc réunis : un petit groupe de post-ados avec celui qui sort du lot, une belle fille, un jeu, et un effrayant psychopathe cagoulé. Du début de l’histoire jusqu’au dénouement, une impression de déjà-lu (ou déjà-vu) subsistera légitiment, mais alors, en quoi ce comics serait-il digne d’intérêt ?

Tout simplement parce que cela fonctionne ! Mike Richardson dresse une ambiance anxiogène tout au long de son œuvre. Sans de superflus (pas d’onomatopées à foison ou de morts à toutes les cases, il faudra même attendre la fin pour voir une véritable scène d’horreur…), il maîtrise plutôt bien l’art d’installer une crainte perpétuelle afin que le lecteur soit toujours en alerte à chaque fin de page.

UN DESSIN AU DIAPASON

Une fois le scénario bien rôdé, il faut l’illustration adéquat. Et c’est certainement là que Le Secret tire son épingle du jeu. Le dessin pictural de Jason Shawn Alexander est formidable d’intensité. Accentuant un peu plus cette pression incessante par des couleurs sombres réalisées à l’aquarelle. Certaines de ses planches sont d’un tel réalisme qu’elles aident grandement à s’imprégner de cette macabre aventure.

Le Secret est à savourer à sa juste valeur. Et ce, même si certains films peuvent nous revenir en tête. Ce roman graphique s’apprécie plus par sa force d’exécution et sa mise en image envoûtante, que par la profondeur du récit.

Article posté le lundi 19 octobre 2015 par Mikey Martin

  • Le secret
  • Scénariste : Mike Richardson
  • Dessinateur : Jason Shawn Alexander
  • Editeur : Urban Comics, collection Indies
  • Prix : 14€
  • Sortie : 29 novembre 2013

Résumé de l’éditeur : Ce soir, c’est le grand soir pour Tommy Morris : il est invité à une fête organisée par l’élite sociale de son université. Peut-être aura-t-il même l’occasion de parler à Pam, la fille de ses rêves ? Au cours de la soirée, on organise un jeu d’appels anonymes durant lequel chaque participant doit appeler sa « victime » et la menacer de révéler son « secret » si elle ne se rend pas à minuit sous la statue du parc de la ville. C’est au tour de Pam de passer son appel. Contre toute attente, l’homme qui décroche se montre anormalement menaçant. Quelques jours plus tard, Pam disparaît…

À propos de l'auteur de cet article

Mikey Martin

Mikey Martin

Mikey, dont les géniteurs ont tout de suite compris qu'il était sensé (!) a toujours été bercé par la bande dessinée. Passionné par le talent de ces scénaristes, dessinateur.ice.s ou coloristes, il n'a qu'une envie, vous parler de leurs créations. Et quand il a la chance de les rencontrer, il vous dit tout !

En savoir