L’Encyclopédie des Schtroumpfs

Voilà un ouvrage sacrément bien fait. Schtroumpfement séduisant même. 53 ans après leur première apparition, en octobre 1958 dans les pages de Spirou lors de la prépublication de l’aventure de Johan et Pirlouit, La flûte à six trous (qui deviendra la Flûte à six Schtroumpfs lors de sa parution en album), les célèbres Schtroumpfs (Smurf en Allemagne) de Peyo font l’objet d’une encyclopédie très bien conçue qui ravira les fans des petits hommes bleus.

C’est par un heureux hasard, lors d’un repas en septembre 1957 que leur créateur partageait avec André Franquin, que les célèbres lutins virent le jour. Désignant la salière, Peyo buta sur le mot et demanda spontanément au créateur de Gaston Lagaffe: « Passe moi le schtroumpf. » Amusés, les deux auteurs poursuivirent alors la conversation avec ce drôle de terme proche de l’éternuement.  Le mot était lâché. Il allait devenir un nom désormais bien connu de toutes les générations.

D’abord personnages dans Johan et Pirlouit, les Schtroumpfs allaient très vite vivre leurs propres aventures dès 1959, dans un premier temps sous la forme des célèbres mini-récits de l’hebdomadaire de Marcinelles, puis ensuite intégrant pleinement les pages du magazine avant d’être publiés en albums. Le chemin du succès ne faisait que commencer, les lutins bleus allaient séduire un très large public et faire l’objet de livres pour enfants, jeux, figurines, peluches, chansons, dessins animés, films d’animation, jeux vidéos et même d’un parc d’attraction…

L’univers des Schtroumpfs est immense et parvint même à conquérir les Etats-Unis dans les années 80 grâce à leurs dessins animés diffusés le samedi matin sur la chaine NBC. Et c’est justement à un Américain, Matt Murray (ancien président et premier directeur exécutif du Museum of Comic and Cartoon Art de New York), que l’on doit cette belle encyclopédie. Sous 192 pages de format à l’italienne, l’auteur retrace l’histoire en axant son travail sous plusieurs chapitres: le papa des Schtroumpfs, un succès schtroumpfant, village global, une vie de Schtroumpf, le XXIe Schtroumpf, Hauts comme 3 pommes (et en 3D).

De leur création au récent film d’animation en 3D, ce travail très complet est passionnant et très bien mené. Et petit plaisir en plus, cette encyclopédie est bien plus qu’un simple livre puisqu’elle contient de petits suppléments séduisants comme le premier mini-récit Les Schtroumpfs noirs, une petite affiche du dessin animé La Flûte à six Schtroumpfs, un poster du village, une planche d’autocollants, sans oublier des pochettes contenant des calques ou dessins. Un bien bel objet. Incontournable et schtroumpfement bien fait!

Article posté le vendredi 04 novembre 2011 par Nicolas Albert

  • L’Encyclopédie des Schtroumpfs, un minuscule hommage en bleu
  • Auteur : Matt Murray
  • Illustrations: Peyo
  • Editeur : Le Lombard
  • Prix : 29 €
  • Sortie : le 4 novembre 2011

À propos de l'auteur de cet article

Nicolas Albert

Nicolas Albert

Nicolas Albert est journaliste à la Nouvelle République - Centre Presse à Poitiers. Auteur de plusieurs livres sur la bande dessinée (Atelier Sanzot, XIII 20 ans sans mémoire…) ou de documentaires video, il assure également différentes missions pour le festival international de la bande dessinée d'Angoulême : commissaire d’expositions (Atelier Sanzot, Capsule Cosmique, Boule et Bill, le Théâtre des merveilles, Les Légendaires…), metteur en scène des concerts de dessins, rédacteur en chef de la WebTV et membre du comité de sélection.

En savoir