Les Enfants perchés de la Révolution tome 1

S’il est une période de l’Histoire de France difficile à aborder, c’est bien celle de la Révolution française. Et quand en plus , il s’agit de l’expliquer aux enfants, la tâche n’est pas aisée. Avec Les Enfants perchés de la Révolution, ce qui devait être une difficulté se transforme en un véritable plaisir de lecture.

Le tome 1, L’affaire Réveillon, nous fait découvrir les balbutiements d’une période qui va s’avérer riche en événements. Une nouvelle série jeunesse signée Jean-Sébastien Bordas (Les Naufragés de la Méduse avec  Jean-Christophe Deveney) éditée chez Casterman.

Couverture Les naufragés de la Méduse

Convocation des États généraux

Paris, le 21 avril 1789, des affiches sont placardées sur les murs du faubourg Saint-Antoine. Le Roi annonce que les États généraux, qui ne s’étaient pas réunis depuis 1614, se tiendront à nouveau, une fois les cahiers de doléances établis. C’est Louis XVI lui-même qui les a convoqués pour mettre fin à la crise économique qui secoue le royaume.

En effet, après plus de 150 ans de non consultation, des assemblées de quartiers se sont réunies pour faire la liste des revendications qui seront présentées par les 1200 représentants des trois ordres : la noblesse, le clergé et le tiers état qui représente la plus grande partie de la population.

Ces États généraux se tiendront, pour la dernière fois, le 5 mai 1789 à Versailles.

Un enfant en première ligne

Au milieu de la foule d’artisans et d’ouvriers venus aux nouvelles, se trouve Michel. Avec son père Thibault Pellegrin, tailleur de profession qui rêve de lui transmettre son savoir, ils écoutent toutes les récriminations de la population parisienne. En effet, à la suite de conditions climatiques désastreuses, le prix du blé et par conséquent de la farine et du pain, a doublé alors que les salaires de misère n’ont pas bougé.

La population réclame la tenue de cette assemblée pour faire savoir à son souverain, exilé à 25 km de Paris dans son château de Versailles, que les conditions de vie ne sont plus tenables.

Un peuple écouté par un duc

Un seul homme semble comprendre les malheurs du peuple qui gronde, le duc d’Orléans (1747-1793), cousin de Louis XVI (1754-1793). Son esprit réformateur le conduit à penser que la monarchie absolue n’est plus le régime politique adapté à cette fin de XVIIIe siècle. Il penche pour une monarchie comme celle qui existe en Angleterre. Celui qui deviendra Philippe Égalité (il changera son nom quand il sera élu député) siègera à coté des Montagnards, les députés les plus radicaux, à la future Convention de 1792.

Louis-Philippe d'Orléans (1747-1793) — Wikipédia

Louis Philippe d’Orléans

Ce récit montre bien que le duc d’Orléans était, contrairement à son royal cousin, apprécié par le peuple auquel il portera secours pendant le rigoureux hiver 1789.

Une charge contre le peuple

C’est alors que le duc d’Orléans dans son carrosse est acclamé par la rue, que les soldats du roi interviennent pour mater ce rassemblement. Ils tirent sur la foule qui s’éparpille et Michel se retrouve seul. Son père a disparu lors de la fuite. Son oncle Renaud étant dans l’incapacité, et surtout ne voulant pas avoir un enfant à charge, le garçon se voit placé à l’Hôpital des Enfants-Trouvés. Cet établissement religieux, qui a vraiment existé et recueillait des enfants abandonnés, a été créé par Saint Vincent de Paul en 1638.

Mais l’enfermement et la vie en communauté ne conviennent pas à cet enfant brillant, qui aime la solitude. Michel lui ne rêve que d’acquérir des savoirs en matière de mécanismes et de serrurerie. Et c’est ainsi qu’il passe son temps la tête dans son livre ou à créer des automates.

Une nouvelle vie

Mais une rencontre inattendue avec une certaine Charlotte et son rat Edgar va modifier la destinée de Michel. Et c’est depuis les toits de Paris qu’il va pouvoir observer les changements auxquels le Royaume de France se prépare. Le jeune garçon va devenir un de ces enfants perchés, dont parle le titre. Dorénavant Michel n’a plus qu’une seule idée, retrouver son père qu’il pense enfermé dans une prison. Pourquoi ne pas aller à l’assaut de la Bastille, prison symbole de la toute-puissance royale.

Un album sous le signe de l’humour et de l’Histoire

Humour et Histoire peuvent faire bon ménage. Ce premier tome des Enfants perchés de la Révolution, intitulé L’affaire Réveillon, en est le parfait exemple. Jean-Sébastien Bordas a choisi d’intégrer des personnages fictifs aux côtés de personnages connus de l’Histoire de France. Les faits sont eux-aussi véridiques et permettent, grâce aux nombreuses touches humoristiques, d’être plus facilement compréhensibles par les plus jeunes.

Louis XVI — Wikipédia

Louis XVI

L’auteur a également choisi de faire la part belle au dynamisme, que ce soit dans le récit ou bien dans les dessins.  Des nombreuses onomatopées parsèment les dialogues et les rendent ainsi également plus comiques. Les personnages, ainsi que certains objets, sont constamment en mouvement, ce qui donne beaucoup de rythme à l’histoire et à sa lecture.

Des explications historiques

Jean-Sébastien Bordas aurait pu se contenter de la partie bande dessinée, déjà très intéressante. Mais celle-ci est complétée, en fin d’album, par un dossier documentaire. Ces quelques pages décrivent de façon très claire l’année 1789, en présentant l’état de l’Ancien régime et sa situation financière. Les trois ordres sont décrits, ainsi que les conditions de vie diamétralement opposées entre la noblesse et le haut clergé et celles du tiers état et du bas clergé.

Société d'Ancien Régime — Wikipédia

Cette série a de plus le mérite de débuter dès 1789, alors que les premiers signes de la révolution par le peuple apparaissent. On peut ainsi s’attendre à découvrir le déroulement complet, dans les prochains tomes, de ce qui devint la Révolution française. Un événement qui servira d’exemple politique à de nombreux autres pays.

Ah ! ça ira, ça ira, ça ira, Les Enfants perchés, ça révolutionnera..

Ah ! ça ira, ça ira, ça ira, Une nouvelle série qu’on suivra… avec une grande attention en raison de son intelligence et son humour. Alors le rendez-vous est pris pour découvrir comment seront traités les moments incontournables de la Révolution française. La prise de la Bastille, l’abolition des privilèges, la fuite à Varennes, la chute de la monarchie et la mort de Louis XVI.

Article posté le jeudi 05 janvier 2023 par Claire Karius

Les enfants perchés de la Révolution de Jean-Sébastien Bordas chez Casterman
  • Les Enfants perchés de la Révolution tome 1 L’Affaire Réveillon
  • Auteur : Jean-Sébastien Bordas
  • Éditeur : Casterman
  • Prix : 11,95 €
  • Parution : 04 janvier 2023
  • ISBN : 9782203226012

Résumé de l’éditeur : Paris, printemps 1789. Michel, 11 ans, est le fils d’un artisan veuf du faubourg Saint-Antoine. Lorsque celui-ci disparaît au cours d’une émeute contre la baisse des salaires, Michel est confié à un refuge pour enfants trouvés. Suite à des mauvais traitements, il fugue à la poursuite d’une petite voleuse de pain. Il la rattrape sur les toits de la capitale, où toute une bande d’enfants «perchés» survit dans des cabanes de bric et de broc. Rapidement accepté parmi eux, il va les convaincre de l’aider à retrouver son père, sûrement emprisonné à tort à la Bastille!Entre les enfants perdus de Peter Pan et Les Enfants de la Résistance, une grande aventure tout public.

À propos de l'auteur de cet article

Claire Karius

Passionnée d'Histoire, Claire affectionne tout particulièrement les bulles qui abordent ces thèmes, mais pas seulement. Elle aime les lectures humaines et intimes qui savent l'émouvoir et lui donnent espoir en la vie. Elle partage sa passion sur sa page Instagram @fillefan2bd.

En savoir