Manchuria Opium Squad

Manchuria Opium Squad. 1937. Isamu Higata est réquisitionné par l’armée pour occuper la Mandchourie. Blessé, il retrouve sa famille dans le corps agricole volontaire. La Mandchourie est une terre riche. Et pour sauver les siens, Isamu est prêt à cultiver n’importe quoi. Même du pavot à Opium.

La naissance d’un Empereur

Isamu Higata est réquisitionné par l’armée japonaise, mais son séjour en Mandchourie en tant que soldat sera de courte durée. Blessé à l’œil au combat, devenu borgne, il rejoint sa famille dans le corps agricole volontaire. Cette unité est chargée de nourrir l’armée et trouver de nouvelle technique agricole. Sa mère, sa sœur et son frère sont là. Ils vivent tous les quatre maltraité parmi d’autres rescapés diminués.

Quand sa mère est atteinte par la peste pneumonique, Isamu a besoin d’argent pour la sauver. Mais la Mandchourie n’a rien a offrir aux hommes et encore moins à des japonais.

C’est presque le hasard qui lui vaut de dénicher un champ de pavot. Ou son flair, endurci depuis la perte de son œil. Mais ces pavots n’ont rien d’une jolie fleur. Ce sont des pavot à Opium. Une drogue massivement produite dans cet état fantoche où les lois n’existent que sur le papier.

Isamu se lance dans une folie. Vendre cet opium que son intelligence et ses connaissances  en herboristerie rendent plus pure que n’importe quel autre. Si le jeune homme avait déjà un pied en enfer, il vient de choisir volontairement d’y planter le deuxième.

La clef des enfers porte une robe de soie

Ce qui déclenche son entrée dans le monde des producteurs de drogue, c’est sa rencontre avec Lihua. Belle, intelligente, sans pitié. Parfaite manipulatrice en recherche d’homme de confiance. Lihua est la clef du commerce, et elle lui ouvre toutes les portes.

Dans Manchuria Opium Squad, la douceur est un mensonge. L’unicité d’une famille, une femme délicate, l’abnégation pour une noble cause. Tout n’est qu’une immense illusion, des mensonges que l’on raconte aux autres, à soi-même et au lecteur.

Ne vous laissez pas berner. Manchuria Opium Squad est une horreur. Une horreur diablement bien écrite. Et diablement addictive.

Rebours et contre-temps

Ce qui rend Manchuria Opium Squad addictif, c’est notamment son introduction. Dès le départ, on sait que l’on va se faire mal en lisant cette histoire. Qu’elle sera violente, impitoyable, qu’à la façon d’un Eren Jäger (oui, il devient un exemple type d’une certaine catégorie de personnage, mais je pourrais tout aussi bien citer Anakin Skywalker), Isamu et Lihua emporteront tout sur leur passage.

On le sait. Alors pourquoi le lire ? Pourquoi se faire du mal et s’engouffrer dans cette histoire brutale dont on connait déjà la fin, ou à peu près ?

Parce que l’Opium.

Parce que le divertissement est au monde moderne ce que la religion est à Marx. Et que sous les pages d’une série nous faisant côtoyer l’amour et les aspects les plus monstrueux de l’homme, l’expression « opium du peuple » prend tout son sens.

L’élixir de la folie

C’est laid. L’opium est un cauchemar. Tsukasa Monma, au scénario et Shikako, au graphisme, montre l’humain sous son aspect le plus pitoyable, le plus pathétique, le plus répugnant. L’opium transforme les hommes en monstre. Ceux qui en consomment et ceux qui en conçoivent. Rien n’a moins de valeur en Mandchourie que la vie humaine.

C’est une immersion complexe au coeur de la guerre de l’Opium. Elle est mise en scène avec justesse par Shikako. Son style est fluide, instinctif, sans phare et sexy. Sous son crayon les évènements revêt l’habit de l’évidence.

Manchuria Opium Squad, édité chez Vega Dupuis, dépeint un univers effroyable, mais doté d’un sens de la réalité captivant, habité par des personnages très intéressants. Si bien que l’on veut absolument savoir jusqu’où l’horreur ira.

Article posté le dimanche 30 janvier 2022 par Ma Lo

Machuria Opium Squad - Tsukasa Monma - Shikako - Vega Dupuis
  • Manchuria Opium Squad
  • Autrice : Tsukasa Monma
  • Dessinateur : Shikako
  • Éditeur : Vega-Dupuis
  • Prix : 8€
  • Parution : 7 janvier 2022
  • ISBN : 9782379501630

Résumé de l’éditeur : Il existe peu de documents sur l’ombre du Japon, en particulier sur les agissements de l’armée d’avant-guerre. Cependant, en raison de la situation financière de l’époque, les difficultés financières en Mandchourie étaient chroniques. L’opium est devenu ainsi le point de départ d’une guerre sous la dynastie britannique et le joug des Qing. Mais l’opium était aussi largement utilisé en Chine. La taille de ce marché fut extraordinaire et ses fonds énormes. Une économie qui comprenait des chefs de guerre, des fonctionnaires et des marchands, ainsi que des organisations clandestines. Dans ce contexte tendu, un jeune agriculteur va faire le choix de l’opium pour enfin gagner l’argent nécessaire pour soigner sa mère. Mais ce faisant, il met un premier pas dans un engrenage qui va le transporter en pleine guerre des mafias.

À propos de l'auteur de cet article

Ma Lo

"C'est fou ce qu'on peut raconter avec un dessin". Voilà comment les arts graphiques ont englouti Ma Lo. Depuis, elle revient de temps en temps nous parler de ses lectures, surtout quand ils viennent du pays du soleil levant. En espérant vous faire découvrir des petites pépites à savourer ou à dévorer tout cru !

En savoir