Ninjak 2 – La guerre des ombres : My name is Jak… Ninjak

Vous pensez que James Bond serait plus efficace s’il était ninja ? Valiant valide votre hypothèse avec Ninjak édité par Bliss Comics.

Précédemment dans Ninjak 1 – L’armurerie

Issu d’une famille aisée, Colin King est un enfant qui ne manque de rien en apparence. Cependant l’absence prolongée de ses parents pour des raisons mystérieuses laisse en lui un vide immense. Son majordome, Alain, fait office de tuteur mais passe son temps à le terroriser et le molester.

Plus tard le MI-6, services secrets britanniques, enrôle Colin qui devient très vite une recrue exemplaire. Tout en peaufinant ses techniques d’espionnage une relation naît avec sa supérieure Angelina amenant cette dernière à être assassinée par un tireur embusqué. Réclamant vengeance il est mis en contact avec son nouveau superviseur, Neville Alcott.

De nos jours Colin est devenu l’espion connu sous le nom de Ninjak. Alliant espionnage, ninjustu et technologie il est le meilleur dans sa partie. Sa mission actuelle est de mettre hors d’état de nuire ceux que l’on appelle les Sept Ombres. Il parvient à arrêter un de ses membres, Kannon qui est un fabriquant d’armes, mais il lui reste encore six autres ombres à traquer.

Ninjak 2 – La guerre des ombres

La chasse aux Sept Ombres continue pour Ninjak. Le mystère entourant cette organisation s’épaissit et les différents membres qu’affronte notre héros sont de plus en plus puissants. Et plus inquiétant, il semble que Colin ait déjà rencontré ces assassins quelques années auparavant.

Ce récit nous transporte entre le passé et le présent de Ninjak, nous donnant des éléments de réponse sur les nombreuses absences des parents de Colin puis sur son apprentissage auprès du moine mort-vivant. Le point culminant est bien évidement la rencontre entre Ninjak et les autres membres des Sept Ombres qu’il devra combattre.

Un scénariste, quatre dessinateurs

On ne présente plus Matt Kindt, scénariste presque attitré de l’univers Valiant (The Valiant, Divinity ou encore Rai). Maîtrisant son sujet et s’inspirant de personnages tels que James Bond, Batman et Hawkeye, Matt Kindt offre un réel background à un personnage déjà très complexe et mystérieux.

Chacun des quatre chapitres est dessiné par un artiste différent. Nous retrouvons dans l’ordre Ràul Allén (Bloodshot Reborn), Juan José Ryp (Clone), Stephen Segovia (Earth 2) et Clay Mann (X-Men : Schism). Chaque rencontre entre Ninjak et ses ennemis fait l’objet d’un nouveau style artistique ainsi chaque personnage a sa signature graphique.

Article posté le samedi 25 mars 2017 par Jeremy Bernard

Ninjak Tome 2 La guerre des ombres chez Bliss Comics
  • Ninjak 2 – La guerre des ombres
  • Scénariste : Matt Kindt
  • Dessinateurs : Ràul Allén, Juan José Ryp, Stephen Segovia et Clay Mann
  • Editeur : Bliss Comics
  • Prix : 14.95€
  • Parution : 09 février 2017

Résumé de l’éditeur : QUI SONT LES SEPT OMBRES ? C’est la question à laquelle Ninjak devait répondre lorsqu’il a été envoyé par le MI-6 détruire l’organisation terroriste connue sous le nom d’Armurerie. Mais alors que ces nouveaux ennemis s’apprêtent à mettre en oeuvre leur plan, Ninjak doit parcourir le monde dans une course contre la montre pour mettre fin à leurs machinations. Et dans la suite de Ninjak : les Dossiers Secrets, découvrez comment Colin King et Neville Alcott se sont rencontrés, et le dangereux secret que ce dernier lui a dissimulé…

À propos de l'auteur de cet article

Jeremy Bernard

Jeremy Bernard

Jérémy lit des mangas et des comics depuis si longtemps qu'il a pu voir Son Goku et Superman mourir puis revenir à la vie plusieurs fois... c'est dire.

En savoir