OMAC

Publié il y a 40 ans (entre octobre 1974 et décembre 1975) OMAC est un album singulier dans l’œuvre de Jack Kirby, mettant en scène Otto, un homme simple qui va devenir un vrai super-héros. Réédité par les éditions Urban Comics, il est agrémenté de 13 pages explicatives sur la série DC Comics.

RÉSUME DE L’ÉDITEUR

Petit employé de bureau sans importance, Otto Ordinaire devient le champion de l’Agence Globale pour la Paix lorsqu’il est modifié en O.M.A.C. : ORGANISME MÉTAMORPHOSÉ en ARMÉE CONDENSÉE, guerrier redoutable et dernier espoir d’un futur déshumanisé.

Pour la première fois en France, Urban Comics rassemble l’intégrale de OMAC. En 1974, Jack Kirby était revenu chez DC comics depuis 3 ans, après une parenthèse chez Marvel (avec Stan Lee, il créèrent Captain America, Xmen, Avengers ou Hulk). Auparavant, il invente Sandman ou Boy Commandos pour DC.

UN ANTI-HÉROS QUI DEVIENT UN SUPER-HEROS

OMAC (Organisme Métamorphosé en Armée Condensée) met en scène Otto Ordinaire, un anti-héros qui deviendra un super-héros à la perfection athlétique dans la veine de Captain America. Rapidement, il devient le meilleur membre de l’Agence Planétaire pour la Paix. Connecté à l’Oeil (anneau spatial qui lui confère ses supers pouvoirs). Par cette série, l’auteur se posera comme un grand visionnaire par les technologies développées dans l’album que l’on pourra retrouver dans nos sociétés contemporaines. D’ailleurs Kirby confie en 1974 dans le Numéro 1 de OMAC : « Mais il s’agit là que de quelques exemples pris au hasard de notre vie quotidienne. Le monstre technologie est lancé à plein régime. Or nous sommes trop humains pour un jour le stopper » et fustige au passage : « Ce que je veux dire, c’est que les hommes sont en majorité, imprévisibles et irresponsables lorsqu’ils se rassemblent en groupe […] ». Pour lui : « OMAC symbolise la raison, la force et la compassion » et appelle le lecteur : « Lisez OMAC. Cela vous donnera un avant-goût de cette Humanité à la veille de tous ces grands bouleversements ».

UNE DÉNONCIATION DES ÉLITES

Comme souvent chez l’auteur, un seul homme (qui incarne à lui seul la force, l’armée) se lève seul et fait front contre des adversaires coriaces ; ici : Mister Big, Kafka ou Skuba. D’ailleurs les ennemis d’OMAC représentent les élites peu nombreuses qui possèdent les richesses, le pouvoir et qui soumettent le reste de l’Humanité.

UN RÉCIT TRÈS DENSE

Après 8 numéros, l’auteur laisse le lecteur seul face à de multiples questions. C’est d’ailleurs Joe Kubert qui dessinera la couverture après ce brusque arrêt. Jim Starlin, Dennis O’Neil ou John Byrne s’engouffreront dans les différentes portes laissées entrouvertes par Kirby. D’aspect difficile, il faut parfois plusieurs lectures pour savourer tout le sel de ce merveilleux récit très dense.

Article posté le vendredi 07 novembre 2014 par Damien Canteau

  • OMAC
  • Auteur : Jack Kirby
  • Editeur: Urban Comics, collection DC Archives
  • Prix: 17.50€
  • Sortie: 07 novembre 2014

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir