Rêveries d’Emanon

Les Rêveries d’Emanon est une suite sans être une suite. C’est l’histoire d’Emanon, la jeune fille à la mémoire millénaire. Une histoire de dentelle et de soie écrite par Shinji Kajio et dessiné par Kenji Tsuruta.

La route d’Emanon

Emanon se souvient de tout depuis l’apparition de la vie sur Terre. Alors que les êtres vivants n’étaient que des cellules dans la marmite océanique, elle était déjà là, sous forme de cellule. Puis le temps passe et elle évolue. Lorsqu’elle donne naissance à une fille, sa mémoire bascule en elle. La fille devient Emanon et la mère oublie tout.

Emanon a pour habitude de voyager sans cesse jusqu’à la naissance de sa fille. Il y a quelques temps, elle est tombée amoureuse de Ryozo. Ensemble ils ont eu Eiko, leur fille. Désormais, Ryozo est son père et Emma, sa mère, a perdu la mémoire. L’amour et la patience de Ryozo ont permis à Emma de retrouver peu à peu une vie normal. Emanon n’a donc pas à s’en faire pour sa mère. Elle peut reprendre la route comme toujours. Mais cette fois, elle retarde le départ encore et encore. Elle a même le temps de faire une rencontre qui chamboulera le court de sa vie millénaire.

Ce tome, c’est aussi l’occasion de retrouver Hikari, celle qui l’accompagne depuis toujours sur les chemins de temps.

Un  4e tome qui ne dit pas son nom

C’est un tome d’une série non numéroté. Ou alors un one-shot. C’est comme vous voulez. Les Rêveries d’Emanon accompagne Les Mirages d’Emanon, Les Souvenirs d’Emanon et les Errances d’Emanon. Dans chacun de ces volumes, on suit les aventures de cette jeune femme vieille de 3 millions d’années. C’est une histoire douce et mélancolique. D’une nature contemplative, Emanon nous emmène dans ses voyages sans fin, où seul compte l’instant présent.

Pourtant, les événements piquent notre curiosité. On bascule dans une série de changements où tout pourrait s’accélérer brusquement. Comme la fois où l’on rencontre Takuma, on l’on croise la jeune Hikari en 1964 et en 1990, où elle tombe amoureuse de Ryozo, où Choichiro s’impose dans sa vie. Autant de moments saisi sur le fil où le lecteur apprend quelque chose d’important avec une simplicité anodine. Les Rêveries d’Emanon participe à une série d’aventure sans but où pourtant des instants décisifs surviennent et construisent la grande histoire d’Emanon.

La poésie dessinée

Kenji Tsuruta s’est emparé du scénario de Shinji Kajio avec une plume délicate. Ses traits sont doux, fins. Ils s’harmonisent parfaitement avec les immenses aplats noirs qu’il utilise parfois. Ses planches pleines de contraste correspondent bien à l’histoire d’Emanon. On y voit une petite créature, précieuse d’exister, dans l’infini vaste et déroutant.

Le grand format du label Latitude des éditions Ki-oon rend hommage à son graphisme chargé de poésie. En plus, Kenji Tsuruta nous offre un cadeau : un chapitre entier en couleur. C’est une mise en bouche sucrée, à  l’aquarelle, qui nous donne envie de dévorer la suite sans prendre le temps de respirer.

Nouvelles et série à la fois

Pourtant, les Rêveries d’Emanon ne sont que respiration. Des petites billes de douceur associées ensemble pour faire qu’une seule histoire.

A l’origine, les aventures d’Emanon sont des nouvelles détachées les unes des autres, écrites par Shinji Kajio. Lorsque Kenji Tsuruta rencontre Emanon, il tombe amoureux du concept de Shinji Kajio et souhaite le mettre en dessin.

L’une des difficultés auxquels le dessinateur se confronte, c’est la temporalité singulière du récit. Au fil des tomes, il adopte sa propre chronologie. Les volumes ne sont pas numérotés mais ils se répondent. Certaines histoires ne sont pas terminées qu’une autre commence. Quelque soit le tome par lequel on entre, on finit toujours par trouver des repères temporels. Mais si vous préférez suivre la voie tracée par Kenji Tsuruta, il indique les années dans la table des matières : chapitre 1 « années 1980 ».

Une histoire sans fin

Le travail de mise en page et de couleur des Rêveries d’Emanon de Kenji Tsuruta rend hommage la création de Shinji Kajio. Dans ses mots aux lecteurs, il s’excuse de publier les aventures d’Emanon sur si longtemps. Car depuis la sortie de sa première aventure dessinée, 12 ans ont passé. Mais le résultat vaut la peine d’attendre.

On ne sait pas quand l’histoire d’Emanon finira. L’absence de numéro sur les tomes nous empêche même de spéculer sur le nombre total de volume. Dans un sens, tant mieux. Car c’est une histoire que l’on est toujours heureux de reprendre. On pioche dans une vie millénaire, dans un monde familier où plusieurs époques se mélangent. C’est apaisant, intrigant, surprenant. Lire les Rêveries d’Emanon c’est retrouver une sucrerie douce dont le goût nous reste longtemps en bouche.

Article posté le jeudi 29 octobre 2020 par Marie Lonni

Les rêveries d'Emanon / ZOKU ZOKU SASURAI EMANON © Shinji Kajio, Kenji Tsuruta / TOKUMA SHOTEN PUBLISHING CO., LTD (Ki oon)
  • Rêveries d’Emanon
  • Auteur : Shinji Kajio
  • Dessinateur : Kenji Tsuruta
  • Éditeur : Ki-oon collection Latitude
  • Prix : 15€
  • Parution : 10 octobre 2020
  • ISBN : 9791032706220

Résumé de l’éditeur : Une errance éternelle, avec la mémoire du monde sur ses épaules…

Eiko est une curieuse petite fille : son corps n’est vieux que de quelques années, mais sa mémoire remonte aux origines de la vie. C’est pourtant la première fois qu’elle a l’occasion de grandir entourée de ses deux parents… Alors que la mise au monde d’un enfant aurait dû transformer sa mère en coquille vide, son père a réussi à briser le cycle à force de patience et d’obstination.

Mais l’âme errante devra bientôt reprendre son périple ! Malgré tous ses souvenirs, il lui reste bien des choses à découvrir, et des personnes avec des aptitudes tout aussi étranges que les siennes à retrouver… Jusqu’où les rêveries d’Emanon la mèneront-elles ?

À propos de l'auteur de cet article

Marie Lonni

Marie Lonni

"C'est fou ce qu'on peut raconter avec un dessin". Voilà comment les arts graphiques ont engloutie Marie. Depuis, elle revient de temps en temps nous parler de ses lectures, surtout quand ils viennent du pays du soleil levant. En espérant vous faire découvrir des petites pépites à savourer ou à dévorer tout cru !

En savoir