Sabre

Un petit tigre à dents de sabre fait tache dans son nouveau clan. Tout jaune et fou-fou, il va connaître d’étonnantes aventures sans texte sous les pinceaux de Eric Feres. Sabre, un premier album et une première belle réussite.

Bébé dents de sabre

Pléistocène, il y a 15 000 ans. Dans une très belle vallée arborée, vit un clan de tigre à dents de sabre. Par une nuit sans étoiles, un mère donne naissance à une portée de bébés.

Alors que les petits sont tous de couleur sombre, l’un d’un se détache : son pelage est jaune tacheté de noir. Avec sa tête sympathique et une seule dent qui dépasse, il est vraiment à part.

S’il suit ses pairs dans leurs parties de chasse, il fait vite l’objet de rejet. Ce petit être va donc suivre souvent seul son instinct et découvrir lui-même le monde qui l’entoure…

Sabre, belle aventure préhistorique

Après l’excellent Trap de Mathieu Burniat et Loup Michels, les éditions Dargaud poursuivent leur incursion dans le monde de la préhistoire en publiant Sabre de Eric Feres. Comme la fable fantastique de l’homme et son chien bleu, cet album est un récit sans texte.

Né en 1979, l’ancien étudiant de la Villa Arson (école d’art à Nice) met en scène un bébé tigre à dents de sabre attachant, drôle et très naïf. Comme chez de nombreux mammifères, les petits aiment s’amuser et découvrir avec leurs yeux tout neufs le monde qui les entoure. Son héros sans nom est tout de jaune vêtu. Avec ses grandes pattes élastiques et son air souriant, il fait chavirer le lecteur par ses facéties malgré les dangers qui l’entoure. Tout est prétexte pour jouer.

Curiosité, candeur et naïveté dans un monde sanglant

Cette curiosité et cette candeur apporte vraiment une lumière et de l’optimisme dans cet environnement hostile où la loi du plus fort est de mise. En effet, tout dans Sabre est sombre : les parties de chasse, les animaux effrayants et leurs relations conflictuelles. En jaune, il ressort des planches de Eric Feres. Tout n’est que violence dans l’album. Les animaux sont mués par leurs instincts primaires dont celui de manger. Les dents de sabre n’hésitent pas à tuer et déchiqueter pour se nourrir. Et cela sur l’ensemble de l’histoire.

Aucun homme à l’horizon (prédateur de tous les prédateurs), juste des animaux qui dorment, chassent et mangent. Le petit dents de sabre jaune se révèle ainsi à la vie par les mêmes gestes que ces congénères. Copier pour survivre. Si les autres sont durs au mal, lui est toujours joyeux et d’égal humeur.

Sabre est aussi une belle déclinaison du conte populaire Le vilain petit canard de Hans Christian Andersen. Les membres du clan le sentent, il n’est pas comme eux. Souvent, ils l’écartent de leur patte et le rejettent.

Découpage cinématographique

Si le lecteur se demande encore qui il est vraiment et pourquoi il se retrouve là, Sabre est une énigme que l’on ne veut pourtant pas percer. Le mystère se suffit à lui même.

Puisque l’album est sans texte, il faut toute la virtuosité du dessin de Eric Feres pour la bonne compréhension de l’histoire. Dans un format à l’italienne, les planches sont composées de une à quatre vignettes maximum pour laisser place aux grands espaces mais aussi toute la fougue du nouveau-né. Les incursions dans une dimension métaphorique de Sabre charment aussi le lecteur.

Le découpage est quasi cinématographique, enchainant les plans avec un rythme élevé. On pourrait parfois comparer cet univers graphique et sa thématique à la merveilleuse série de Masashi Tanaka, Gon. Quant aux couleurs, elles sont superbes. Il suffit de regarder les planches sous la neige ou les pages débutant le récit pour s’en convaincre.

Sabre : éveil à la vie d’un petit être différent dans un univers sombre et sanglant.

Article posté le lundi 08 avril 2019 par Damien Canteau

Sabre de Eric Feres (Dargaud)
  • Sabre
  • Auteur : Eric Feres
  • Éditeur : Dargaud
  • Prix : 16.95€
  • Parution : 26 mars 2019
  • ISBN : 9782205079326

Résumé de l’éditeur : 15.000 ans avant notre ère, durant le pléistocène, la Terre connaît une période de glaciation. Dans un lieu encore épargné par le froid, un étrange éclair s’abat une nuit au sommet d’une montagne. À l’intérieur d’une grotte naissent au même moment trois tigres à dents de sabre. L’un d’eux, Sabre, est particulièrement différent des autres… Malgré la méfiance du reste de la meute, le nouveau-né va pourtant être de toutes les aventures qui rythmeront leur existence. Mais quelles sont les véritables origines de Sabre, est-il issu du même monde ?… Pour son premier album présenté comme un roman graphique sans dialogues, Éric Feres signe une oeuvre singulière, audacieuse, fascinante et poétique.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir