Toilet-Bound Hanako-kun

Toilet-Bound Hanako-kun est une comédie original d’Aidalro. Il était une fois dans une école comme les autres, un fantôme dans les toilettes et une lycéenne fleur bleue… Bienvenue à Kamome, l’école aux 7 mystères.

Le fantôme dans les toilettes des filles du 3ème étage

Les locataires ectoplasmiques des toilettes des filles ne se nomment pas tous Mimi geignarde. Selon les rumeurs, il existe 7 mystères dans l’école Kamome, une école de moldu tout ce qu’il y a de plus normal. Le fantôme des toilettes des filles est le septième. Toques trois coups à la porte et le fantôme des sanitaires exaucera tes vœux. Pour obtenir l’affection d’un garçon, Nene Yashiro tente le coup.

C’est ainsi qu’elle rencontre Hanako, le 7eme mystère de l’école Kamome. Sans se douter une seconde que 1. Hanako n’a aucune expérience en relation amoureuse. 2. Les mises en garde des esprits ne doivent jamais être prises à la légère. Mais Yashiro est naïve et n’en fait qu’à sa tête.

En deux temps trois mouvements elle se retrouve assistante de l’esprit des toilettes. Dorénavant, elle doit aider Hanako à accomplir son devoir : Maintenir les bonnes relations entre esprits et humains. Rien de moins facile quand les uns tentent parfois de tuer les autres.

Le théâtre miniature de Toilet-Bound Hanako-Kun

L’ambiance de Toilet-Bound doit beaucoup à son graphisme. Pour des élèves d’une quinzaine d’années, les personnages sont petits, leurs yeux immenses mangent plus de la moitié de leur visage. Leurs prunelles pétillent, on dirait une collection de poupée de porcelaine.

Malgré des accoutrements très chargés en menu détail, des paysages denses, l’image dégage de la lumière à ne plus savoir qu’en faire. L’ensemble est dynamique, ponctué par une gestion du rythme qui nous laisse juste le temps de respirer.

Aidalro a un goût pour le « plein« . Les espaces remplit de petits éléments donnent l’impression de lever le rideau sur une pièce de théâtre.  Associée à ses personnages aux allures de poupées, nous voilà entrer dans une maison miniature bariolée … et horrifique.

Mélange des genres

Cette même allure de poupée se cogne aux désirs étonnants des personnages. Yashiro brille par son obsession pour les beaux garçons. Ses désirs d’adolescente accomplit tranche avec son apparence mignonne à souhait. Le sérieux brutal d’Hanako contraste avec son comportement d’enfant enthousiaste et la remise en question de Kô Minamoto brise sa personnalité agressive de « héros de seconde zone ».

Aidalro met ainsi en relief des personnages subtiles, finement construit. En quelques pages, l’auteur nous montre à quel point Yashiro est obstinée et naïve, mais aussi réfléchit et téméraire. Une midinette fleur bleu obnubilé par les beaux mecs. Elle ne manque pas d’un certain don pour le comique de situation.

Il nous montre comment Minamoto est doté d’une personnalité instable. Guerrier en devenir, hésitant et maladroit, gentil et dégourdit. Génialement courbé sous le poids de son manque de confiance en lui. Un jeune homme inconsciemment empathique.

Enfin, comment Hanako est complexe. Plein de mystères et de contradictions. Atypique, à la fois très spontané et profondément insidieux. Il aime se faire l’avocat du diable. Sous ses airs d’enfant qui veut des amis, il cache son histoire, sa mort, sa mission. Il est joueur mais gare à vous, Hanako-kun a ses sujets sur lesquels vous n’avez vraiment pas envie de le voir s’énerver.

Ce sont des archétypes très bien travaillés. L’auteur ne nous prend pas pour des simplets, ni nous, ni ses personnages. Il les malmène tout en préservant une certaine tendresse. Aucun doute, chaque facette de cet univers recèle des merveilles.

Horreur multicolore

De part sa rythmique, ses personnages, Toilet-Bound Hanako-kun est vraiment drôle. C’est une pure comédie choute à souhait. Et je ne dis pas souvent que quelque chose est chou, il faut que vous le sachiez. Mais c’est aussi une comédie aux accents sadiques.

Les malédictions de Toilet-Bound Hanako-kun sont plutôt subtiles, ne reposent jamais sur ce qu’elles semblent être. Elles ont toutes un certain charme, une poésie un peu planquée, mélangée à un des aspects sordides. Parfois pervers, parfois sanglant.

Ce manga est fait de patchwork d’éléments que l’auteur mélange de façon ravissante. D’autant que la mise en page et l’adaptation du lettrage se glisse tout à fait dans l’humeur du récit. C’est un beau travail de publication – de Pika Edition – que nous avons là.

Toilet-Bound Hanako-Kun est un titre qui sait surprendre. Ses personnages géniaux et son dessin singulier nous charment d’emblée. L’univers est riche, si riche que l’on n’a pas fini d’en découvrir toutes les facettes, loin s’en faut.

Article posté le vendredi 03 septembre 2021 par Ma Lo

Toilet-bound Hanako-kun - Aidalro - Pika Edition
  • Toilet-Bound Hanako-Kun
  • Auteur : Aidalro
  • Editeur : Pika Edition
  • Prix : 7,50€
  • Parution : 30 juin 2021
  • ISBN : 9782811663698

Résumé de l’éditeur : Une rumeur court sur l’existence de sept mystères qui hantent les murs de l’école Kamome. Parmi ces faits inexpliqués, on raconte qu’un esprit du nom de Hanako se trouverait au troisième étage du plus ancien bâtiment et qu’il exaucerait le vœu de quiconque viendrait le trouver. En classe de seconde dans cet établissement, Nene Yashiro a le béguin pour un garçon. Pourtant, malgré tous ses efforts, cet amour reste à sens unique. La jeune fille ne voit plus qu’une seule solution : s’en remettre à la légende de Hanako, sans se douter qu’accéder au bonheur requiert toujours une contrepartie…

À propos de l'auteur de cet article

Ma Lo

"C'est fou ce qu'on peut raconter avec un dessin". Voilà comment les arts graphiques ont englouti Ma Lo. Depuis, elle revient de temps en temps nous parler de ses lectures, surtout quand ils viennent du pays du soleil levant. En espérant vous faire découvrir des petites pépites à savourer ou à dévorer tout cru !

En savoir