Une affaire de caractères

Bibelosse, cité du livre, est victime d’un tueur en série. L’inspecteur Sandé est dépêché sur place pour enquêter. La tâche va s’avérer délicate parce que la ville est habitée par des personnes plus étranges les unes que les autres. Une affaire de caractères est un album singulier mais tellement admirable de François Ayrolles.

Ramon Hache, fabricant d’enseignes, perd le contrôle de son camion et toute sa cargaison de lettres s’éparpille sur la chaussée. Proche de Bibelosse où il devait les poser, il est obligé de continuer son chemin à pied, transportant à bout de bras son A. Cherchant Monsieur Tézorus chez qui il doit livrer les lettres géantes, il tombe sur un homme muet puis sur un agent de la propreté de la ville, assiste à une battle d’hommes cultivés et croise Doc qui répond à toutes les questions grâce aux ouvrages qu’il transporte sur son dos.

Arrivé à la villa Tézorus, il doit continuer ses incessants aller-retour pour transporter les lettres. Epuisé par ces derniers, il découvre un fauteuil d’handicapé abandonné avec lequel il transporte son D. Mais voilà l’engin appartient à Donald Fraser que l’on retrouve pendu au fond d’un puits. Edgar Sandé, inspecteur, est missionné pour enquêter sur cet étrange décès.

des références à chaque page

Une affaire de caractères est une très belle comédie policière ayant pour décor une ville dédiée aux livres (écrivains, imprimeurs, typographes…) Le formidable récit de François Ayrolles est basé sur le burlesque, le non-sense entremêlé de mots d’esprit et d’une grande qualité dans les dialogues. Adepte des exercices de styles, l’auteur bordelais est un membre actif de l’OUBAPO (Ouvroir de BAnde dessinée Potentielle), digne petit-fils de l’Oulipo de Raymond Queneau. L’intrigue policière est ici un prétexte à la découverte des gens du livre. Album inclassable, il est drôle et plein d’esprit. Pourtant, il a fallu dix ans de maturation à l’auteur de Notes Mésopotamiennes (L’Association) pour créer cette œuvre qui rend hommage à la littérature et à la bande dessinée : Doc qui ressemble physiquement à Séraphin Lampion, l’écrivain muet qui communique en écrivant sur les murs comme Haddock dans le Secret de la Licorne, Fraser semble sorti d’un album de Nicolas de Crécy ou le majordome d’un livre de Mary Shelley… Le trait élégant de François Ayrolles lui permet de composer de très belles planches magnifiées par une série de teintes de couleurs vertes ou bleues créant une belle harmonie.

Une affaire de caractères : un OVNI dans le monde du 9e art pour les passionnés de littérature et de bandes dessinées

Article posté le mercredi 19 mars 2014 par Damien Canteau

  • Une affaire de caractères
  • Auteur : François Ayrolles
  • Editeur: Delcourt, Hors collection
  • Prix: 14,95€
  • Sortie:  19 mars 2014

Résumé de l’éditeur : Les signes ne trompent pas : Bibelosse, cité d’écrivains, d’imprimeurs et de typographes, est victime d’un tueur en série. La police enquête. Mais entre les cruciverbistes qui mêlent les lettres, le quatuor infernal qui consomme les voyelles et le vendeur ambulant qui puise chaque phrase dans ses ouvrages, l’inspecteur à fort à faire avec les villageois dont les caractères sont plus difficiles à cerner les uns que les autres…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir