Eldo Yoshimizu envoûte le CHU de Poitiers

Pour égayer le Hall du Centre cardio-vasculaire du CHU de Poitiers, une fresque et des mobiles créés par Eldo Yoshimizu ont été accrochés. L’auteur de Riuyko dévoile ainsi Circulations, métaphore du système sanguin, inspiré de l’esthétique romane de la capitale du Poitou. Superbe !

Eldo Yoshimizu et Poitiers : une histoire commune

Après Giotto de Marine Antony (de janvier 2017 à octobre 2018), le Hall du centre cardio-vasculaire du CHU de Poitiers accueille une nouvelle œuvre contemporaine : Circulations de Eldo Yoshimizu. Le créateur de Ryuko (2 volumes au Lézard noir) commence a bien connaître la préfecture de la Vienne puisqu’il avait déjà réalisé 3 illustrations pour l’arrivée de la Ligne à grande vitesse dans la ville. Agrandies sur de grandes bâches, elles sont toujours visibles dans les rues (au TAP, Rue Carnot). Il avait aussi réalisé l’affiche de la première partie de l’exposition BD et science-fiction à Poitiers, C’est arrivé demain.

Circulations : Hiun, les nuages porteurs de vie

Pour égayer le séjour des patients mais aussi mettre de la chaleur dans le vie des soignants, Eldo Yoshimizu a décidé de créer une grande fresque visible sur le mur au-dessus de l’accueil du centre et plusieurs mobiles.

Piloté par Jean-Luc Dorchies, responsable du projet culturel Le miroir de Poitiers et Stéphane Duval des éditions du Lézard noir, ce projet sera visible pendant dix-huit mois à partir d’aujourd’hui, 21 février 2019.

Lors de sa première visite dans les lieux, le mangaka né en 1965 à Tokyo s’est tout de suite senti bien. Il a pensé à la Circulations, au mouvement, comme l’appareil de circulation sanguine dans le corps humain. Ainsi, il a réfléchi au premier système circulatoire sur Terre, à savoir l’eau. C’est pourquoi ses personnages mobiles sont juchés sur des nuages. Ils circulent dans le ciel, se concentre et apportent l’eau, donc la vie. Dans la culture japonaise, les nuages sont importants pour que le riz puisse pousser. Ici, ils sont directement inspirés de ceux du Temple Byodoin à Nara au Japon.

Figures romanes

Lors de cette même visite, Eldo Yoshimizu a arpenté les allées du Musée Sainte-Croix, le plus important de Poitiers. Il abrite notamment des sculptures de Claudel et Rodin, mais aussi des vestiges de la culture romane.

Les personnages qu’il a créé sont inspirés de figures romanes de l’établissement culturel. Les œuvres sont les suivantes : Oiseaux affrontés de part et d’autre d’une tête humaine (XIIe siècle), Le chapiteau dit de la dispute – ici la réconciliation (XIe siècle), Le chapiteau avec des lions affrontés (XIe siècle), Un bas-relief figurant un tailleur de pierre et une figure de fontaine avec cervidé (Xe et XIe siècles), ainsi que La grand’Goule, symbole de la ville de Poitiers.

Ces figures se retrouvent aussi dans la fresque monumentale sur le mur. Ils sortent d’une végétation luxuriante, inspirée du Douanier Rousseau.

  • Circulations de Eldo Yoshimizu : Hall du centre cardio-vasculaire du CHU de Poitiers, Avenue de Professeur Jean Bernard, Poitiers, du 29 février 2019 à août 2020.
Article posté le jeudi 21 février 2019 par Damien Canteau

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir