Akissi, tome 7 : Faux départ

Notre avis : La petite Akissi est de retour avec un septième recueil de ses aventures, signé Marguerite Abouet et Mathieu Sapin.

A travers 7 histoires qui courent sur 48 pages, le lecteur pourra découvrir notamment :

  • Amour Forcé. Les parents de Pélagie vont divorcer et la petite fille va devoir quitter ses amies pour rentrer au village…
  • Poésie quotidienne. A l’école, le professeur demande à ses élèves de composer une poésie sur leur quotidien. Akissi cherche alors un thème original…
  • Faux départ. Pélagie et Akissi sont tristes. La première doit partir vivre au village, tandis que l’oncle de la seconde souhaite l’emmener avec lui à Paris…

Après un très bon sixième volume, Marguerite Abouet poursuit les aventures de Akissi, petite fille ivoirienne sympathique et espiègle, entourée de ses amis. La lecture de ces mini-récits (6 planches maximum) est idéale pour les enfants à partir de 6 ans. Série recommandée par l’Education Nationale (Akissi, tome 1 : L’attaque des chats), elle est prisée des parents et des jeunes lecteurs (100 000 exemplaires déjà vendus).

Si la personnalité de la petite fille est en grosse partie le succès de la série, les histoires imaginées par l’auteur de Aya de Youpogon (bientôt en intégrale, en décembre) y sont aussi pour beaucoup. Là, elle insiste sur le divorce, l’anticipation d’un ailleurs différent que l’on ne veut pas. Ajouter à cela la sublime partie graphique de Mathieu Sapin et l’on obtient une très belle série jeunesse.

Article posté le vendredi 21 octobre 2016 par Damien Canteau

  • Akissi, tome 7 : Faux départ
  • Scénariste : Marguerite Abouet
  • Dessinateur : Mathieu Sapin
  • Editeur : Gallimard
  • Parution : 20 octobre 2016
  • Prix : 10.50€

Résumé de l’éditeur : À Yopougon, c’est le drame ! Pélagie vient d’apprendre que ses parents se séparent et qu’elle risque de déménager. « Divorcer, c’est la mort » . et pour éviter ça, tous les coups sont permis ! Sans compter qu’Akissi a aussi des ennuis : un oncle venu de France veut l’emmener dans ce lointain pays, royaume des ours polaires ! Il va donc falloir faire des pieds et des mains pour que personne ne parte de ce petit paradis ivoirien.

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir