American monster

Que vient faire une homme dont le visage n’a plus de peau dans une petite bourgade du centre des Etats-Unis ? Revient-il sur les traces de son passé ? Se venger ? Brian Azzarello et Juan Doe dévoilent son histoire dans American Monster.

Dans un petit snack d’une ville du Midwest, une fourgonnette s’arrête. En descend alors un homme effrayant et mystérieux. Complètement défiguré, il n’a plus de peau sur son visage. Alors que son véhicule est en panne, il tente de trouver un mécanicien. Il décide même de passer la nuit dans un motel de la ville.

Cet homme dont l’aspect fait peur à tout le monde, serait un vétéran. Etonnament, il sort même une grosse liasse de billet pour payer sa tournée…

Récit à l’intrigue très simple, American monster est néanmoins d’une redoutable efficacité. Il faut souligner que son auteur – Brian Azzarello – est un formidable conteur rompu aux joutes des comics américains, comme Wonder Woman, Luke Cage ou Spider-Man. Jouant avec l’aspect effrayant et le mystère qui entoure son personnage principal, il happe le lecteur par une histoire qui s’intensifie au fil des pages. Par des flash-back, son existence et son passé sont dévoilés aux lecteurs (petit caïd de quartier, trafiquant d’armes puis vétéran américain). Pourtant, le scénariste laisse en suspend quelques unes de ses facettes pour les volumes suivants.

Considérés comme des véritables héros de la nation, ces soldats sont la fierté de tous les américains. Ce premier album pose aussi la question de leur réinsertion dans la société après avoir vécu l’enfer. Pourtant celui de American Monster ne semble pas entrer dans les codes de la bonne conduite.

Le scénariste chevronné est accompagné par Juan Doe au dessin. Illustrateur bien installé dans l’univers des comics (Joker’s asylum : l’épouvantail  ou encore Fantastic Four in Puerto Rico), il réalise des planches qui restituent parfaitement l’ambiance pesante du récit. Auteur complet (crayonnés, encrage et couleurs, rare dans le monde des auteurs américains), il a consenti à sortir de sa semi-retraite pour mettre en image American Monster. Une très bonne initiative de sa part tant le tome 1 est très bon.

Article posté le mercredi 15 novembre 2017 par Damien Canteau

American Monster 1 de Brian Azzarello et Juan Doe (Snorgleux) décrypté par Comixtrip
  • American Monster, volume 1 : Sweetland
  • Scénariste : Brian Azzarello
  • Dessinateur : Juan Doe
  • Editeur : Snorgleux
  • Parution : 22 septembre 2017
  • Prix : 16.50€
  • ISBN : 9782360140589

Résumé de l’éditeur : Dans une petite ville du Midwest, un homme imposant et défiguré descend du Bus et s’installe au motel. Son apparence effraie les habitants – personne ne le connaît – à moins que ? Impossible à dire, car il semble ne pas avoir de visage. Ses intentions sont inconnues, jusqu’à ce qu’il s’occupe d’un shérif corrompu qui deal avec le gang local de marchands d’armes racistes. Il passe alors du statut de monstre à celui de héros… jusqu’à ce que ses vraies intentions remontent à la surface. Il n’est pas là pour en finir avec le gang, mais pour en prendre les rennes. Et ça ne fait que commencer…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir