Aozora Yell

Tsubasa rêve de faire partie de la fanfare de son lycée. Les éditions Panini Manga dévoilent ses aventures dans Aozora Yell, un très joli shôjo signé Kazune Kawahara.

Prépublié dans la revue Betsuma des éditions Shueisha au Japon depuis 2018, Aozora Yell suit les pas des Tsubasa, une lycéenne timide.

Toujours à regarder ses chaussures parce qu’elle est introvertie, l’adolescente arrive tout juste dans son nouvel établissement scolaire de Shirato. Elle est déterminée à entrer dans la fanfare du lycée. Mais voilà, jusqu’à présent, elle n’a jamais tenu d’instrument de musique dans ses mains.

Il faut souligner que le lycée est réputé grâce aux nombreux trophées glanés par le groupe de musique mais également par l’équipe de baseball.

Dès le premier jour dans sa classe, Tsubasa rencontre Daisuke, un baseballeur. Malgré son imposante stature et son charisme, il est d’une grande gentillesse. Tous ne sont pas aussi bienveillant avec elle. C’est le cas de la professeure de musique, plutôt sèche dans ses paroles. Pour faire partie de la fanfare, elle lui demande de gonfler un ballon de baudruche. Impossible. Tsubasa décide alors de faire du sport afin de relever le défi…

Si l’on a l’impression d’avoir déjà lu des centaines de fois des mangas de ce type, on est surpris à être accroché par Aozora Yell. Jouant vraiment classiquement avec les codes du shôjo, Kazune Kawahara imagine des personnages attachants. En premier lieu, Tsubasa dont on entre rapidement en empathie avec elle. Timide mais très volontaire, cette jeune fille navigue dans cette période charnière qu’est l’adolescence avec des difficultés.

En plus des changements physiques et son attirance pour Daisuke, elle se rajoute un obstacle avec la musique. Si elle réussit, elle sait que cela sera plus simple avec ses camarades de lycée. C’est en effet, un bon moyen de sociabilisation et se faire des amis.

Le sport et la culture sont au cœur de ce très bon manga. Univers assez éloignés, ils permettent de s’intégrer, de faire groupe, de faire bouger son corps et son esprit.

Les planches de Kazune Kawahara sont efficaces, très équilibrées et très lisibles.

Aozora Yell : un petit shôjo sympathique, sans prétention mais qui se lit avec plaisir !

Article posté le samedi 30 janvier 2021 par Damien Canteau

Aozora Yell 1 de Kazune Kawahara (Panini Manga)
  • Aozora Yell, tome 1
  • Autrice : Kazune Kawahara
  • Éditeur : Panini Mangas
  • Prix : 6,99 €
  • Parution : 06 janvier 2021
  • ISBN : 9782809493887

Résumé de l’éditeur : Complexée et timide, Tsubasa Ono rêve d’entrer dans la célèbre fanfare de son nouveau lycée pour y jouer de la trompette. Mais elle n’a jamais joué d’un instrument, et celui qu’elle a choisi n’est pas le plus facile à maîtriser. En plus, l’orchestre de son école est très réputé, seuls les meilleurs musiciens peuvent y accéder. Sa rencontre avec Daisuke Yamada, un sportif accompli et membre du club de base-ball du lycée, va être pour elle une révélation. Elle qui jusque-là avait toujours marché les yeux baissés, relève enfin la tête. Entourée d’une bande d’amis, elle est prête à relever tous les défis.Kazune Kawahara, l’auteur de Koko Debut est une mangaka reconnue par ses pairs et très appréciée des lecteurs français. Fidèle au magazine Betsu Margaret, édité par Shueisha, la plupart de ses séries sont devenues des histoires phares de la revue. Aozora Yell a rencontré un vif succès auprès des adolescents japonais qui se sont retrouvés dans les difficultés rencontrées à cet âge et abordées avec une grande finesse. Comme d’habitude les personnages sont bien construits et font preuve de beaucoup de sensibilité. Par ailleurs, le nombre de héros est l’assurance de ne pas s’ennuyer. Ce sera un plaisir d’encourager tout ce joli monde à atteindre ses objectifs !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir