Bone parish #1

Et si notre corps calciné nous permettait de revivre dans un effet délirant d’une tierce personne qui nous aura consommé ? C’est en tout cas le trip proposé par cette nouvelle drogue qui sévit dans les rues sombres de la Nouvelle-Orléans. Appelée « la Cendre », cette substance est produite à partir de cadavres incinérés ! Autant dire que cette nouvelle dope attise de nombreux curieux ne serait-ce que pour la tester. Pour la goûter, il faut chercher Dante. Une fois trouvé, et que moult billets sont alignés, il a le bon sens de prévenir : cette drogue n’est pas comme les autres. Elle s’apprivoise. En prendre beaucoup, trop vite, et c’est l’enfer qui s’invitera dans le corps des consommateurs. Ainsi comment ce premier tome de Bone Parish.

Un poète à moitié célèbre, une porn star, ou encore un prétendu sorcier… Voici la liste de « courses » que doivent exhumer de leur dernière demeure Wade, Léon et consorts. C’est en brûlant ces cadavres que Brigitte pourra y extraire la cendre et produire la drogue tant convoitée. La chimiste est un des maillons de la chaîne familiale à la tête de ce réseau unique. Menée par Grace la matriarche, tous les membres de la famille Winters sont impliqués dans cette lugubre et prolifique opération.

Forte de ce succès, Grace doit faire face aux puissants vautours qui rôdent autour de sa marchandise. Doit-elle la vendre ou la protéger envers et contre tout ? Doit-elle en perdre le contrôle et risquer de se salir les mains ? Son choix aura inéluctablement des dommage collatéraux.

Lisez Bone Parish et vous y trouverez une histoire à réveiller les morts ! Habitué du genre, le scénariste américain Cullen Bunn imagine une nouvelle fiction horrifique à souhait. Bien que les ingrédients ne soient pas nouveaux (à quelques miles de la Nouvelle-Orléans, dans le Michigan, les junkies ont eux aussi une drogue tout aussi tonitruante dans ses hallucinations. Même si elle ne se compose pas de cendre de cadavres, elle est toute aussi dévastatrice. Elle est l’oeuvre de Bec, Daoust et Raffaele dans Spider), Bunn propose un premier tome d’un triptyque qui semble tenir la route.

Avec l’excellent binôme composé de Jonas Scharf et Alex Guimaraes au dessin et à la couleur, les nombreuses scènes de meurtre ou de délires psychotiques sont diablement réalistes.

Qui dit drogue, dit pouvoir et guerre des gangs. Bunn ne déroge pas à la règle. Du sang versé, il y en a et il va encore couler. Les deux ultimes tomes ne devraient pas aboutir sur un happy end…

Article posté le vendredi 22 mai 2020 par Mikey Martin

  • Bone Parish #1
  • Scénariste : Cullen Bunn
  • Dessinateur : Jonas Scharf
  • Couleur : Alex Guimaraes
  • Éditeur : Delcourt
  • Prix : 14,95 €
  • Parution :  19 février 2020
  • ISBN : 978-2413016670

Résumé de l’éditeur : Une nouvelle drogue envahit les rues de la Nouvelle-Orléans. Une drogue manufacturée à partir de cendres de corps calcinés. Une véritable guerre s’engage pour le contrôle de la production et de la distribution car la demande explose… Mais pendant que les tensions montent, les utilisateurs de cette drogue se mettent à expérimenter de terrifiantes visions de personnes mortes, revenues à la vie grâce ou à cause d’eux et de leur addiction !

À propos de l'auteur de cet article

Mikey Martin

Mikey Martin

Mikey, dont les géniteurs ont tout de suite compris qu'il était sensé (!) a toujours été bercé par la bande dessinée. Passionné par le talent de ces scénaristes, dessinateur.ice.s ou coloristes, il n'a qu'une envie, vous parler de leurs créations. Et quand il a la chance de les rencontrer, il vous dit tout !

En savoir