Break, une histoire du hip hop

Les éditions Steinkis dévoilent Break, une histoire du hip hop, un très bel album de Florian Ledoux et Cédric Liano.

A l’image du merveilleux Hip Hop Family Tree de Ed Piskor, Florian Ledoux et Cédric Liano racontent en bande dessinée l’histoire du hip hop, ce genre musical né à la fin des années 60. Pour cela, les auteurs nous proposent de suivre Marcus et Aaron, deux frères habitant dans le South Bronx. La violence, ils la côtoient tous les jours en traversant la rue pour aller chercher du lait mais aussi en étant alpagué par des toxicos aux abords des terrains vagues.

Marcus pris à partie par une bande de racistes, est sauvé par un gang de blacks panthers, les Blacks Spades. Il les rejoint alors dans leur lutte. Il va ensuite croiser la route des pionniers des musiques urbaines…

L’album est simple et pas du tout didactique. Il atteint son but : celui de nous faire découvrir les premiers pas du hip hop. A travers 144 pages, Florian Ledoux et Cédric Liano remettent dans le contexte cette période. Deux décennies dures, deux décennies de lutte pour le droit des noirs. La violence de la police et des racistes en opposition à celle des blacks panthers.

Cette belle incursion dans la musique plait par son couplage de personnages fictifs et réels. Solidement documenté, Break est très réussi !

Article posté le mardi 06 août 2019 par Mikey Martin

Break, une histoire du Hip Hop de Cédric Liano et Florian Ledoux (Steinkis)
  • Break, une histoire du Hip Hop
  • Auteurs : Cédric Liano et Florian Ledoux
  • Editeur : Steinkis
  • Parution : 12 juin 2019
  • Prix : 19€
  • ISBN : 9782368461112

Résumé de l’éditeur : « Et une fois qu’ils avaient entendu ça, c’était plié, impossible de revenir en arrière. Ils voulaient constamment entendre break sur break. » DJ Kool Herc Fin des années 60, South Bronx, New York, un quartier et des familles laissés à l’abandon. Marcus et Aaron, deux frères, grandissent dans un climat de violence sociale. En pleine guerre des gangs, chacun va chercher dans la rue, à sa manière, comment survivre. Marcus est de toutes les blocks parties et s’embarque corps et âme dans la danse. Aaron quant à lui trouve refuge dans le graffiti. Entre fiction et récit historique documenté, on (re)découvre, à travers les yeux de Marcus et Aaron, comment l’énergie créatrice de jeunes du Bronx a donné naissance au DJing, au rap, au breakdance ou encore au graffiti. Quelques années plus tard, ces disciplines artistiques constitueront un mouvement culturel majeur et international : le Hip Hop. En 1979 sortait le morceau Rapper’s Delight. Une offense pour les fondateurs du mouvement, une explosion commerciale pour le hip hop. BREAK est le résultat d’un véritable travail à quatre mains, celles de Florian LEDOUX et Cédric LIANO, aussi bien pour l’écriture du scénario que pour la réalisation des planches.

 

À propos de l'auteur de cet article

Mikey Martin

Mikey Martin

Mikey, dont les géniteurs ont tout de suite compris qu'il était sensé (!) a toujours été bercé par la bande dessinée. Passionné par le talent de ces scénaristes, dessinateur.ice.s ou coloristes, il n'a qu'une envie, vous parler de leurs créations. Et quand il a la chance de les rencontrer, il vous dit tout !

En savoir