Bushido, tome 1 : Yuki

Notre avis : Un jeune apprenti cuisinier veut devenir un grand guerrier dans Bushido, la nouvelle série Jeunesse Dupuis signée Thierry Gloris et Gorobei.

Puchi-Minato, petite cité japonaise à l’époque médiévale. La quiétude n’est plus de mise dans la ville fortifiée : elle est attaquée par les troupes de Lei Zu Chao, mandarin chinois et démon magicien. Hayato Ikobayashi, gouverneur, tente de sauver la cité mais aussi son jeune fils, encore nourrisson. La famille est décimée sauf le bébé…

Quelques années plus tard, Yuki est réveillé en sursaut par sa mère omniprésente. Le jeune adolescent de 13 ans doit partir dans son école de cuisinier. Pataud, il est la risée de ses camarades. Même les professeurs se demandent ce qu’il fera de sa vie. Pourtant, toutes les nuits, il sort de la cité pour s’entrainer. Son but : devenir un grand guerrier samouraï.

Miyazaki-san, un ronin (samouraï sans maître) arrive dans le cité pour assister au grand tournoi. Le valeureux et grand combattant est reçu avec les honneurs. La nuit suivante, il découvre Yuki qui donne des coups dans un sac de sable. Le lendemain, Yuki décide de participer au tournoi. Il n’a aucun chance de gagner…

Entre récit initiatique et aventures, le récit de Thierry Gloris enchante le lecteur. Il met en scène un jeune adolescent enrobé, qui mange tout le temps, souffre-douleur de ses camarades mais qui veut devenir samouraï. Tel Po dans Kung-fu Panda, il devra relever tous les obstacles pour réussir. Construite comme un shônen, son histoire mêle les combats et l’humour.

Il imagine un galerie de personnages loufoque, entre Miyazaki-san, un maître des arts martiaux qui sent mauvais, tout petit et des camarades de Yuki plutôt crétins, ce qui renforce le côté parodique de Bushido.

La toile de fond (un Japon médiéval fantastique) plaira beaucoup aux jeunes lecteurs, laissant des portes entrouvertes pour développer le récit. De plus, les références sont nombreuses à Hayao Miyazaki, le grand réalisateur (Tototo, Le château ambulant…), mais aussi Dragon Ball pour le tournoi (même si ici, il est tourné en ridicule).

Découvert par la très bonne série Atma gardien des esprits (avec Shuky chez Makaka), Gorobei enchante le lecteur par ses personnages très ronds et ses couleurs ultra-modernes.

Un très bon démarrage pour Bushido, une série qui ne se prend pas une minute au sérieux !

Article posté le vendredi 30 juin 2017 par Damien Canteau

Bushido 1 de Thierry Gloris et Gorobei (Dupuis) décrypté par Comxitrip le site BD de référence
  • Bushido, tome 1 : Yuki
  • Scénariste : Thierry Gloris
  • Dessinateur : Gorobei
  • Editeur : Dupuis
  • Prix : 10.95€
  • Parution : 02 juin 2017
  • IBAN : 9782800167794

Résumé de l’éditeur : Le bushido, c’est « la voie du guerrier », celle que le jeune Yuki veut suivre. Mais dans le rigide système de castes du Japon médiéval, ce gamin, fils d’une domestique au service d’un petit daimyô provincial, est destiné à rester un commis de cuisine toute sa vie. C’est compter sans l’optimisme et l’obstination de Yuki : il veut devenir samouraï et il le deviendra ! C’est en assistant à une démonstration de Musashi Miyazaki, qui terrasse trois redoutables adversaires avec un simple sabre en bois, qu’il comprend que c’est le maître qu’il lui faut pour atteindre son objectif. Mais le vieux rônin acariâtre n’a aucune intention de prendre un disciple… « Bushido », c’est une série d’aventures humoristique qui fait découvrir au petit lecteur européen la mythologie japonaise, son système de castes, son code de valeurs, ses créatures fantastiques, et Yuki, un héros mal parti dans la vie mais dont le courage et l’optimisme vont vaincre tous les obstacles.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir