Constellation

Notre avis : En pleine Guerre Froide, un américain et une russe se retrouvent côte à côte dans un avion. Constellation de Frederik Peeters est un huis-clos étonnant comme seul peut l’imaginer l’auteur des Pilules bleues, une réédition datant de 2002.

1957 à bord du vol Constellation reliant Paris à New-York. Un américain très nerveux réfléchit à quitter son travail de représentant. S’assied alors à côté de lui, une très belle femme mystérieuse à l’accent russe qui habite New-York.

Son angoisse grandit encore plus, il lui invente une vie d’espionne du KGB, il transpire, il a peur. S’engage alors une discussion un brin surréaliste…

A travers ce court récit de 32 pages, Frederik Peeters imagine un huis-clos légèrement angoissant à des milliers de mètres d’altitude. En choisissant comme toile de fond, la Guerre Froide et un duo américano-soviétique, il exacerbe ce sentiment de méfiance entre ses deux personnages. Et si l’écrivaine russe était une espionne, une terroriste ? L’avion serait alors sans défense.

Il faut souligner que l’homme est très craintif et qu’il ne serait pas vraiment celui que l’on croit. Une piste pour perdre le lecteur. Grâce à une narration très soignée d’une redoutable efficacité, l’auteur de L’odeur des garçons affamés (avec Loo Hui Phang, Casterman) happe facilement le lecteur.

Les récitatifs insistent sur l’état d’esprit et ce que pense l’américain, ainsi que les dialogues qui laissent des blancs sont efficaces. Comme pour ces précédentes publications, l’auteur suisse réalise de belles planches en noir et blanc, au trait charbonneux qui convient idéalement à l’ambiance pesante du récit.

Article posté le vendredi 14 avril 2017 par Damien Canteau

Constellation de Frederik Peeters (L'Association) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Constellation
  • Auteur : Frederik Peeters
  • Editeur : L’Association, collection Ciboulette
  • Prix : 9€
  • Parution : 21 mars 2017

Résumé de l’éditeur : 1957, un vol Paris-New-York. à bord de l’appareil qui survole l’Atlantique, un Constellation, fleuron de l’aviation civile, le hasard a placé un soi-disant représentant en insecticide et une écrivaine à l’accent russe côte à côte. La guerre froide fait rage, les deux passagers hésitent à se laisser aller à un flirt ou à céder aux suspicions de rigueur. L’heure du café voit s’en mêler un steward qui ne leur laissera pas le loisir d’en décider. Frederik Peeters livre un huis-clos aux allures de roman d’espionnage où le récit avance au gré de trois chapitres qui décrivent successivement la même scène vécue par chacun des trois personnages principaux. Initialement publiée en 2002, il était temps de rééditer cette fiction de l’auteur de Pilules Bleues et de Lupus notamment.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir