Corto Maltese, tome 14 : Equatoria

Après Sous le soleil de minuit, Ruben Pellejero et Juan Diaz Canales dévoilent Equatoria, une nouvelle très belle aventure de Corto Maltese chez Casterman.

Venise. Corto se promène dans les rues de la cité avec Aïda, une belle journaliste du National Geographic. En chemin, il lui raconte l’histoire d’une fausse lettre signée par Jean – un prêtre – adressée à l’Empereur Constantin en 1165. Dans cette missive, le religieux expliquait être un souverain puissant régnant de main de maître sur un territoire mystérieux entre Afrique et Asie…

Juan Diaz Canales imagine une nouvelle belle aventure de Corto Maltese, entre croyance mystique et légende aux temps des Croisades. Ce récit du scénariste de Blacksad est très (trop ?) classique mais redoutablement efficace, fait d’aventures, d’actions et de rebondissements. Alors que Sous le soleil de minuit était intéressant en tous points et augurait d’une belle reprise de la création du maître Hugo Pratt;  ce quatorzième tome est bon mais nous laisse sur notre faim. Pas de grosses prises de risques, juste une histoire qui plaira aux amateurs de Corto. Comme à son habitude le célèbre marin se laissera porter au gré de ses envies, du hasard et du vent.

Reste le beau dessin de Ruben Pellejero. Un dessin superbe et dans les pas de Hugo Pratt. Mais pourquoi diable vouloir coloriser ses magnifiques planches. En noir et blanc – comme son prédécesseur – elles ont plus de force !

Article posté le samedi 30 septembre 2017 par Mikey Martin

Corto Maltese 14 de Juan Dias Canales et Ruben Pellejero (Casterman)
  • Corto Maltese, tome 14 : Equatoria
  • Scénariste : Juan Diaz Canales
  • Dessinateur : Ruben Pellejero
  • Editeur : Casterman
  • Parution : 27 septembre 2017
  • Prix : 16€
  • ISBN : 9782203122086

Résumé de l’éditeur : 1911, entre Venise et les jungles d’Afrique équatoriale, Corto recherche le « miroir du prêtre Jean », un mystérieux objet rapporté des croisades. Sur sa route, il croise trois jeunes femmes aux destins étrangement complémentaires : Aïda, journaliste entreprenante, Ferida, exploratrice en quête de son père disparu, et Afra, ancienne esclave.

À propos de l'auteur de cet article

Mikey Martin

Mikey Martin

Mikey, dont les géniteurs ont tout de suite compris qu'il était sensé (!) a toujours été bercé par la bande dessinée. Passionné par le talent de ces scénaristes, dessinateur.ice.s ou coloristes, il n'a qu'une envie, vous parler de leurs créations. Et quand il a la chance de les rencontrer, il vous dit tout !

En savoir