Django main de feu

Django Reinhardt était un musicien de grand talent. Salva Rubio et Efa dévoilent sa jeunesse dans Django main de feu. Passionnant !

Comme le dit Thomas Dutronc dans la préface de Django main de feu : « Django était un dieu, Django est un dieu. » Inventeur du jazz manouche, il vécut une existence digne de grands romans du XIXe et XXe siècle.

Salva Rubio et Efa se penchent sur sa jeunesse et ses débuts dans le music-hall. Cette tranche de vie est étonnante, surprenante mais ô combien accrocheuse. Elle permet de comprendre le futur grand musicien.

L’album s’ouvre à Liberchies près de Charleroi en Belgique en 1910. La grande famille de gitans de Django est aux anges : le petit vient de naître.

Quelques pages plus loin, les lecteurs retrouvent les Reinhardt à Paris. Ils suivent le jeune garçon bagarreur qui reçoit un banjo de sa mère. Alors qu’il rêvait d’une guitare, il devra se contenter de cet instrument à cordes tout droit venu des États-Unis.

Au fil de Django main de feu, le jeune adolescent grandit, fait des prouesses avec ses mains et devient un musicien que tout le monde s’arrache. Il rencontre Naguine, sa future épouse mais sa vie bascule avec l’incendie de sa roulotte dans lequel il perd l’usage de ses doigts. De cette tragédie, il renforcera sa technique de guitariste.

Cette biographie dessinée est contée simplement, sans artifice et c’est ce qui plait. Le résultat est accrocheur. On se plait à suivre la vie de Django.

Peut-être que le duo Rubio/Efa poursuivra cette biographie avec un tome 2 pour montrer les moments de gloire de Django.

Le trait du dessinateur de Alter Ego nous charme. Les couleurs pastel sépia apportent de la douceur et de la chaleur au récit.

Article posté le samedi 08 février 2020 par Damien Canteau

Django main de feu de Salva Rubio et Efa (Dupuis/aire libre)
  • Django main de feu
  • Scénariste : Salva Rubio
  • Dessinateur : Efa
  • Éditeur : Dupuis / Aire Libre
  • Prix : 17,50 €
  • Parution : 24 janvier 2020
  • ISBN : 9791034731244

Résumé de l’éditeur : Django Reinhardt est une légende. Mais Django ? « celui qui réveille » ? est aussi né deux fois. Une première fois dans la neige, durant l’hiver 1910 dans une famille de nomades stationnée à Liberchies, en Belgique. La seconde à Saint-Ouen, près de Paris, à l’automne 1928, quand l’incendie de sa caravane lui mutila la main gauche. Le scénariste Salva Rubio et le dessinateur Efa avaient déjà signé ensemble un remarquable biopic sur Monet en 2017, rendant hommage à l’obsession du peintre pour la lumière. De même, ce biopic consacré à la jeunesse du musicien prodige met en scène la passion et l’obstination de celui qui s’est toujours considéré comme le plus grand guitariste du monde. Dans ce récit- partition, en découpant les cases comme des accords, le dessinateur anime la romance d’une vie en vibrations aquarellées pour mieux accompagner le cheminement musical et technique de l’inventeur du jazz manouche. De la musette au jazz, du violon au banjo puis à la guitare, la destinée de Django est celle de sa main de feu, habitée par le « duende » qui brûle dans l’âme du musicien manouche. Celle d’un miraculé qui renaît de ses cendres, plus éblouissant que jamais. Musique ! Cet ouvrage est préfacé par Thomas Dutronc et contient un dossier documenté de 16 pages.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir