Eclat(s) d’âme, volume 1

Un lycéen au bord du suicide est sauvé grâce à une résidence associative, un lieu de parole. Yuhki Kamatani dévoile le premier volet d’Eclat(s) d’âme, un très beau manga sur l’homosexualité et l’acceptation de soi aux éditions Akata.

Lycéen japonais, Tasuku ne sait plus où il se mettre : un camarade de classe découvre qu’il a regardé un vidéo porno gay. Pour ne pas « passer pour un PD » aux yeux des autres, l’adolescent fait croire que c’est son frère qui lui a envoyé pour une blague.

Sous la chaleur d’un début d’été, Tasuku court pour oublier et se retrouve en haut d’un pont prêt à sauter. Il voit alors une femme voulant faire le même geste désespéré un peu plus loin. Il s’arrête et tente de lui porter secours mais elle a disparu ! Il se retrouve alors devant une maison où sur la porte est écrit « Ouvert à tous ». Il retrouve la jeune femme appelée Notre hôte dans le salon de discussion…

Après la formidable série Le mari de mon frère de Gengoroh Tagame, les éditions Akata poursuivent leur travail militant autour de la thématique LGBT à travers l’excellent premier volume de Eclat(s) d’âme. Loin de l’univers du premier, Yuhki Kamatani dévoile une très belle histoire douce et mélancolique aux accents fantastiques. Sans jamais chercher à juger les personnes qui poussent la porte de cette maison, les accueillants sont réconfortants pour Tasuku. Qui sont-ils ? Pourquoi ce lieu est-il si important ? Qui est vraiment l’hôte, cette femme mystérieuse ?

Long cheminement, discussions bienveillantes, apprentissage de son moi, acceptation de sa différence et trouver sa place dans la société sont les thématiques fortes au cœur de Eclat(s) d’âme, un manga simple et subtil proche de la poésie.

L’autrice de Nabari réalise des planches chaleureuses et efficaces. Elle met en scène un jeune garçon lambda qu’elle meut dans un quotidien très réaliste. Le mal être de Tasuku à cause de son orientation sexuelle pourra parler à tous les adolescents.

Eclat(s) d’âme : un manga juste, réaliste et bienveillant !

Article posté le mercredi 07 mars 2018 par Damien Canteau

Eclat(s) d'âme 1 de Yuhki Kamatani (Akata) décrypté par Comixtrip
  • Eclat(s) d’âme, volume 1
  • Autrice : Yuhki Kamatani
  • Editeur : Akata
  • Parution : 22 février 2018
  • Prix : 7.95 €
  • ISBN : 9782369742739

Résumé de l’éditeur : « Deux jours avant les vacances d’été… je crois que je suis mort. » C’est ce qu’a pensé Tasuku le jour où un de ses camarades de classe lui a piqué son smartphone, alors qu’il était en train de regarder une vidéo porno gay dessus. La rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre. Tasuku pense alors à se suicider, ne pouvant supporter cette réalité dont il n’avait pas encore complètement conscience lui-même, mais craignant aussi le regard de la société. Pourtant, alors qu’il s’apprête à sauter dans le vide, il aperçoit, au loin, une mystérieuse silhouette de jeune femme qui le devance et… saute dans le vide ?! Intrigué, terrorisé, il s’élance vers l’endroit d’où elle a sauté. Il y découvre, stupéfait, que la jeune femme est encore en vie, et qu’elle est l’hôte d’une sorte de résidence associative, véritable safe space où se réunissent diverses personnes LGBT. De rencontre en rencontre, le jeune lycéen va apprendre à se connaître, à s’accepter, et trouver sa place dans le monde.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir