Fin de la parenthèse

Notre avis : Après Tu n’as rien à craindre de moi – publié en avril 2016 – Joann Sfar propose Fin de la parenthèse aux éditions Rue de Sèvres.

Alors qu’il était en couple avec Lorelei Van Darc dans l’ouvrage précédent, le lecteur retrouve Seabearstein en exil dans une île paradisiaque du Pacifique. Il décide de laisser sa petite amie et de rentrer à Paris. Artiste maudit et mal aimé, il voue un culte à Salvador Dali. Alors que l’obscurantisme religieux plane sur la France, il a une riche idée : faire revivre le peintre. Farida, une mannequin, vient de lui présenter Dali dans un sarcophage, cryogénisé. Il le sait Dali sera le Messie.

Seabearstein convoque alors 4 top modèles avec lesquels il s’enferme dans un château pendant de nombreux jours. Il veut retrouver le souffle du maître du surréalisme…

A travers Fin de la parenthèse, Joann Sfar s’essaie à une réflexion sur l’Art, la peinture et la bande dessinée; tente de comprendre les connexions entre eux et réussit ainsi à trouver une filiation entre ces deux derniers arts. Pour cela, il convoque Dali mais aussi des muses qu’il a soigneusement choisies (les castings des 4 déesses sont sympathiques). Ainsi, il met en scène sa propre vision des œuvres du peintre espagnol et cela est plutôt réussi.

Parfois un peu confus dans son approche narrative, le point positif de Fin de la parenthèse est la volonté du personnage principal a lutté contre toutes les formes d’oppression et plus particulièrement celle de la religion (une thématique qui résonne beaucoup actuellement). Ainsi il oppose avec beaucoup d’intelligence l’Art à la Religion, la première étant l’un des remparts contre toutes dérives de la seconde.

*A noter qu’une exposition de planches originales de cet album se déroule du 9 septembre au 31 mars 2017 à l’Espace Dali (11 rue Poulbot, Paris, 18e) et intitulée Joann Sfar – Salvador Dali, une seconde avant l’éveil.

Article posté le samedi 01 octobre 2016 par Damien Canteau

Fin de la parenthèse de Joann Sfar (rue de sèvres) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Fin de la parenthèse
  • Auteur : Joann Sfar
  • Editeur : Rue de Sèvres
  • Prix : 20€
  • Parution : 14 septembre 2016

Résumé de l’éditeur : Seabearstein met fin à son exil d’artiste maudit pour participer à une expérience artistique hors normes. L’art étant à ses yeux la seule issue possible pour une société en prise avec un obscurantisme croissant, le peintre est chargé de réveiller le seul prophète non-religieux possible, qui n’est autre que Salvador Dali, maintenu cryogénisé à Paris. Il devra pour cela invoquer son esprit grâce aux mises en scènes de quatre modèles de haute couture qui recomposent des tableaux de Dali. Coupés de toute communication avec le monde extérieur, ils embarquent pour un trip mystique et philosophique totalement inédit. Sauront-ils faire renaître l’esprit du peintre surréaliste ? Et s’ils y parviennent, que pourront la culture, la connaissance et l’amour dans un monde chahuté ? Questions d’autant plus fondamentales que notre héros sera, à l’issue de cette parenthèse, confronté à une réalité violente.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir