Finnele 3 : allers-retours

Allers-retours est le troisième opus de la sublime série d’Anne Teuf, Finnele. Dans ce nouveau tome, Finnele débarque à Paris pour travailler comme femme de chambre dans la grande bourgeoisie de la capitale.

Soulignons-le tout de suite : avec Finnele, Anne Teuf dévoile la vie de sa grand-mère du début du XXe siècle à la fin de la Seconde guerre mondiale. Cette fresque historique est magistrale. Par l’entremise de son aïeule, elle raconte le destin d’une jeune alsacienne et par conséquent l’Histoire. Quand la petite histoire rencontre la grande Histoire, cela donne une série de très grande qualité, tant narrativement que graphiquement. Le tout est solidement documenté. Grand public, Finnele est une saga Delcourt que des collégien.ne.s ou des lycéen.ne.s peuvent facilement lire et donc peuvent leur permettre d’aborder des questions centrales de cette période.

Finnele dans le tourbillon de la guerre

Le premier tome mettait en scène Joséphine, surnommée Finnele, au début de la Première guerre mondiale. La jeune alsacienne portait ainsi un regard de petite fille – elle est née en 1906 – sur le conflit mondial.

Dans le deuxième volume, les lecteurs retrouvaient Finnele à l’heure de la reconstruction de son village d’Alsace après la Première guerre mondiale.

Finnele arrive à Paris

Le troisième opus consacre l’arrivée de la jeune fille à Paris. Nous sommes en 1928, dix ans après le premier conflit mondial. Finnele vient travailler au service de Mme Declerc, en tant que femme de chambre. Cette maison et cette tache sont tout nouveau pour elle. L’univers des grands bourgeois parisiens est à des milliers de lieues de sa modeste vie en Alsace.

Elle fait la connaissance d’Yvonne, la cuisinière mais aussi de la responsable des domestiques, peu commode. Elle loge dans une toute petite chambre sous les toits. Pour réussir son intégration, elle décide de passer du temps dans un foyer de jeunes filles catholiques alsaciennes…

Ce que l’on apprécie dans cette belle fresque historique, c’est le regard très juste d’Anne Teuf sur les différentes classes sociales de l’époque. Ce travail, qui pourrait s’apparenter à de la sociologie, met donc en lumière les conditions spartiates et peu encourageantes des domestiques dans les maisons bourgeoises. Les strates et l’étiquette y sont très bien montrées.

L’intelligence de l’autrice est d’imprimer une vraie ambiance dans son récit. Les tensions sont palpables. Surtout que ce troisième opus est aussi traversé par la Seconde guerre mondiale, une période délicate et de doutes pour Finnele.

Le trait en noir et blanc d’Anne Teuf participe de la grande réussite de cette série. L’absence de cadres de vignette apporte de la légèreté à ce récit qui peut parfois être dur. Le dessin est d’une belle lisibilité.

Article posté le lundi 03 mai 2021 par Damien Canteau

Finnele tome 3 de Anne Teuf (Delcourt)
  • Finnele, tome 3 : Allers-retours
  • Autrice : Anne Teuf
  • Éditeur : Delcourt, collection Encrages
  • Prix : 16,95 €
  • Parution : 03 mars 2021
  • ISBN : 9782756090948

Résumé de l’éditeur : 1928. Finnele, 22 ans, débarque à Paris pour occuper un poste de femme de chambre. Les domestiques alsaciennes y sont réputées pour être « propres, actives et honnêtes ». La jeune femme apprécie la vie trépidante et moderne de la capitale. C’est décidé, elle veut désormais s’offrir des habits élégants, se marier avec un « Monsieur », installer son ménage en ville. Mais comme souvent avec les grands projets, rien ne se passe comme prévu…

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir