Jambon d’épaule, 18 mois en capsulite

Notre avis : Capsulite : Drôle de nom pour une maladie ! Rita, ex danseuse, en est atteinte. Et on ne peut pas dire que ce soit la joie. Cette inflammation de l’articulation la fait souffrir comme un grand nombre de femmes autour de la cinquantaine. Marie-Pascale Lescot et Fanny Benoît dévoilent Jambon d’épaule, 18 mois en capsulite, un album Des ronds dans l’o.

Rita, approche de la cinquantaine. Kerbot, une amie de cette ancienne danseuse – donc grande sportive – observe que son bras gauche est à la traîne lorsqu’elle bouge. Il faut dire que sa copine a subit les assauts de cette étrange maladie, il y a quelques années. Appelée capsulite, cette douleur est insupportable, comme si l’épaule subissait des coups de couteau. Le bras ne répond plus, il est tout mou et ne possède plus de force.

La vie de Rita, comme de nombreuses femmes, est alors bouleversée. Pendant environ 18 mois, c’est une galère totale : les gestes du quotidien sont une grande souffrance, plus rien n’est comme avant. Le moindre mouvement relève d’une effort surhumain. Elle apprend alors à n’utiliser que son bras droit. Elle tente le tout pour le tout pour afin soulager cette douleur : les poches de gel glacé, les spécialistes médicaux, les médicaments, des séances de balnéothérapie en cure ou même encore de l’acuponcture. Puis comme il est venu, Le jambon d’épaule repart sans rien dire…

Teinté d’un très bel humour, Jambon d’épaule met en lumière une maladie méconnue du grand public mais présent chez de nombreuses femmes, qui souffrent de douleur. Cette « affectation douloureuse de l’épaule responsable d’une impotence fonctionnelle majeure du membre supérieur […] survient majoritairement chez les femmes entre 48 et 55 ans » comme le souligne le Vidal (dictionnaire médical de référence). Marie-Pascale Lescot s’inspire de sa propre vie et de sa capsulite pour imaginer la vie de Rita. Comme elle, ancienne danseuse, l’auteure a subit les attaques contre son épaule. C’est frais et c’est drôle !

Sous forme de gags en une planche, mais qui forment une histoire complète, l’album est mis en image par Fanny Benoît dont c’est la première bande dessinée. Son trait d’une belle modernité est vif et d’une grande lisibilité.

Article posté le vendredi 03 juin 2016 par Damien Canteau

Jambon d'épaule met en lumière une maladie méconnue la capsulite. Cet albume est signé Marie Pascale Lescot et Fanny Benoît aux éditions Des ronds dans l'o, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Jambon d’épaule, 18 mois en capsulite
  • Scénariste : Marie-Pascale Lescot
  • Dessinatrice : Fanny Benoît
  • Editeur : Des ronds dans l’o
  • Prix : 17€
  • Parution : 08 juin 2016

Résumé de l’éditeur : Chronique burlesque et poétique mettant en scène Rita, une ancienne danseuse atteinte d’une maladie bien réelle malgré un nom impossible à prendre au sérieux : la capsulite. Cette inflammation de l’épaule s’installe pour 18 mois environ et affecte surtout les femmes autour la cinquantaine.
En bref, Rita ne peut plus lever le bras. Au quotidien, elle partage ses maux avec ses amies Kerbot et Prudence, son mari et son fils, et trompe sa douleur à coup de nomadisme médical. Qui ou quoi sauvera Rita ? Les fées ? Les pilules ? Les aiguilles ? Paris ? La balnéo ? Abba ? Ou le temps ?…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir