Joe la pirate

Joe la pirate, c’est la merveilleuse histoire signée Hubert et Virginie Augustin. Un récit fort et inclusif chez Glénat.

1900, Marion Barbara s’est toujours sentie « Queer » ou du moins elle savait qu’elle n’était pas ce que la société et surtout sa mère voulait qu’elle soit. À 11 ans, pour ne pas « déranger » sa famille, elle est placée dans un pensionnat. Et grand bien lui fasse, elle a pu encore plus se libérer. Dès lors elle n’a fait que vivre sa vie telle qu’il le voulait. Joe comme tout le monde l’appelle, n’a jamais voulu être un homme. « Jouer les hommes est beaucoup plus amusant ».

Mettre en avant une personne forte qui a choisi de ne pas être dans les cases qu’on souhaite lui imposer est déjà en soit une lecture qui ne pouvait que m’intéresser. Alors quand c’est bien scénarisé et que le graphisme en noir et blanc colle à la période et aux faits alors cela rend le récit et l’histoire de M.B Castairs encore plus intense. J’ai aimé découvrir le destin et la personnalité riche de Joe.
~
Un ouvrage qui laisse place à la différence. Hubert nous avait déjà parlé de ce thème à travers le très très bon et très remarqué Peau d’homme. Là avec une approche différente, car inspirée librement de faits réels, il remet le couvert avec ce très bon album que je vous recommande également.

Le scénariste travaille de nouveau avec la formidable Virginie Augustin après Monsieur désire ? Pour Joe la pirate, elle réalise de fantastiques planches d’une douceur infinie.

Article posté le samedi 21 août 2021 par Yoann Debiais

Joe la pirate de Hubert et Virginie Augustin (Glenat)
  • Joe la pirate
  • Scénariste : Hubert
  • Dessinatrice : Virginie Augustin
  • Editeur : Glénat
  • Prix : 23 €
  • Parution : 05 mai 2021
  • ISBN : 9782344039434

Résumé de l’éditeur : La vie est trop courte pour s’ennuyer. C’est l’histoire d’une petite fille née en 1900 à Londres, qui « se sentait déjà queer dans la matrice » . En grandissant, elle a fait le tour du monde, elle a lancé sa compagnie de taxis féminins, elle a fait la guerre, elle a battu des records de vitesse dans des courses de bateau, elle a régné en monarque éclairé sur une île des Bahamas, elle a eu pour meilleur ami et confident une poupée… Vivant plusieurs vies, elle a porté plusieurs noms. A sa naissance, on l’appelait Marion. Puis à 5 ans, après une chute de chameau, elle a choisi le pseudonyme de Tuffy. Enfin, c’est très vite dans le prénom Joe qu’elle s’est vraiment reconnue. Et c’est en homme qu’elle a forgé sa réputation et créé sa légende… Cette femme – ne vous y méprenez pas – a vraiment existé. Amoureuse de la compétition, de la vitesse et des conquêtes féminines, Joe Carstairs a vécu une existence fidèle à son personnage : explosive, impulsive et excentrique. Suivez la destinée d’une femme richissime au charme incandescent, pleine d’une confiance inébranlable et pour qui la vie ne fut qu’un long feu de joie. Dernier livre écrit par Hubert aux éditions Glénat, premier et unique biopic de son oeuvre, Joe la Pirate est un roman graphique enlevé, virevoltant, cinglant et sans tabou comme un film de Billy Wilder. Inspirée par la ligne claire d’Yves Chaland, Virginie Augustin réinvente une nouvelle fois son style, sans rien sacrifier de l’efficacité redoutable de sa narration ni de sa science de la mise en scène.

À propos de l'auteur de cet article

Yoann Debiais

Yoann Debiais

Yoann Debiais est un amoureux de la bande dessinée depuis de nombreuses années. Le temps et les rencontres lui ont permis de s'ouvrir à des lectures plus humaines et plus profondes. Il partage sa passion sur Instagram sous le compte @livressedesbulles. N'hésitez pas à découvrir son univers fait de partages.

En savoir