Kaguya-sama Love is War

Kaguya aime Miyuki et Miyuki aime Kaguya. Mais ils font parti de l’élite des lycéens et ont tout deux un ego monstrueux. Impossible donc d’être le premier à déclarer sa flamme à l’autre. Voici le postulat de départ de Kaguya-sama Love is War, série écrite et dessinée par Aka Akasaka, adorée des éditions Pika.

Miyuki est président du bureau des élèves de la très prestigieuse Académie Shûchiin. Meilleur élève de première par la force de sa persévérance, il est sûr que Kaguya l’aime et il est bien décidé à la faire avouer ses sentiments. Kaguya est vice-présidente du BDE et l’héritière de l’une des firmes les plus riches et implacables du pays. Son intellect n’a d’égal que la certitude que Miyuki a des sentiments pour elle. Il est donc hors de question qu’elle « s’abaisse » à être celle qui fera le premier pas.

Une situation qui n’a donc absolument aucun sens et qui n’est donc pas prête de bouger d’un iota.

Kaguya et Miyuki redoublent de stratégies pour faire craquer l’autre. Ils avancent leurs pions subtilement, jusqu’à approcher – à chaque fois – l’extrême limite de la déclaration d’amour. Mais bien sûr, soit la stratégie avorte, soit la situation se retourne, soit ils perdent tous les deux la bataille….

Un chapitre après l’autre, on apprend à connaître les personnages. Kaguya, la surdouée surprotégée, dotée d’un caractère cinglant, faussement adorable et assurément vicieuse. Miyuki, le président propre sur lui. Un pure intello à l’ego surdimensionné, charismatique sans le faire exprès. Et Chika, la secrétaire du BDE. Dynamique, pimpante, aux allures puérils mais bien moins naïve qu’il n’y paraît. C’est celle qui coupe court assez régulièrement aux tergiversations des amoureux.

C’est une comédie romantique en terrain miné, c’est sûr. Chaque chapitre offre de nouveaux stratagèmes basés sur la psychologie, des ressorts cognitifs ou encore des compétitions intellectuelles. L’intérêt n’est pas tant de savoir s’ils finiront ensemble, mais surtout comment ils finiront ensemble (s’ils finissent ensemble).

Kaguya-sama Love is War… met un temps interminable à se mettre en place. Le concept est top. Le manga est d’ailleurs récompensé par le prix Shogakukan du meilleur manga 2019 et du Grand Prix Book Walker – également – 2019.

Cependant, il est fait pour une publication hebdomadaire. Un chapitre par semaine et la relation des personnages prend tout à coup une nouvelle dimension. Le temps que l’on passe à se demander comment ils vont se surpasser la semaine suivante est un temps précieux. Car lu d’une traite, les sentiments de Kaguya et Miyuki n’ont pas le temps de prendre. Comme une mayonnaise qui refuse de monter, on ne saisit pas très bien la teneur de leur amour l’un pour l’autre. Est-ce simplement un désir de domination plus que bizarre ? Ou une relation maladroite entre deux personnages intelligents mais immatures ?

Et pourtant.

Pourtant, Kaguya-sama Love is War pose de bonnes questions et soulève des émotions pas si superficielles que cela. Dispersées au compte goutte au fil des chapitres, les leçons de vie (des vraies leçons de vie, sur le sens et la valeur de l’affection, le respect, la tendresse, l’amitié, bref… ) apportent un véritable atout à cette comédie romantique plus comique que romantique.

Là encore : Et pourtant.

Tandis que le comique de situation frôle parfois le grotesque (le grotesque est un style d’humour tout à fait valable, loin de moi l’idée de dire le contraire) il se pourrait que la tendance finisse par s’inverser. Pas à pas, la tendresse se glisse dans le récit. Dans un mutisme propre à nos héros, la véritable affection qu’ils se portent transparaît doucement mais sûrement. C’est dure, c’est long. C’est à l’image de leur relation : une histoire qui se prend la tête.

Alors pour conclure, voici trois conseils de bonne lecture : lisez Kaguya-sama Love is War doucement, sans vous hâtez. L’histoire n’en sera que plus drôle et savoureuse. Ensuite : laissez-vous le temps d’être surpris par leurs sentiments. Ils mettent certes, un siècle à se faire sentir, mais ils sont très agréables une fois présent. Et puis, ce n’est que parce-que Kaguya et Miyuki se cachent derrière leurs jeux psychologiques absurdes. Et enfin : profitez pleinement de ces dits jeux psychologiques absurdes. Ils sont ridiculement amusants et ridiculement sérieux. En plus, vous apprendrez sans doute des choses surprenantes dans le domaine de l’analyse psychologique et en culture générale.

Après tout, cette histoire d’amour se déroule entre deux génies.

Article posté le mercredi 24 février 2021 par Marie Lonni

Kaguya-sama Love is War
  • Kaguy-sama Love is War
  • Autrice : Aka Akasaka
  • Editeur : Pika
  • Parution : 17 mars 2021
  • Prix : 7,20 €
  • ISBN : 9782811662912
Résumé de l’éditeur : Au sein du Bureau des élèves de la prestigieuse académie Shûchiin, Kaguya Shinomiya, la vice-présidente, et Miyuki Shirogane, le président, sont l’élite de l’élite. Tout le temps qu’ils partagent ensemble laisse à penser qu’ils se plaisent et pourtant… six mois plus tard, rien ne s’est passé entre eux ! L’obstacle : leur fierté qui ne leur permet pas d’être le premier à déclarer sa flamme.
La bataille pour faire avouer l’autre commence maintenant !

À propos de l'auteur de cet article

Marie Lonni

Marie Lonni

"C'est fou ce qu'on peut raconter avec un dessin". Voilà comment les arts graphiques ont englouti Marie. Depuis, elle revient de temps en temps nous parler de ses lectures, surtout quand ils viennent du pays du soleil levant. En espérant vous faire découvrir des petites pépites à savourer ou à dévorer tout cru !

En savoir