La fin de juillet

C’est La fin de juillet pour Alek et ses amis. Chez sa grand-mère, le jeune adolescent s’ennuie. Maria Rostocka imagine ses aventures dans cet album édité par FLBLB.

Pour les vacances, Alek est placé chez sa grand-mère, une femme pas des plus agréables. Scotchée des heures devant la télévision, elle ne supporte pas que son petit-fils soit dans ses pattes. Avare de mots positifs, elle préfère le laisser trainer dehors.

Dehors, c’est le terrain de jeu d’Alek. Accompagné par le chien Mik, le garçon rejoint son pote et la sœur de son pote. Ainsi se passent les jours de vacances, souvent synonymes d’ennui.

Surtout que du côté de sa maman, ce n’est pas mieux. Elle travaille beaucoup, doit laisser son fils chez sa mère et entendre les reproches de la vieille femme quant à l’éducation d’Alek

Éloge de la vie à la campagne, la vie d’anonymes qui se laissent porter par le temps, La fin de juillet est un album qui conte les relations conflictuelles d’une mère et sa fille, d’une grand-mère et de son petit-fils. Si l’existence d’Alek ne semble pas de plus fleurissante chez lui, le mieux semble ailleurs. L’exploration des alentours, les relations avec les adolescents de son âge, les premiers émois, l’amitié, les jeux… c’est aussi tout cela La fin de juillet.

Le dessin de Maria Rostocka est aussi doux que le temps qui passe. Si les phylactères changent de couleurs lors des colères de la grand-mère, les planches sont d’une belle délicatesse. Il y a la tension et les émotions à vif mais le dessin atténue tout cela par de la matière apporté par de la gouache.

Article posté le lundi 19 avril 2021 par Damien Canteau

La fin de juillet de Maria Rostocka (Flblb)
  • La fin de juillet
  • Autrice : Maria Rostocka
  • Editeur : Flblb
  • Prix : 20 €
  • Parution : 08 avril 2021
  • ISBN : 9782357613010

Résumé de l’éditeur :

– Tu vois cette maison ? Un type y habite… – Quel type ? – Mon père d’après ce que je sais… – Tu ne le connais pas ? – Non. – Mais lui, il sait que tu existes ? – Ouais. – Viens, on va voir de plus près. – Ah non, pas question ! – Après tout, c’est un peu comme chez toi… – Arrête, s’il te plaît… Non, n’y va pas. Arrête… Stop ! En vacances chez sa grand-mère qui ne déscotche pas de la télé, Alek zone avec son pote, la soeur de son pote et les chiens. Il n’y a rien d’autre à faire, c’est la fin de juillet.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir