Le bruit de la machine à écrire

Pourquoi Christa Winsloe et sa compagne Simone Gentet furent exécutées dans un bois près de Cluny en 1944 ? Qui sont ces hommes proches de la résistance qui les ont tués ? Le bruit de la machine à écrire tente de répondre à ces questions et bien plus encore. Ce bel album est signé Hervé Loiselet et Benoît Blary chez Steinkis.

Juin 1944 sur la route du Château près de Cluny. Une voiture s’arrête sur le bas-côté. En sortent Christa Winsloe et Simone Gentet. A peine quelques pas effectués, qu’elles sont abattues.

En février de la même année, les deux femmes – en couple – venaient de s’installer dans la ville à la célèbre abbaye médiévale. Christa est une artiste mondialement connue (sculptrice, autrice…) notamment grâce à son ouvrage Jeunes filles en uniforme.

Fuyant la répression, les deux femmes pensaient être en sécurité dans la petite ville. Rapidement prises pour des collaboratrices puisqu’elles se rendent fréquemment à la Kommandantur et, pire, passeraient toutes leurs nuits à rédiger des rapports pour les Nazis. Il s’avérera qu’elles continuent à produire des textes de fiction d’où le bruit de la machine à écrire.

Après 20 ans de guerre, Sigurd et Victis & Legio Nostra, le duo Blary-Loiselet poursuivent leur œuvre commune avec Le bruit de la machine à écrire. A l’aise pour raconter des récits historiques, Hervé Loiselet s’est plongé dans cet étrange dossier aux multiples zones d’ombre. Fait de flashbacks fréquents, son récits tient en haleine.

Si dès les premières pages, le lecteur connait le sort funeste de ce couple de femmes, il se prend au jeu de comprendre pourquoi ce groupe d’hommes a commis l’irréparable. D’ailleurs, les quatre avaient été retoqués par la Résistance. Etonnant !

Haine de l’étranger et lesbophobie ont animé ces tueurs sans scrupules. S’ils avaient pris le temps de discuter avec elles, cela ne se serait pas produit. Surprenant comme un manque de communication peut pousser aux extrêmes, encore plus en temps de guerre.

Si la narration est classique et parfois un peu confuse, la partie graphique est elle formidable. On est toujours émerveillé par le dessin de Benoît Blary, membre de l’atelier 510 TTC. Son trait réaliste rehaussé par de sublimes couleurs lui permettent de réaliser des planches très belles.

Article posté le mercredi 23 mai 2018 par Damien Canteau

Le bruit de la machine à écrire de Loiselet et Blary (Steinkis)
  • Le bruit de la machine à écrire
  • Scénariste : Hervé Loiselet
  • Dessinateur : Benoît Blary
  • Editeur : Steinkis
  • Parution : 24 avril 2018
  • Prix : 18€
  • ISBN : 9782368461266

Résumé de l’éditeur : Un nouvel éclairage sur le meurtre de l’artiste allemande Christa Winsloe et de sa compagne Simone Genet en 1944, à la lumière des archives du procès désormais ouvertes. Le jugement de 1948 a acquitté les auteurs du crime, prétextant qu’ils étaient dans la Résistance.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir