Le cauchemar d’Obi

Obiang Nguema est le président autocratique de la Guinée Equatoriale. Un jour, il se réveille dans une maison délabrée d’un quartier pauvre du pays. Tout s’écroule. Chino, Tenso Tenso et Jamonyqueso dévoilent Le cauchemar d’Obi, un album sympathique et drôle chez L’Harmattan BD.

Depuis 1979, Teodoro Obiang Macias règne en maître incontesté sur la Guinée Equatoriale. Le petit pays hispanophone est une état autocratique. Obi ne s’embarrasse de rien. L’argent coule à flots et il multiplie les passes d’un soir. Il a placé sa famille aux endroits stratégiques du pouvoir. Son seul problème : un cancer des testicules qu’il soulage avec des poches de glace. Sinon tout va pour le mieux, jusqu’au jour où il se réveille dans un quartier pauvre du pays…

Véritable pamphlet et satyre sur le pouvoir de Obiang Macias, Le cauchemar d’Obi est jouissif et drôle ! Prix couilles au cul 2018, remis pendant le dernier Festival d’Angoulême en janvier, ses auteurs prennent de vrais risques en publiant cet album.

Si les deux scénaristes Chino et Tenso Tenso utilisent un pseudonyme afin de ne pas être inquiétés, ce n’est pas le cas de Jamonyqueso. Caricaturiste et illustrateur pour de nombreux journaux, il use de sa plume pour apporter son lot d’humour à ce récit qui n’en manque pas.

Tous les travers de cette démocrature sont balayés et tournés en dérision. Quoi de mieux que le rire pour dénoncer !

Article posté le jeudi 14 mars 2019 par Mikey Martin

Le cauchemar d'Obi de Chino, Tenso Tenso et Jamonyqueso (L'Harmattan)
  • Le cauchemar d’Obi
  • Scénaristes : Chino et Tenso Tenso
  • Dessinateur : Jamonyqueso
  • Editeur : L’Harmattan BD
  • Parution : 31 octobre 2018
  • Prix : 15.90€
  • ISBN : 978-2343146669

Résumé de l’éditeur : Un soir, Teodoro Obiang Nguema (dénommé «  »Obi » »), président de la Guinée équatoriale depuis presque 40 ans, s endort comme d habitude. Le lendemain matin, il se réveille sans un sou dans une mansarde, simple citoyen lambda dans un quartier pauvre de la capitale. Il découvre alors la rudesse de son pays, asphyxié par la corruption, le manque de liberté d expression, d accès aux soins ou à un système éducatif basique. Les auteurs livrent une satire mordante et grinçante décrivant les conséquences d une dictature sur la vie quotidienne des citoyens. Tout y passe, dans un joyeux foutoir et sans épargner aucun pan de la société guinéenne où la bêtise, la cupidité, la cruauté et l égoïsme sont devenus les qualités les mieux partagées.

À propos de l'auteur de cet article

Mikey Martin

Mikey Martin

Mikey, dont les géniteurs ont tout de suite compris qu'il était sensé (!) a toujours été bercé par la bande dessinée. Passionné par le talent de ces scénaristes, dessinateur.ice.s ou coloristes, il n'a qu'une envie, vous parler de leurs créations. Et quand il a la chance de les rencontrer, il vous dit tout !

En savoir